SAHARA OCCIDENTAL - ACTUALITES

SEMAINES 11-12 : 12.03. - 25.03. 2006

RASD

13.03.06, Inondations
En réponse à la question d'une parlementaire, le gouvernement suisse indique avoir débloqué, en faveur du PAM, 250 000 francs à titre d'une aide urgente pour les réfugiés sahraouis. En ce qui concerne la reconstruction, le gouvernement mettra à disposition du HCR des moyens supplémentaires sur la base des résultats d'une mission de donateurs, avec la participation de la Suisse, qui s'est rendue sur les lieux du 15 au 18 mars 2006.

16.03.06, exploration pétrolière
Suite à l'offre d'attribution de permis en mai 2005, le gouvernement de la RASD a annoncé avoir conclu huit accords d'exploration pétroliers et gaziers avec neuf firmes. Emhamed Khadad, conseiller du président de la RASD, a déclaré que «cette initiative a été faite dans le cadre de la préparation de l'indépendance de notre Etat et pour garantir le contrôle par le peuple sahraoui des ressources naturelles de son pays». Les compagnies internationales qui ont signé ces accords sont: Premier Oil limited, Ophir Energy Company limited, Europa Oil and Gas plc, Maghreb Exploration limited, Osceola Hydrocarbon limited, Nighthawk Energy limited, Encore Oil plc et Comet Petroleum limited. La ratification des contrats est prévue le 26 mars à Tifariti. [
communiqué] [statement]

17.03.06, Bis repetita placet - La répétition fait plaisir !
Le ministre des Affaires étrangères du Tchad, en visite à Rabat, a annoncé pour la deuxième fois le retrait de la reconnaissance de la RASD par son pays. Le Tchad, qui avait reconnu la RASD le 4.07.1980, avait déjà retiré sa reconnaissance lors d'une précédente visite de son ministre des Affaires étrangères au Maroc le 09.05.97.

17.03.06, solidarité
Une caravane humanitaire en provenance d'Espagne avec 104 véhicules chargés de produits alimentaires est en route pour les campements. Elle est suivie de la première caravane algérienne de solidarité, constituée d'une trentaine de camions chargés de 250 tonnes de produits alimentaires et de couvertures, qui a pris le départ de Sétif, signe de la solidarité de la population algérienne et du mouvement associatif des wilayas de Sétif, Bordj Bou Arreridj, M'Sila, Batna, Bejaia et Biskra. La "caravane nationale" de solidarité avec les réfugiés sahraouis comprend six autres villes: Oran (le 19 mars), Bouira et Chlef (le 20 mars), Constantine (le 21 mars), Bechar (le 22 mars) et Tindouf (le 23 mars).

TERRITOIRES OCCUPES ET SUD MAROC

17.03.06 Grève de la faim
Neuf détenus politiques sahraouis arrêtés lors des manifestations qui ont eu lieu à Goulimime en février ont entamé une grève la faim dans les prison d'Aït Melloul et d'Inezgane. [
plus]

Avant la visite du roi Mohamed VI au Sahara Occidental
En prévision de la visite du roi du Maroc au Sahara Occidental annoncée dans la presse marocaine, sans date exacte, les autorités marocaines ont consolidé et intensifié leur présence militaire dans le territoire. Des soldats, provenant en partie du mur de défense, des blindés, des camions, des véhicules armés de mitrailleuses lourdes, etc. ont été déployés autour des villes de El Ayoun et Boujdour. Les forces armées marocaines auraient construit un aéroport militaire à Sidi Ghazi, à 10 km au nord de Boujdour, pour accueillir le roi.
Des militaires, des éléments de la gendarmerie, de la police et d'autres forces auxiliaires ont procédé au quadrillage des villes et à l'édification de barrières et de postes de contrôle.
Des familles sahraouies, dont les résidences se trouvaient à proximité des rues principales, ont été expulsées. Selon Hammoud Iguilid, président de la section locale de l'AMDH, le quartier de Maatallah a été en partie vidé de ses habitants. Deux lycées, Msala et Lisan Eddine, sont littéralement occupés par la police. La télévision a communiqué à la population l'interdiction d'accéder temporairement à certaines artères de la ville de El Ayoun.
Les voies de communication entre le Sahara Occidental et le Maroc sont contrôlées, afin d'empêcher les étudiants sahraouis des universités marocaines de se déplacer au Sahara Occidental.
Une nouvelle campagne de terreur et d'intimidation a été déclenchée. Iguilid a déclaré que certains de ses amis avaient été conduits sans explication aux alentours de la ville avec l'interdiction de retourner avant plusieurs jours. Lui-même ainsi que Haiba Ahmed Mahmoud ont été interpellés le 18.03.06 sur le boulevard Smara. Iguilid était libéré après quelques heures, Haiba transféré à Tantan. Il a été relâché après deux jours mais doit se présenter quotidiennement au commissariat pour y passer la nuit. [Hammoud Iguilid avait déjà été arrêtés le 27 mai 2005 (voir
rapport A.I. 24.11.05) et Haiba Mohamed Mahmoud Razzak, caporal des forces armées royales, le 3.11.05].

