SAHARA OCCIDENTAL - ACTUALITES

SEMAINES 49 - 50 : 03.12. - 16.12. 2006

RASD

04-07.12.06, UA, sommet sur la sécurité alimentaire en Afrique
Le président de la République sahraouie est intervenu dans les débats consacrés à la sécurité alimentaire et la lutte contre la désertification en Afrique. Mohamed Abdelaziz a attiré l'attention sur la situation des réfugiés sahraouis, qui "se trouvent actuellement dans une crise alimentaire aigüe, par manque d'aide alimentaire des pays donateurs". Le Président nigérien Olesegun Obasanjo a appelé l'Afrique à "porter une attention spéciale aux réfugiés sahraouis”, et à inclure ce sujet “dans l'ordre du jour du prochain sommet".

10.12.06, Conseil consultatif sahraoui
M'Barek Lehdeib, vice-président du Conseil consultatif, a été désigné par décret présidentiel à la tête de cette assemblée de notables, en remplacement de Annat Ali Menna, décédé récemment. Mohamed Ali Ould Sidi El Bachir accède au poste de vice-président.
 

TERRITOIRES OCCUPES ET SUD MAROC

30.11.06, Suite de la visite de Ali Salem Tamek en Afrique du Sud
Le Comité sud-africain des droits de l'homme a organisé un séminaire sur "La situation des droits de l'homme dans les territoires occupés du Sahara Occidental" en présence de représentants du corps diplomatique, de responsables de partis politiques, d'ONG, de chercheurs et de journalistes. Mtselsio Thipanyane, Directeur exécutif du Comité, Eddy Makue, secrétaire général du Conseil des églises d'Afrique du Sud, Oubbi Bouchraya Bachir, ambassadeur sahraoui en Afrique du Sud, Timothey Othieno de l'Institut du Dialogue Global et Ali Salem Tamek, membre du collectif des défenseurs sahraouis des droits de l'homme, y ont participé, ainsi que Ebrahim Saley, Directeur du département Afrique du Nord au ministère des Affaires étrangères sud-africain, qui a déclaré que "l'Afrique du Sud ne ménagera aucun effort pour élargir le mandat de la MINURSO à la protection des droits des citoyens sahraouis".

30.11.-05.12.06, Visite de Aminatou Haidar en Autriche
La militante sahraouie des droits de l'homme a rencontré le directeur de l'Institut international des droits de l'Homme, Erwin Lanc, ancien ministre de l'Intérieur et des Affaires étrangères, qui a réaffirmé son soutien à la lutte du peuple sahraoui pour l'autodétermination et l'indépendance.
Aminatou Haidar a participé à Vienne à une table ronde sur les atteintes aux droits humains au Sahara Occidental, en companie de Barbara Prammer, présidente du Parlement, de Karin Scheele, eurodéputée et de Norman Spitzegger, directeur de l'Institut Nord-Sud pour la coopération au développement. [--> plus] http://www.arso.org/intifadaaminatouWien2006.htm  A. Haidar a encore participé à des conférences de presse, organisées par le parti socialiste et par Les Verts autrichiens ont encore eu lieu. [résumé deutsch]

01.12.06, arrestations
Arrestations de six personnes à Smara (libérées grâce à l’intervention de nombreux manifestants), interpellation d’une personne à El-Ayoun, à Dakhla et à Agadir.

03.12.06 El-Ayoun
Arrestation de l'ancien prisonnier politique sahraoui, Bouamoud Mohamed Salem,  torturé en public, parce qu'il portait un T-shirt célébrant l'Intifada sahraouie. Plusieurs véhicules de la police ont empêché les citoyens sahraouis de se solidariser.

04.12.06, accident de mine
Une famille sahraouie qui circulait en voiture a été victime de l’explosion d’une mine anti-char dans la région de Bir Nzarane, au sud du Sahara Occidental occupé. Salek Mohamed Lamine Oussiboua, né en 1986, et un homme qui accompagnait la famille ont été tués. Le père et la mère ainsi qu'une fille et un autre fils ont été blessés. [ASVDH]

06.12.06
Selon un communiqué de la Fondation Rafto, les autorités marocaines ont rendu son passeport à Mohamed Daddach à la suite de la campagne déclenchée par la Fondation et une trentaine d'ONG norvégiennes. Daddach a ainsi pu rendre visite fin novembre à sa mère, âgée de 91 ans, qui se trouve dans un campement de réfugiés près de Tindouf. [press release]

