SAHARA OCCIDENTAL - ACTUALITES

SEMAINES 29 - 30 : 17.07. - 30.07. 2005

 

TERRITOIRES OCCUPES ET SUD MAROC

Arrestation de Ali Salem Tamek
Arrêté le 18 juillet à sa descente d'avion, en provenance des Canaries, Ali Salem Tamek est mis en garde à vue, accusé d'"implication directe dans les actes de vandalisme" dans les territoires occupés ces derniers mois. Le 20 juillet sa garde à vue est prolongée de 24h, il est emprisonné le 21 à la Prison noire.

La situation empire
Le jour de l'arrestation de Ali Salem Tamek deux manifestations ont lieu à El Ayoun, l'une dirigée contre la décision du wali de dédommager les Sahraouis dont les habitations ont été saccagées par les forces de police en mai, l'autre dans la soirée pour demander la libération des prisonniers politiques.
Le pouvoir marocain organise le 19 une pseudo-manifestation de colons marocains et de paramilitaires revêtus de costumes traditionnels sahraouis. 3 à 5'000 personnes exigent la libération des prisonniers de guerre marocains détenus par le Front Polisario.
Le même jour, la population sahraouie sort aussi dans les rues de El Ayoune, Dakhla et Assa.

Arrestations de défenseurs des droits humains
Le 20 juillet, six agents en civil font irruption dans la chambre à coucher de Mohamed Elmoutawakil à Casablanca et l'arrêtent, ainsi qu'un autre ex-prisonnier d'opinion sahraoui qui se trouvait par hasard dans la maison, Mohamed Fadel Gaoudi. C'est le général Laânigri en personne, chef de la DGSN, la sûreté nationale, qui procède aux premiers interrogatoires, puis les deux ex-dirigeants du Forum Vérité et Justice sont transférés à El Ayoun. Parallèlement trois autres militants des droits humains, Noumria Brahim, Larbi Messaoud et Lidri Elhoussein ont été arrêtés à El Ayoun. Durant plusieurs jours les interrogatoires se succèdent. Ils sont soumis à des tortures au PC des CMI par l'équipe bien connue de spécialistes locaux. Les cinq militants comparaissent le 23 devant le procureur, qui remet en liberté Gaoudi et prolonge la garde à vue des quatre autres, qui sont par la suite emprisonnés à la Prison noire.

Les protestations sont nombreuses
Le président sahraoui s'adresse par 2 fois à Kofi Annan. Des organismes de défense des droits humains protestent (
BIRDHSO Italie ), des associations de solidarité se mobilisent (CEAS, FANDAS, US-Western Sahara Foundation). En Espagne des manifestations ont lieu le 20 à Algeciras, le 24 à Valence, le 25 à Alméria, le 27 à Madrid, Malaga, Logrono, Valence, Murcie et aux Iles Baléares. En France, l'AARASD et l'AFASPA réagissent. Des comités pour la libération des prisonniers d'opinion sahraouis voient le jour en France et aux USA. En Italie l'association nationale de solidarité avec le peuple sahraoui écrit une lettre au ministre des Affaires étrangères.
La présidente de l'intergroupe du Parlement européen, dans une déclaration, condamne la répression et demande l'intervention de l'UE. [
Déclaration, 20.07.05] [Declaración 20.07.05] [Declaration, 20.07.05]
Un sénateur français, Robert Bret, s'adresse dans le même sens à son ministre des AE [
PDF] et à l'ambassadeur du Maroc [PDF] . Les familles des sept défenseurs des droits humains arrêtés, le comité des travailleurs de Phosboucraa et d'autres, trop nombreux à citer tous, lancent des appels.

21.07.05, Procès en appel des six militants sahraouis condamnés en première instance le 23 juin.
L'un d'eux, Abderrahman Bougarfa, voit sa peine de cinq ans de prison ferme confirmée, les autres ne connaîtront leur sort que le 28 juillet. Dans la soirée, la fausse nouvelle du décès d'un jeune Sahraoui, blessé lors des émeutes et hospitalisé à Marrakech, est rapidement démentie.

