SAHARA OCCIDENTAL - ACTUALITES

SEMAINES 17-18 : 23.04. - 06.05. 2006

RASD

12-23.04.06
Le Président du Parlement, Mahfoud Ali Beiba s'est rendu pendant une semaine au Mexique où il a eu plusieurs rencontres avec des responsables politiques mexicains. [SPS]

24.04.06
Le Premier ministre Abdelkader Taleb Oumar a reçu la Présidente du Conseil régional d'Emilie-Romagne, Monica Donini, accompagnée d'une délégation de sa région en visite en RASD. [SPS]

24.04.06
L'Algérie s'est engagée à prendre en charge la formation de personnel pour l'encadrement de personnes handicapées sahraouies, a déclaré Djamel Ould Abbés, ministre algérien de l'Emploi et de la solidarité nationale. [SPS]

25.04.06
Une délégation de la RASD a participé à Nouakchott à une réunion, organisée par l'Union africaine et la Mauritanie, concernant le financement du processus électoral en Mauritanie. [SPS]

27-29.04.06
Une forte délégation représentative de la société civile algérienne a séjourné dans les camps de réfugiés sahraouis pour prendre part à une rencontre de fraternité et de solidarité avec le peuple sahraoui. La manifestation est organisée par le Comité national algérien de solidarité avec le peuple sahraoui. [SPS]

03.05.06
Une délégation de l'Union des syndicats britanniques (Trade Union Congress) conduite par le responsable des relations extérieures de cette organisation, Simon Steen, est en visite en RASD. [SPS]

03.05.06
Le Président de la République sahraouie participe à Abuja au sommet spécial de l'Union Africaine sur les maladies endémiques en Afrique. [SPS]

04.05.06
Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR) a démenti toutes les allégations que le Maroc a propagé depuis des années concernant des "déportations", "mauvais traitements", "abus sexuels", etc. d'enfants et d'étudiants sahraouis à Cuba. [
Note informative]

06.05.2002 - 06.05.2006
Il y a 4 ans disparaissait Mohamed-Fadel Ismaïl ould Es-Sweyih, alias Mohamed Fadel. L'occasion de relire son texte du 21.04.02:
Les Sahraouis n'accepteront jamais de vivre sous le drapeau marocain!. et d'autres écrits et de rappeler que le 11 mai 2002 des lycéens sahraouis du lycée Hassan II à El Ayoun ont débaptisé leur école pour lui donner le nom de Mohamed Fadel Ismail. 

TERRITOIRES OCCUPES ET SUD MAROC

22.04.06
Une grâce royale a été accordée, dans la hâte et la confusion, à une quarantaine de prisonniers politiques sahraouis, pour tenter de calmer le jeu et faciliter la campagne du CORCAS, le Conseil royal consultatif pour les affaires du Sahara, en faveur de l'autonomie. Les défenseurs des droits humains Ali Salem Tamek, Sidi Sayeli et les 17 militants non encore condamnés, dont Brahim Dahane, qui devaient comparaître devant le tribunal le 25 avril, en font partie, ainsi que ElKainan, dont le transfert abusif de la Prison noire à celle d'Agadir le 21 mai 2005 avait déclenché les émeutes populaires qui ont abouti à l'intifada. Le nombre exact de prisonniers politiques sahraouis libérés n'est pas connu, ni les critères de choix. Alors que le palais parle de 48 ou 46 grâces royales, les défenseurs des droits humains ont dénombré 33 ou 38 libérations. [
plus] [Comunicado conjunto AFAPREDESA y UJS, 23.04.06]

Les prisonniers ont été comme à l'accoutumée accueillis à leur sortie de prison par des manifestations populaires, au cours desquelles la police est intervenue très brutalement. Aussi bien les détenus libérés, leurs amis et des membres de leurs familles ont fait l'objet d'agressions de la part des forces de police lors des réceptions à El Ayoun et Boujdour. [plus]

Plusieurs prisonniers politiques fraîchement grâciés (on parle d'une douzaine) ont été à nouveau interpellés et frappés, aussi bien à El Ayoun qu'à Boujdour. Lors de la réception organisée en son honneur dans cette dernière ville, l'ex-détenu Takhlil Mohamed a été torturé par les forces de répression marocaines et abandonné seul dans le désert, à 50 km de Boujdour. Plusieurs autres personnes ont été blessées lors de l'intervention policière. Un autre ex-prisonnier, Bouamoud Mohamed, a été interpellé le 4 mai à El Ayoun.