08.12.06, arrestations
Arrestation à Smara du président du Comité sahraoui de défense des droits humains, Ivekou Selma Dedi.  [SPS]
Arrestation à El-Ayoun des étudiants sahraouis Louloud Mohamed et Mohamed Lamine Ahmed Boujemaa Hamid du lycée Lissan Eddine El-Khattib, à qui on reprochait "d'avoir distribué des tracts réclamant le retrait immédiat de l'occupation marocaine et le droit inaliénable du peuple sahraoui à l'autodétermination et à l'indépendance". [SPS]

10.12.06, Journée internationale des droits humains
A cette occasion, des manifestations ont eu lieu à El-Ayoun, Smara et Boujdour, entre autres, ainsi qu’au sud du Maroc, à Assa, Goulimine, Zak et Asrir.
L’ASVDH avait averti les autorités, conformément à la loi, de la tenue d’une manifestation place Dcheira, face à l’hôtel Nakjir à El-Ayoun, où sont logés les membres de la MINURSO. Les membres du Comité de soutien à l’autodétermination, du CODESA (Comité des défenseurs des droits humains) et du Comité en faveur du Plan de paix et de la préservation des ressources naturelles se sont joints à la manifestation. Alors que des véhicules de manifestants qui se rendaient sur place étaient interceptés par la police, un important dispositif policier, déployé sur le lieu du rassemblement, empêchait avec brutalité les manifestants de se réunir. Des dirigeants de l’ASVDH, comme Brahim Dahane, son président, El-Ghalia Djimmi, sa vice-présidente, des dirigeants du Comité de soutien à l’autodétermination comme Hammad Hmad, vice-président, et une dizaine d’autres défenseurs des droits humains ont été blessés. Trois personnes ont été interpellées.
A Smara, des diplômés chômeurs ont organisé une marche en faveur de conditions de vie dignes et du retrait de l'occupant marocain. La marche a été violemment dispersée, causant 23 blessés. Deux personnes ont été arrêtées. [resumen + fotos
[autres info, témoignages --> ASVDH]
La manifestation des habitants d'Asrir à l'occasion de la journée internationale des droits humains a été dédiée aux jeunes d’Asrir morts lors du naufrage de deux barques au large de Boujdour, dont Mohamed Salem Boukhatem, défenseur des droits humains et membre de l'ASVDH. [Photos]
 

Le CODESA, le Collectif des défenseurs sahraouis des droits humains, et les étudiants sahraouis à Agadir et Rabat ont exprimé leur solidarité avec les victimes. A Marrakech le 12 décembre, 39 étudiants sahraouis ont été blessés au cours d’affrontements entre étudiants sahraouis qui organisaient un sit-in de solidarité avec les victimes de la répression du 10 décembre et des étudiants marocains. [SPS]

Le Président de la République sahraouie a appelé une nouvelle fois le SG de l'ONU à "intervenir d'urgence pour protéger les Sahraouis dans les territoires occupés du Sahara Occidental". [SPS]

Naufrage - Immigration illégale 
(suite)
03.12.06, Communiqué du CODESA,
Le Collectif des Défenseurs Sahraouis des Droits de l’Homme estime que le gouvernement marocain est responsable de l'augmentation du nombre des émigrants illégaux, appelle à la constitution d'une commission internationale d'enquête sur l'immigration clandestine, demande le jugement des responsables et appelle les organisations de défense des droits humains à faire pression sur le Maroc pour y mettre un terme.

03.12.06, lettre à l’ONU
Dans une lettre adressée à Kofi Annan, Mohamed Abdelaziz demande une enquête internationale urgente sur le rôle des autorités coloniales marocaines dans le décès des jeunes Sahraouis lors du naufrage du 26 octobre (voir semaines 47/48). [texte complet
SPS]  

Le 23 novembre déjà, l’eurodéputé vert Raoul Romeva avait déposé une question écrite au Conseil et à la Commission européenne, demandant quelles mesures étaient envisagées vis-à-vis du Maroc pour qu'il soit mis fin à la répression de la  population sahraouie, qui contraint des centaines de jeunes à abandonner leurs terres. [texte]