24.07.05, Une délégation canarienne est refoulée à l'aéroport d'El Ayoun à l'instar des six précédentes.

25.07.05. Devant l'aggravation de la situation par rapport au 28 avril, date à laquelle le Parlement européen avait déjà exprimé sa préocupation, Sidati, ministre sahraoui délégué pour l'Europe, lance une nouvelle fois un «appel pressant» au président du parlement européen, au président de la Commission européenne et au haut représentant pour la PESC Javier Solana.

26.07.05, encore des appels
Le Président de l'Association mexicaine d'amitié avec la RASD (AMARASD), président de la Société des écrivains mexicains, Victor Hugo Rascon Banda, demande au Secrétaire général de l'ONU d'oeuvrer sans délai pour organiser le référendum d'autodétermination du peuple sahraoui et mettre un terme à la répression dans le territoire.
L'Assemblée législative de la région d'Emilie-Romagne (Italie) dans une résolution, demande à sa présidente, d'organiser une mission d'observation au Sahara Occidental, au gouvernement central italien de reconnaître le droit à l'autodétermination du peuple sahraoui et d'étudier la reconnaissance de la RASD.
Le président sahraoui s'adresse cette fois à Tony Blair, qui préside l'Union européenne, pour lui demander d'intervenir immédiatement pour protéger les citoyens sahraouis. En Grande-Bretagne,
Western Sahara Campaign demande au gouvernement de faire pression sur le Maroc pour que cesse la répression. La Early Day Motion 551 du parlement britannique (voir semaine 27-28 ) compte actuellement 43 signatures.

27.07.05, Mohamed Jaïm, militant sahraoui des droits humains, syndicaliste muté de Bou-Craâ à Ben Guerir, décide d'observer une nouvelle grève de la faim pour protester contre la répression.

28.07.05, Jugements en appel de 5 manifestants
Le tribunal d'El Ayoun juge en appel et réduit fortement les peines prononcées le 23.06.05 pour "violence contre des fonctionnaires dans l'exercice de leur fonction par l'usage d'arme, ayant entraîné des blessures préméditées et causé des dégâts dans les biens d'autrui"

Etat de siège
Les quartiers sahraouis de El Ayoun, comme Matalla, sont toujours quadrillés par la police, la gendarmerie, les forces auxiliaires et les GUS, qui ont implanté des postes de surveillance devant les maisons des activistes sahraouis des droits humains. Des patrouilles sillonnent les rues de la banlieue de Zemla et des autres quartiers populaires, empêchant les rassemblements de plus de trois personnes.
Conférence de presse à Paris de Claude Mangin, qui a passé une semaine dans les territoires occupés. Elle confirme l'instauration à El Aïoun d'un véritable état de siège. Elle estime que «le soulèvement populaire démarré fin mai a créé une situation pré-insurrectionnelle de refus de la présence coloniale marocaine, à laquelle le Makhzen réagit avec brutalité et dans une certaine confusion.» [
communiqué 28.07.05]

29.07.05, USA
Plusieurs membres du Congrès américain adressent une lettre à la Secrétaire d'Etat Condoleeza Rice pour attirer son attention sur les récents cas de violation des droits de l'homme et de tortures au Sahara Occidental occupé et lui demander d'intervenir pour faire cesser ces pratiques. Ils relèvent aussi que l'aggravation de la situation appelle à une solution rapide du conflit par la réalisation du référendum.