Il semble qu'au moins 14 prisonniers d'opinion soient toujours incarcérés à El Ayoun, ils ont fait l'objet d'agressions à l'intérieur de la prison. Le nombre exact de détenus dans d'autres prisons n'est pas répertorié.

A Aït Melloul Hassan Abdelahi [Abdallah Ali Salem Mohammed Salem], arrêté à El Ayoun le 15 février, en grève de la faim depuis le 27 mars, a été hospitalisé à Agadir. Il demande à être reconnu comme prisonnier d'opinion et exige qu'une enquête soit menée sur les tortures qu'il a subies. [plus]

Un autre détenu politique à la prison d'Inezgane (banlieue d'Agadir), Laatigue Ahmed, qui n'a pas 18 ans et dont l'état de santé est grave, s'est vu refuser un traitement hospitalier par l'administration pénitentiaire.

25.04.06, El Ayoun
Les familles des 15 disparus en décembre 2005 lors d'une tentative d'émigration, constituées en comité, ont organisé un sit-in pour protester contre le refus d'être entendues par les autorités. Après avoir contacté les responsables administratifs et judiciaires par lettres et déposé des plaintes, elles n'ont reçu aucune réponse sur le sort de leurs enfants. Les familles maintiennent qu'elles ont des informations assurant que leurs enfants sont détenus par les services secrets marocains. C'est pour cette raison qu'elles se sont rassemblées sur le boulevard Smara pour réclamer la vérité sur le sort de leurs enfants et dénoncer leur exclusion de la grâce dont ont récemment profité les détenus politiques sahraouis. L'intervention des forces de police pour disperser la manifestation a fait plusieurs blessées. [
plus]

27.04.06
Ali Salem Tamek et ses amis sortis de prison ont reçu un accueil triomphal à Assa. [
Compte rendu] [photos]

Par ailleurs la situation s'aggrave encore dans les territoires et au sud du Maroc. Les manifestations se poursuivent à Boujdour, Smara, Dakhla, El Ayoun, Mhamid ElGhizlan ainsi que dans les universités marocaines de Rabat, Marrakech, Agadir. [plus] On mentionne des arrestations à Smara, Dakhla et Assa. Les activistes sahraouis sont étroitement surveillés, filés, leurs domiciles perquisitionnés, les cybercafés contrôlés par une commission ad hoc. La population sahraouie en général est soumise à des contrôles répétés, des vexations, des injures. Des élèves ont été renvoyés des écoles, les parents d'élèves mis sous pression, particulièrement à Boujdour, où les étudiants sont très actifs. Cette situation illustre les avertissements du président du CORCAS, Khali Henna ould Rachid, qui passe de la carotte au bâton: dans ses dernières rencontres avec les notables du territoire pour propager le projet d'autonomie, il a déclaré que "plus aucune manifestation ne sera tolérée", "nous réprimerons très fort et par tous les moyens", et "plus aucune grâce ne sera accordée." En réaction, des tracts contre le président du CORCAS ont été distribués à Smara le 1er mai. [sur la situation sur place lire les reportages. [ Ouest France : "Chez les résistants oubliés du Sahara occidental", 02.05.06] ["Les enfants sont les premières victimes de la répression", Le Soir d'Algérie, 02.05.06] [Cuidado con el Sáhara, Josep Saurí, El Periodico, 05.05.06]

Le Secrétaire général du F. Polisario, dans une lettre à Kofi Annan du 27 avril, a résumé les événements des derniers jours et demandé l'intervention du Secrétaire général de l'ONU. [SPS avec texte complet]