10.12.06
Après ses investigations aux Canaries sur les demandeurs d’asile sahraouis arrivés par la mer (voir semaine 47/48), le journaliste espagnol Tomas Barbulo a enquêté auprès des familles des 31 jeunes Sahraouis noyés ou disparus lors du naufrage, le 26 octobre dernier, de deux barques près de Boujdour. Parmi les 14 victimes dont les corps ont été récupérés, la plupart sont originaires du Sud Maroc, Goulimine, Assa, Asrir. Ce sont des personnes déplacées en 1991 du Sud Maroc vers le Sahara Occidental par les Marocains en vue du référendum (deuxième marche verte). Ces jeunes ont rallié les rangs des indépendantistes. Boukhatem par exemple était membre du Comité en faveur du Plan de Paix et de la Protection des Ressources Naturelles au Sahara Occidental. [El Pais, 11.12.06]

Les autorités marocaines, quant à elles, exigent de l’Espagne que les immigrants sahraouis soient considérés comme des migrants économiques marocains et remis au Maroc. D’après le consul marocain aux Canaries, les Sahraouis n’ont pas de problèmes avec les autorités marocaines au Sahara Occidental.[ EP/IP, 08.12.06]

13.12.06, visite de Ali Salem Tamek en Irlande
L'activiste sahraoui effectue une visite en République d'Irlande, à l'invitation de la Fondation internationale pour la protection des défenseurs des droits humains Front Line, qui a accompli un important travail de sensibilisation depuis plusieurs années.Durant les grèves de la faim observées en 2005, Ali Salem Tamek avait reçu chaque semaine, d'Irlande, quelque 150 lettres de soutien, [SPS]
Ali Salem Tamek s’est entretenu avec le directeur adjoint de cette ONG, Andrew Anderson, qui avait présidé une mission d’enquête au Maroc et au Sahara Occidental.en mai de cette année. [Rapport de mission 2006]  [Front Line Western Sahara Mission report, 21.06.06]

14.12.06,
visite de Ali Salem Tamek en Irlande, suite
Tamek a été reçu au ministère des Affaires étrangères par le responsable pour le Moyen Orient et l’Afrique du Nord, Stephen Dawson, ainsi que par le directeur du département des droits humains Gavan G. O’Leary. Tamek a exposé la situation dans les territoires occupés et a parlé de l’émigration forcée, des jugements inéquitables et des prisonniers politiques. Il a rencontré également les députés irlandais au Parlement européen, qui se sont opposés à l'adoption par ce dernier de l'accord de pêche entre le Maroc et l'UE. Des rencontres avec des organisations humanitaires et de défense des droits de l'homme irlandaises sont encore prévues.

RESSOURCES NATURELLES

17.08.06, pétrole
La société américaine basée à Dallas, Kosmos Energy Offshore Morocco HC a conclu avec le Maroc un accord «pour la recherche et l'exploitation des hydrocarbures dans la zone d'intérêt dite "Boujdour offshore"», qui concerne les eaux territoriales sahraouies. [source rapport mensuel Bank Al-Maghrib
(p. 74)]

05.12.06, Encore un contrat illégal d'exploration pétrolière accordé par le Maroc
La Société irlandaise "Island Oil and Gas PLC.", la société "San Leon (Morroco) LTD"  et la société "GB Oil and Gas Ventures Limited" (enregistrée à Jersey) ont signé avec le Maroc un contrat d’exploration pétrolière d’une année touchant le bassin dit de Zag, situé en grande partie au Sahara Occidental.
L’Observatoire des ressources naturelles au Sahara Occidental, WSRW, a adressé une lettre ouverte à la compagnie irlandaise pour l’informer du contexte légal et géopolitique et des dangers dans cette zone de conflit. [Infos et Open letter to Island Oil & Gas plc by Western Sahara Resource Watch, 13.12.06]
Après le retrait de Total en décembre 2004 et de Kerr McGee en mai 2006, le Maroc accorde de nouveaux contrats pétroliers en violation de la légalité internationale. [voir dossier Ressources naturelles au Sahara Occidental]

REFERENDUM

14.12.06, ONU
L’assemblée générale a adopté par 70 voix et 91 abstentions la résolution A/61/415. Ce texte a été proposé par la 4e commission, qui l’avait accepté en octobre 2006 par 76 voix et 72 abstentions.
De nombreuses délégations ont regretté que ce texte pratiquement identique à celui de l’année dernière, n’ait pas pu être adopté de manière consensuelle comme cela avait été le cas précédemment. Ce vote ne doit nullement être interprété comme une expression de position en faveur de l’une ou l’autre des parties intéressées, ont prévenu une majorité de délégations, en plaidant pour une accélération du règlement de ce différend. Plusieurs délégations ont évoqué le plan d’autonomie annoncé par le Maroc. [communiqué ONU]   -
[UN press release]  (à noter des différences entre les 2 versions)