Le député républicain du Texas, Judge Ted Poe a dénoncé devant le Congrès les violations des droits humains dans les territoires occupés du Sahara et demandé la libération immédiate de Aminatou Haidar, Ali Salem Tamek et des défenseurs sahraouis des droits humains ainsi que des prisonniers d'opinion sahraouis. [SPS]

Aminatou Haidar avait lancé, le 26 juillet, un appel vibrant à la Secrétaire d'Etat américaine Condoleeza Rice, pour qu'elle intervienne auprès des autorités marocaines pour sa libération et celle de ses compatriotes. [texte complet SPS]

Le blessé grave
La
délégation norvégienne expulsée des territoires occupés le 05.07.05 a rendu visite à Sidi Elfakraoui à Rabat, où il est en traitement. Blessé à la suite d'une chute d'un toit alors qu'il était poursuivi par la police, le jeune homme présente de graves séquelles, qui risquent de l'handicaper à vie. Sa famille est ruinée par les frais médicaux et ne peut assumer la réhabilitation nécessaire. Le président de la Fondation Rafto a lancé une récolte de fonds pour l'aider (Raftostiftelsens konto 3624.60.06878 ou contacter M. Arne Lynngård e-mail: arne[at]bts.no [article norvégien avec photo]

Pour la chronologie détaillée de ces 2 semaines mouvementées et les rapports et témoignages directs voir la page spéciale.

RESSOURCES NATURELLES

28.07.05, Pêche
Les négociations d'un accord de partenariat sur la pêche entre le Maroc et l'Union européenne se sont terminées à Bruxelles par la conclusion d'un nouvel accord, qui remplace celui de 1999 non renouvelé par le Maroc. Le nouvel accord inclut les eaux territoriales sahraouies.
Protestation immédiate du Front Polisario, qui, par la voix de son représentant en Espagne, qualifie l'accord d'«illégal et injuste».[
Tageblatt, Luxembourg][Acuerdo de pesca UE-Marruecos: se consuma la traición de 1975, Carlos Ruiz Miguel, El Semanal Digital, 28.07.06]

29.07.05, Pétrole
Le gouvernement de la RASD a pris note que la compagnie Baraka entreprend des recherches pétrolières avec Roc Oil dans la zone offshore de Cap Juby. Ces entreprises l'ont assuré que la zone concernée ne touche pas les eaux territoriales du Sahara Occidental et n'interfère pas avec les lots mis à l'enquête par la RASD en mai dernier. La RASD rappelle à cette occasion que tout contrat avec le Maroc concernant le Sahara Occidental est un acte illégal et contraire à l'éthique et sera combattu. [
Media release of the SADR Governement ]

REFERENDUM

Nomination
Le 26 juillet, Kofi Annan désigne l'ambassadeur hollandais Peter van Walsum au poste d'envoyé personnel pour le Sahara Occidental, «afin d'aider à évaluer la situation dans la région et à examiner avec les parties au conflit, les États voisins et les autres parties prenantes les meilleurs moyens de surmonter l'impasse politique actuelle.»
Mohamed Sidati considère cette nomination comme «très positive», il espère que la première tâche du nouvel envoyé personnel sera de demander au Maroc de cesser la répression et d'appliquer les résolutions de l'ONU.
L'ambassadeur marocain auprès de l'ONU déclare que cette nomination permettra de sortir du blocage actuel et de progresser vers une solution politique, définitive et mutuellement acceptable, dans le cadre de la souveraineté marocaine.
Aussi bien le gouvernement espagnol que le parti populaire (opposition) accueillent positivement la nomination de van Walsum, de même que la France et l'Algérie.
L'ambassadeur van Walsum est âgé de 71 ans, il a représenté son pays, la Hollande, auprès des Nations unies pendant de longues années et a présidé pendant deux ans le Comité des sanctions contre l'Irak après l'invasion du Kuwait. [
notice biographique ONU]

26.07.0, Parlement italien
Répondant à une question parlementaire sur la situation des droits humains dans les territoires occupés et sa position sur la question du Sahara Occidental, le gouvernement s'exprime en faveur d'une «solution négociée faisant référence aux principes et aux résolutions approuvées par l'ONU.» Il s'engage à favoriser une telle solution et à poursuivre son aide humanitaire aux réfugiés sahraouis. Il affirme suivre attentivement l'évolution de la situation dans les zones occupées.[
Parlamento italiano: Interrogazione a risposta in Commissione 5-04543 presentata da LAURA CIMA nella seduta n.647] - RIPOSTA (27.07.05) - PDF]