26.04.06
Dans une interview au quotidien algérien Liberté, Ali Salem Tamek a déclaré que «notre libération est le fruit de la mobilisation et des pressions exercées sur le Maroc. Nous n'avons commis aucun crime ni vol, et nous n'avons jamais demandé la grâce. Notre position est claire : nous sommes pour un référendum d'autodétermination du peuple sahraoui et la création d'un État sahraoui indépendant.» «Nous sommes toujours décidés à recouvrer notre indépendance ... Les perspectives sont sombres, incertaines … La lutte de notre peuple se poursuit ... Le Front Polisario doit prendre une position rapide et claire … je suis contre la guerre par principe, mais tout le monde est convaincu ici que le retour à la lutte armée est une nécessité pour arracher l'indépendance.» [
"Le pouvoir marocain a tout essayé, mais notre combat ne s'est pas arrêté", Hafida Ameyar, Liberté, Alger, 26.04.06]

01.05.06 Goulimine
La syndicaliste Khadija Moutik, secrétaire régionale de l'UMT, a été agressée et séquestrée par des agents de police alors qu'elle se rendait à la manifestation du 1er mai. Elle a été emmenée de force à l'hôpital, où les autorités ont demandé aux médecins d'attester que la syndicaliste présentait des troubles psychiques, ce que ceux-ci ont refusé. Khadija a entamé alors une grève de la faim et réclamé l'intervention du procureur pour éclaicir les faits. Elle souffre par ailleurs de blessures multiples et d'une fracture du poignet et d'un pied. Khadija Moutik est connue pour son engagement en faveur des droits des travailleurs sahraouis et pour sa position en faveur de l'autodétermination, ce n'est pas la première fois qu'elle est victime d'exactions policières. Elle quitte finalement l'hôpital le 4 mai et dépose plainte contre les policiers. [
SPS 04.05.06

RESSOURCES NATURELLES

Les phosphates du Sahara Occidental sont vendus illégalement par le Maroc dans le monde entier.
Western Sahara Resource Watch, groupe d'ONG qui suit de près l'exploitation illégale des ressources naturelles du Sahara Occidental, a localisé quelques transactions:
2004: le Mexique a importé 44700 tonnes de phosphates d'El Ayoun.
Novembre 2005: le vaisseau battant pavillon turc Liparit, en provenance d'El Ayoun, a livré sa cargaison à Varna, Bulgarie.
Février 2006: le bateau Explorer II (IMO number 8025161) battant pavillon maltais, a convoyé 15.600 tonnes de phosphate naturel d'El Ayoun à Baranquilla, Colombie.
Mars 2006: le vaisseau Moorgate, pavillon libanais, compagnie britannique Zodiac Maritime (?), a rejoint le port de Quatzacoalcos, Mexique. II a déchargé 29600 tonnes de phosphate naturel provenant d'El Ayoun.
Mars 2006: le bateau grec Popi S, pavillon maltais, parti d'El Ayoun le 23 mars arrive aux USA le 10 avril avec sa cargaison de fertilisants.
Avril 2006: le navire Bulk Saturn arrive au Port de Tauranga, Nouvelle Zélande, avec des fertilisants d'El Ayoun.
Mai 2006: le navire Doric Spirit arrive au port de Tauranga, Nouvelle Zélande, avec des fertilisants provenant d'El Ayoun.
Mai 2006: exportation allemande de phosphates du Sahara Occidental vers le Venezuela par Wilhelm Hansen Ltd.

Sable
La plage artificielle Calheta à Madère a été renforcée en 2005 avec du sable provenant d'El Ayoun. Il a été transporté par le vaisseau "Seisbulk" (IMO number 9267390), géré par l'entreprise espagnole Arabella Enterprises Corp, battant pavillon panaméen, qui a fait au moins 3 voyages l'an passé.

02.05.06, Pétrole
La compagnie américaine Kerr-McGee a annoncé qu'elle ne renouvelait pas son contrat d'exploration pétrolière au Sahara Occidental, qui a expiré le 30 avril. Selon un communiqué de l'entreprise, une présence d'hydrocarbures n'est pas garantie dans la région. [
dossier]

Le gouvernement sahraoui s'est félicité de cette décision et a demandé à tous les gouvernements et à toutes les entreprises de renoncer à l'exploitation des richesses naturelles du Sahara Occidental. Il a demandé à la compagnie de lui remettre une copie du bilan de ses activités de prospection pétrolière. [Press Release SADR] [Upstream Online, 02.05.06] [Libertad Digital, 03.05.06]