"Le Front Polisario et le Gouvernement sahraoui se félicitent de l'adoption d'une telle résolution et considèrent que cela constitue un nouveau succès pour la légalité internationale", a affirmé le ministre sahraoui des Affaires étrangères, Mohamed Salem Ould Salek, dans une déclaration rendue publique à New York. [SPS]

Le porte-parole du ministère algérien des Affaires étrangères a déclaré que “l'Assemblée générale a fortement réaffirmé le droit du peuple du Sahara Occidental à l'autodétermination et rappelé qu'il s'agit d'une question de décolonisation, confirmant ainsi la responsabilité de l'ONU dans la mise au point de sa solution.” [SPS]

MAROC

04-06.12.06, autonomie
Le CORCAS s'est réuni pendant deux jours à Rabat pour examiner le projet d'autonomie du Sahara Occidental qu'il a soumis au roi. [agences]
Commentaires à lire entre autres:  "Le Maroc leurre avec son plan d’autonomie". Driss Basri, Liberté Alger, 07.12.06,  "Une mascarade nommée Corcas", Omar Brousky, Le Journal Hebdo, No 281, 09.12.06,   et la Proposition remise par le Maroc à James Baker en 2003 (refusée), avec analyse et commentaire.

MAROC - FRANCE

11.12.06, VIIIèmes Rencontres franco-marocaines des Chefs de gouvernement
Suite aux entretiens du Premier ministre marocain Driss Jettou avec Jacques Chirac, ce dernier a déclaré, au sujet du Sahara Occidental: , que ce conflit nécessite une solution politique et durable et qu’il encourage “les autorités marocaines à présenter des propositions qui permettent d'enclencher des négociations en vue d'une solution politique, juste, durable et mutuellement acceptable par l'ensemble des parties”. Le Premier ministre français, Dominique de Villepin, quant à lui, a salué la “disponibilité réaffirmée du Maroc pour négocier une solution politique et régler le dossier du Sahara”. [AFP/Elysée]

ALGERIE - ESPAGNE

12.12.06, 3e réunion bilatérale hispano-algérienne
A l’occasion de la visite de travail du Chef du gouvernement espagnol Rodriguez Zapatero, le président algérien Bouteflika a prononcé un toast lors du déjeûner, déclarant: «Nous souhaiterions que l'Espagne s'engage de manière plus résolue à amener le royaume du Maroc et le Front Polisario à accepter de mettre au point les modalités du référendum d'autodétermination libre et régulier [...] L'Espagne ne peut pas rester indifférente au sort actuel du peuple sahraoui que vous avez colonisé de 1885 à 1975».
Dans une déclaration finale, les deux parties ont réaffirmé leur "attachement à une solution juste et définitive du conflit du Sahara Occidental dans le cadre de la légalité internationale et des résolutions pertinentes des Nations unies [...]”.

INTERNET

Caiga Quien Caiga: TELECINCO ha emitido en su programa CQC, Caiga quien caiga, un reportaje sobre los campamentos de refugiados saharauis de Tinduf. El reportaje se encuadra en la sección "Cadena de favores" y refleja cómo se realiza el equipamiento de un dispensario.

OPINIONS: http://opinions.arso.org

NOUVELLES PUBLICATIONS
[Il est possible que des liens externes vers des journaux ne soient plus valables après quelques jours]

Français
>> Revue de la presse internationale francophone http://fr.groups.yahoo.com/group/revue-de-presse-sahara-occidental/messages

English
>> English publications on Sahara Update mailinglist: http://groups.yahoo.com/group/Sahara-update/messages


Castellano
>> Revista de la prensa en español http://es.groups.yahoo.com/group/revista-de-prensa-sahara-occidental/messages

Italiano
Attualità in italiano: El Ouali Bologna: http://www.saharawi.org/saharawi.htm + Radio for Peace http://www.radiokcentrale.it/du.htm

Deutsch

Arabe


Vous pouvez vous inscrire sur notre liste de diffusion pour recevoir régulièrement les Actualités hebdomadaires par e-mail


Cliquez sur le logo pour s'inscrire


[Sommaire actualités hebdomadaires] [Western Sahara Homepage]