MAROC

Déclaration
Invité par le palais royal à s'associer à la campagne de défense de «l'intégrité territoriale», le mouvement Annahj Addimoucrati décline le 17 dans une lettre ouverte l'invitation, ajoutant que «toute solution doit impérativement être une solution démocratique». et estimant ne pas avoir encore «perçu de signe prouvant l'existence d'une volonté politique de recherche d'une solution véritablement démocratique à cette question». Dans une
interview au "Journal hebdo", le secrétaire général du mouvement Abdellah Elharrif, précise sa position.

Les autorités marocaines retirent au correspondant de Al Jazeera son accréditation, au motif d'avoir évoqué les troubles de El Ayoun et l'arrestation de Ali Salem Tamek et des autres Sahraouis.

Le palais royal poursuit sa campagne de recherche d'appuis pour sa politique, bradant sans vergogne des avantages économiques de tout genre. Cinq ministres marocains parcourent le monde pour «éclairer l'opinion internationale sur la situation dans les "provinces du Sud"» : Yazghi visite l'Argentine, le Chili, l'Uruguay et le Brésil, Benabdallah l'Angola, le Swaziland, le Malawi et la Sierra Leone, et Taieb Fassi Fihri le Vietnam. Mohamed Cheikh Biadillah "dans plusieurs pays d'Afrique", Laenser est au Paraguay.
Pendant ce temps le roi lui-même se rendait au Niger.

ESPAGNE

25.07.05
Le parlement reporte à septembre la visite prévue au Sahara Occidental, arguant que la liberté de mouvement sur place n'est pas garantie.

ALGERIE

19.07.05
Le ministre des Affaires étrangères Moratinos rencontre à Alger son homologue et réitère l'engagement de Madrid en faveur d'une solution du conflit saharien «dans le cadre de l'ONU».

DROITS HUMAINS

57e session de la sous-commission des droits humains, Genève, 25.07.-12.08.05

Une délégation sahraouie, conduite par l'ambassadeur Mohamed Yeslem Beissat, assiste aux travaux.
Huit ONG présentes à la session signent un "
Appel pour la libération de Aminatou Haidar, Ali Salem Tamek et tous les prisonniers politiques sahraouis"

27.07.05
Interventions sur la situation actuelle dans les territoires occupés, au titre du point 02: Question de la violation des droits de l'homme et des libertés fondamentales par l'International youth and student movement for the United Nations, ISMUN, Interfaith International et le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP).
28.07.05, Intervention au titre du point 03: Administration de la Justice, état de droit et démocratie au nom du Mouvement International des Jeunes et des Etudiants pour les Nations Unies, ISMUN. [
Détails]

PROCHAINEMENT

Le Comité suisse de soutien au peuple sahraoui appelle à se joindre au PIQUET DE SOLIDARITE, samedi 06 août 2005 de 10h à 20h, Esplanade du Mont-Blanc à Genève (au sud de la gare Cornavin)

INTERNET

NOUVELLES PUBLICATIONS
[Il est possible que des liens externes vers des journaux ne soient plus valables après quelques jours]

Français

>> Revue de la presse internationale francophone http://fr.groups.yahoo.com/group/revue-de-presse-sahara-occidental/messages

English

English publications on Sahara Update mailinglist: http://groups.yahoo.com/group/Sahara-update/messages

Castellano

Revista de la prensa en español: http://es.groups.yahoo.com/group/revista-de-prensa-sahara-occidental/messages

Norsk

Italiano

Arabe


Vous pouvez vous inscrire sur notre liste de diffusion pour recevoir régulièrement les Actualités hebdomadaires par e-mail


Cliquez sur le logo pour s'inscrire


[Sommaire actualités hebdomadaires] [Western Sahara Homepage]