03.05.06 Accords de pêche UE- Maroc
Les deux amendements proposés par les Verts/ALE au rapport Varela relatif aux accords de pêche UE-Maroc, en discussion à la Commission de la pêche, ont été rejetés. Les amendements excluaient les eaux territoriales du Sahara Occidental des accords. Le rapport sera présenté au parlement européen le 15 mai. [
communiqué de presse WSRW 04.05.06] [avis juridique du réseau international de juristes Sherpa , version PDF] [autres documents sur Fishelsewhere]

REFERENDUM

Après le rapport du Secrétaire général - Avant les délibérations du Conseil de sécurité
21.04.06
Les sénateurs américains Edward Kennedy et Jim Inhofe ont adressé une lettre à Condoleezza Rice, Secrétaire d'Etat, dans laquelle ils expriment leurs préoccupations quant à la situation de blocage du processus de paix au Sahara Occidental. Ils se prononcent en faveur du droit à l'autodétermination du peuple sahraoui et estiment que la MINURSO doit assurer la défense du peuple sahraoui et faire respecter ses droits. [SPS]

22.04.06, Espagne
Le ministre des Affaires étrangères Moratinos a exprimé sa satisfaction au sujet des propositions du Secrétaire général de l'ONU dans son dernier rapport, celui-ci "faisant siennes les positions défendues par l'Espagne depuis deux ans".

23.04.06, Déclaration
Dans un entretien au quotidien arabophone algérien, Al Khabar, le président sahraoui a déclaré que "Kofi Annan entraîne l'ONU vers la défaite et l'abdication". Il a qualifié le dernier rapport du Secrétaire général de "complot contre la cause sahraouie", de "travail irresponsable", de "grave erreur", de "mascarade hypocrite", de "négation du référendum d'autodétermination du peuple sahraoui". "Si les moyens pacifiques ne nous apportent pas nos droits, nous serons obligés de les défendre légalement par le combat armé", a-t-il averti. "Notre pays travaille avec l'ONU et son Secrétaire général dans le cadre du droit international" (...) "c'est la force du droit qui doit primer et non celle de la France ou autres", a conclu Mohamed Abdelaziz. [SPS] [
El Moudjahid]

23.04.06, Rabat
"La seule solution possible de la question du Sahara passe par un changement d'attitude de l'Algérie, de manière à parvenir à une solution définitive" de ce dossier, a indiqué le ministre marocain de la Communication, porte-parole du gouvernement, Nabil Benabdellah. [
MAP]

24.04.06, Alger
Le ministre algérien des Affaires étrangères, Mohammed Bedjaoui, a déclaré au Secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, que son dernier rapport sur le Sahara Occidental comportait des "insuffisances" qui risquaient de déboucher sur une "grande dérive" par rapport à la légalité internationale. "En effet, toutes les résolutions des Nations unies ont souligné l'attachement au principe d'autodétermination du peuple du Sahara Occidental. C'est d'ailleurs sur la base de cette légalité internationale que le Plan de règlement de l'ONU et le plan Baker ont été adoptés", a ajouté M. Bedjaoui. [SPS]

24.04.06
Le représentant du Front Polisario à l'ONU, M. Boukhari Ahmed, a adressé une lettre au président du Conseil de sécurité des Nations Unies. Même démarche de la part de l'ambassadeur de l'Algérie auprès des Nations unies, Youcef Yousfi, à l'intention du Secrétaire général de l'ONU.

25.04.06
Le Sénat espagnol a adopté à l'unanimité une motion qui demande au gouvernement de défendre l'autodétermination du Sahara au moyen d'un référendum ainsi que les droits humains de la population sahraouie dans les territoires occupés du Sahara Occidental. [
agencia]

Au Conseil de Sécurité
28.04.06, Résolution S/RES/1675 (2006) (
fr, engl, esp, arabe)
Dans une résolution qualifiée de "technique", qui proroge de six mois le mandat de la MINURSO, le Conseil s'est prononcé pour une "solution politique juste, durable et mutuellement acceptable", qui permette "l'autodétermination du peuple du Sahara occidental" dans le cadre d'arrangements "conformes aux buts et principes énoncés dans la Charte des Nations unies".

Dans leurs explications de vote, certains membres du Conseil ont fait des déclarations intéressantes. C'est ainsi que l'Américain Bolton a lancé un appel "urgent" aux parties pour qu'elles déploient les efforts nécessaires afin de parvenir à la solution d'un conflit qui n'a que trop duré. "La poursuite du conflit met en danger la stabilité de la région", a-t-il insisté, en encourageant le Maroc "à mettre sur la table des propositions crédibles et vigoureuses qui assurent l'adhésion du Polisario." Le représentant du Royaume-Uni a abondé dans le même sens. Comme tous les autres membres à l'exception de la France, il s'est montré préoccupé par la détérioration de la situation des droits de l'homme au Sahara Occidental et espéré que la mission du Haut Commissaire aux droits humains (à laquelle le Maroc s'est opposé à plusieurs reprises) puisse enfin se dérouler. [communiqué Conseil de sécurité, 28.04.06]

28.04.06, Déclarations
Par la voix du coordinateur avec la MINURSO, M'Hamed Khaddad, le Front POLISARIO a exprimé "sa satisfaction pour la sagesse du Conseil [de sécurité] qui a refusé de souscrire à la dérive que préconisait le rapport [de Kofi Annan]. "Les violations des droits de l'homme ... dans les zones occupées du Sahara Occidental ont retenu l'attention des membres du Conseil, qui ont souhaité une plus grande implication des Nations unies pour protéger les populations sahraouies sans défense", a déclaré M. Khadad. Cependant, a-t-il déploré, "la France s'est opposée catégoriquement à toute mention de cette question dans la résolution finale montrant, une fois de plus, son alignement aveugle sur les thèses colonialistes marocaines". [
déclaration]

"Nous sommes prêts à négocier avec le Maroc mais uniquement sur des questions techniques, pour appliquer intégralement le plan Baker ou le plan de règlement de l'ONU de 1991", a déclaré Mohamed Abdelaziz lors d'un point de presse au siège de la présidence de la RASD, tout en exprimant sa satisfaction après le vote du Conseil de sécurité. [Voir aussi les analyses publiées dans la presse algérienne et espagnole [Sahara-Info No 4490 et suivants] [Synthèse par SPS le 30.04.06] ainsi que les analyses parues dans la rubrique Opinion dans ARSO]

28.04.06, Réactions
L'Algérie a exprimé sa "satisfaction" après l'adoption de la résolution, qui "s'inscrit en droite ligne des positions antérieures de l'ONU", a souligné le porte-parole du ministère des Affaires étrangères. [SPS]

L'Espagne a accueilli positivement la résolution. Le Maroc s'est également félicité de l'adoption de la résolution 1675, qui «réitère les appels du Conseil de sécurité, lancés depuis deux ans aux parties et aux Etats de la région, de continuer à coopérer pleinement avec l'ONU pour mettre fin à l'impasse actuelle et progresser vers une solution politique». [AP]

02.05.06, Maroc-USA-Espagne
Le porte-parole du département d'Etat américain Sean McCormack a déclaré, suite à la rencontre du ministre marocain des Affaires étrangères avec Condoleeza Rice, «je sais que le gouvernement marocain a parlé de certaines propositions ... mais les USA apportent tout leur soutien aux efforts des Nations unies qui oeuvrent à trouver une solution équitable et acceptée par toutes les parties ... ».

La tournée du CORCAS
Les autorités américaines, à l'inverse des espagnoles et des françaises (qui hésitent encore), ont refusé de recevoir le président du CORCAS. Celui-ci poursuit sa tournée diplomatique (en France il rencontre le 5 mai les Sahraouis pro-marocains, le parti socialiste et les Verts, avant de se rendre à Madrid, où il sera reçu le 8 mai au ministère des Affaires étrangères et par des responsables du parti socialiste et le lendemain par les membres de la Commission des affaires étrangères du parlement).

La Coordination des associations solidaires avec le peuple sahraoui d'Espagne (coordinadora estatal de asociaciones solidarias con el Sáhara, CEAS-SÁHARA) a protesté dans une déclaration contre cette visite et retracé la longue "carrière" du président du CORCAS, Khali Henna ould Rachid, autrefois au service de l'Espagne franquiste et maintenant à celui du Maroc. [Un viejo conocido llama a la puerta, 05.05.06] 

DROITS HUMAINS

24.04.06
La représentation du Front POLISARIO pour la Suisse et les Nations unies proteste contre la candidature du Maroc au Conseil des Droits de l'Homme des Nations unies, qui ne remplit pas les critères exigés. [
déclaration]

25.04.06, Parlement européen
Dans sa réponse aux questions de Raül Romeva i Rueda (Verts/ALE), Karin Scheele (PSE), Carlos Carnero González (PSE) et Iratxe García Pérez (PSE) concernant le sort de deux activistes sahraouis des droits humains, El Mami Amar Salem et Salek Bazeid, Mme Ferrero-Waldner écrit que la Commission est au courant de la situation et qu'elle a entrepris diverses démarches auprès des autorités marocaines. Le Conseil avait répondu de la même manière le 10 avril au député Willy Meier Pleite (Verts/ALE), qui demandait quelles actions le Conseil allait entreprendre après le décès de Lembarki Hamdi Salek, assassiné par la police au Sahara Occidental.

27.04.06, Parlement européen
La «délégation ad hoc pour le Sahara Occidental» du Parlement européen a été mandatée pour organiser des visites au Maroc, au Sahara Occidental et en Algérie. Le Maroc n'a participé à aucune des huit réunions de la délégation et la visite prévue entre le 23 et le 27 mars a été annulée [
Le Journal Hebdo, 27.04.05]

25.04.-01.05.06, Aminatou Haidar en Suède
Invitée par Amnesty international, l'Association pour les Nations unies ainsi que par les comités de soutien au peuple et aux femmes sahraouies, Aminatou Haidar a séjourné à Stockholm, où elle a rencontré le président du parlement, des responsables de partis politiques et de diverses ONG. Elle leur a demandé de renforcer leurs efforts pour mettre fin à la brutale occupation marocaine. Elle a estimé que l'accord de pêche UE-Maroc ne va pas bénéficier à la population sahraouie. Aminatou Haidar a donné des interviews à plusieurs journaux et s'est exprimée à la radio nationale. [
Press Release] [Photos]

03.05.06, Aminatou Haidar en Espagne
La CEAR, la Commission espagnole d'aide aux réfugiés, a invité Aminatou Haidar en Espagne. Débutée aux Canaries, sa tournée la conduira dans les régions autonomes de Catalogne, du Pays basque, d'Andalousie, d'Estrémadure, de Valence et de Madrid.

A son arrivée aux Canaries, la militante sahraouie des droits humains a déclaré, lors d'une conférence de presse, que "toute solution qui ne garantit pas au peuple sahraoui son droit inaliénable et légitime à l'autodétermination est totalement inacceptable". Elle a déploré les "positions des gouvernements français et espagnol" qui constituent la "pierre d'achoppement" qui empêche l'organisation du référendum d'autodétermination au Sahara Occidental. Elle a qualifié la position officielle espagnole de "très ambiguë, en rupture avec l'attitude noble du peuple espagnol qui s'est toujours montré solidaire de la cause sahraouie". Elle a estimé que la révolte populaire dans les territoires occupés est une conséquence de l'intransigeance du Maroc. L'activiste sahraouie s'est exprimée dans pusieurs interviews et lors de deux conférences à Las Palmas. Elle sera reçue à l'aéroport de Madrid-Barajas samedi 6 mai.

V Premio Juan María Bandrés a la Defensa del Derecho de Asilo y la Solidaridad con los Refugiados.
Le 8 mai prochain elle recevra à Madrid le 5ème Prix Juan Maria Bandres pour la défense du droit d'asile et la solidarité avec les réfugiés, qui lui avait été décerné à la fin de l'année dernière par la CEAR, en reconnaissance de son "engagement exemplaire en faveur de la lutte du peuple sahraoui pour son droit légitime de décider librement de son avenir".[SPS]

PROCHAINEMENT

Madrid
Acto de entrega del Vmo Premio Juan María Bandrés a la Defensa del Derecho de Asilo y a la Solidaridad con los Refugiados, concedido por la Comisión Española de Ayuda al Refugiado (CEAR) y por la Fundación CEAR a Aminetu Haidar, la emblemática defensora saharaui de los derechos humanos 
Madrid, lunes 8 de mayo de 2006, a partir de las 19,00 horas
Lugar: auditorio de la usmr de comisiones obreras - c/ lope de vega, 40 
En la ceremonia, que presentará la actriz Irene Visedo, también participarán destacados artistas e intelectuales comprometidos con la causa del pueblo saharaui, cuya tragedia dura ya más de treinta años.

Valencia
Jornadas sobre España y el Norte de África: vecinda- des problemáticas
Lugar: Aula Joaquín Tomás Villarroya (Facultad de Derecho de la Universidad de Valencia, Planta 1a, Campus de los Naranjos). Fechas: Martes 16 y miércoles 17 de mayo de 2006, de 16.30 a 21.00 h.
Participan: Ahmed Bujari: El Sáhara Occidental, los obstáculos para su efectiva autode-terminación, y el papel de la ONU / Raquel Ojeda Garcia: La democratización de Marruecos: avances, carencias, y perspectivas / Carlos Ruiz Miguel: Ceuta y Melilla: ¿ciudades sitiadas? / Rubén Martínez Dalmau: Los países del Magreb: entre el aperturismo, el autoritarismo, y el islamismo / Joan Lacom-ba: La inmigración desde el norte de África: problemas políticos y humanitarios / Manuel Torres Soriano: La amenaza del integrismo islámico en España
Información e inscripciones: Departamento de Derecho Constitucional y Ciencia Política. Facultad de Derecho. Planta 1. Campus de los Naranjos s/n. Tel.: 96 382 8120. Fax: 96 382 8119.
www.uv.es/dretconstcpa
Organiza: Dpto. de Derecho Constitucional y Ciencia Política Universitat de Valencia

Paris
Commémorations du 30ème anniversaire de la proclamation de la RASD, de l'anniversaire de la création du Front Polisario et du soulèvement populaire dans les territoires occupés du Sahara Occidental: samedi 20 mai 2006 à 10 heures au Lucernaire, 53 rue Notre Dame des Champs, 75006 Paris, métro: Notre Dame des Champs. Org: F.POLISARIO, AFAPREDESA, Association des familles des prisonniers et disparus sahraouis, Association des travailleurs sahraouis en France, Association des Amis de la RASD, AFASPA, Association Française d'Amitié et de Solidarité avec les peuples d'Afrique, CORELSO, Comité pour le Respect des libertés et des droits humains au Sahara Occidental, Comité algérien de solidarité avec le peuple sahraoui. Information et contact : tel. 0670312497 / 0681324855 - courriels : bur.aarasd@wanadoo.fr / corelso@yahoo.fr

INTERNET

Web

Document

NOUVELLES PUBLICATIONS
[Il est possible que des liens externes vers des journaux ne soient plus valables après quelques jours]

Français

>> Revue de la presse internationale francophone http://fr.groups.yahoo.com/group/revue-de-presse-sahara-occidental/messages

English

English publications on Sahara Update mailinglist: http://groups.yahoo.com/group/Sahara-update/messages

Castellano

Revista de la prensa en español http://es.groups.yahoo.com/group/revista-de-prensa-sahara-occidental/messages

Italiano

Attualità in italiano: El Ouali Bologna + Radio for Peace

Deutsch

- Die UNO gibt die Westsahara auf, Kofi Annan legt heute im Sicherheitsrat einen Bericht vor. Künftig soll direkt mit Marokko verhandelt werden, Reiner Wandler, taz vom 25.4.2006.

- Marokko hält Kurs, Rabat will rohstoffreiche Region kontrollieren, Von Alfred Hackensberger, Tanger , Neues Deutschland, 27.04.06.

- Waffenstillstand ist kein Selbstzweck, Interview mit Kahlil Sid M'hamed, Martin Ling, Neues Deutschland, 27.04.06. http://www.nd-online.de/artikel.asp?AID=89516&IDC=2

Norsk

Portugais

Finnish:


Vous pouvez vous inscrire sur notre liste de diffusion pour recevoir régulièrement les Actualités hebdomadaires par e-mail


Cliquez sur le logo pour s'inscrire


[Sommaire actualités hebdomadaires] [Western Sahara Homepage]