Les autorites marocaines à El Ayoun ont acheté des milliers de daraa et de malhfa (habits traditionnels sahraouis) pour les distribuer aux colons marocains amenés sur place pour "acclamer" le roi.
Depuis le 16 mars, des atroupements sporadiques d'opposition à la visite du roi ont eu lieu, des drapeaux de la RASD ainsi que des tracts ont été distribués à El Ayoun, Boujdour, Dakhla et Smara. [sources: presse marocaine et espagnole (
Sahara-Info), SPS, correspondants]

17.03.06, faux espoir ?...
Le quotidien espagnol
ABC rapporte que le directeur de la prison de El Ayoun aurait annoncé aux prisonniers politiques sahraouis qu'ils seraient tous libérés "prochainement". Ces informations ont suscité un grand espoir parmi les parents et amis des prisonniers, qui ont passé en vain toute la nuit devant la Prison noire dans l'attente de la libération. Par la suite plus aucune nouvelle n'a filtré. Le 19 des "infirmiers" marocains se présentaient à la Prison noire sous prétexte d'examiner les prisonniers sahraouis avant la visite du roi. Ceux-ci ont refusé tout contact avec ces infirmiers bien particuliers...
Par la suite Brahim Dahane et 16 autres détenus politiques sahraouis de la Prison noire ont été informés de la date de leur procès le 4 avril à El Ayoun.

... ou bonne nouvelle ?
Dans son édition du 24.03.06 le quotidien Al Sharq Al Awsat annonce une amnistie royale incluant des détenus sahraouis. [
King pardons 290 political prisoners, al-Sharq al-Awsat/AND 25.03.06] [en arabe]

19.03.06
La visite du roi du Maroc au Sahara Occidental "aggrave la tension et menace sérieusement la sécurité régionale", a averti le gouvernement sahraoui dans un communiqué du ministère des territoires occupés et de la communauté sahraouie à l'étranger. "Le Gouvernement sahraoui considère le Gouvernement marocain responsable des conséquences qui peuvent découler de cette initiative belliqueuse". Le Gouvernement a appelé le Conseil de sécurité à "condamner cette provocation", à "dénoncer cette nouvelle agression", à "protéger la sécurité des citoyens sahraouis" et à "garantir leurs libertés fondamentales". [SPS]

20-25.03.06, VISITE MOHAMED VI

20.03.06
Le roi du Maroc est arrivé en début d'après-midi à l'aéroport de El Ayoun, alors que sa visite était attendue pour le lendemain. Des Marocains, habillés de costumes traditionnels sahraouis, habitant la ville ou amenés du nord par bus et camions, avaient été massés le long de l'itinéraire emprunté par le cortège royal pour ovationner le roi et lui souhaiter la bienvenue. Mohamed VI a installé son quartier général à l'hôtel Parador.

Selon des témoins, tous les fonctionnaires et employés de l'Etat ont été contraints à se rendre avec leurs familles dans la rue afin d'applaudir le roi. Les forces de police contrôlaient les cartes d'assistance sociale des Sahraouis. Les absents risquaient de perdre la contribution mensuelle essentielle à leur survie économique. [El Mundo, 21.03.06]

Selon un autre journaliste, des tracts contre la visite du souverain marocain ont été distribués dans certains quartiers. Des milliers d'agents des forces de sécurité contrôlaient la ville, pratiquement en état de siège. Tous les commerces avaient l'obligation de fermer leur négoce. [ABC, 22.03.06]

Des manifestations d'opposition ça et là dans les quartiers populaires sahraouis, ont accueilli la visite, immédiatement réprimées. Au moins cinq personnes ont été arrêtées: Vaissal Mohamed Laroussi, Maalainin Lekhliphi, Sleima El Jarah, Mohamed Bouzeid et Fatma Ayache. De nombreux jeunes étaient détenus dans les commissariats. [corr.]

A Boujdour des étudiants et des élèves ont manifesté dans les rues leur réprobation à la visite de Mohamed VI. A Dakhla des tracts et des drapeaux de la RASD ont été distribués. A Smara, au moins dix personnes ont été blessées et onze domiciles sahraouis saccagés à la suite des manifestations.

Le ministre sahraoui de l'information, Sid'Ahmed Batal, a averti des "conséquences dangereuses pour la paix et la sécurité dans la région" qui peuvent découler de la visite du roi du Maroc. Il a déploré que Rabat ait opté pour "la provocation, l'escalade, la tension et la fuite en avant". [SPS]

Les étudiants sahraouis d'un lycée de El Ayoun ont refusé d'être transportés par la force à bord des camions militaires pour prendre part aux "activités royales". De jeunes Sahraouis brandissaient des drapeaux sahraouis en courant dans les rues et distribuant des tracts. La nuit venue, des policiers ainsi que de nombreux colons marocains, habitant la ville ou venus du Maroc, ont envahi les rues des quartiers sahraouis, menaçant ceux-ci et détruisant des habitations. Les affrontements ont duré toute la nuit, on estimait à 80 le nombre de Sahraouis arrêtés.

Selon Khalil Sidi M'Hamed, ministre sahraoui des territoires occupés, la visite du roi du Maroc est "un show sur fond de terreur". Selon lui, la capitale sahraouie occupée a passé "une nuit de terreur, de panique et de troubles. Les agents de sécurité qui avaient accueilli le roi à l'aéroport, déguisés en civils, se sont emparés des principaux quartiers populaires et y ont semé le chaos."[SPS]

21.03.06
Mohammed VI a donné le coup d'envoi de plusieurs projets de développement portant sur l'alimentation en eau potable ainsi qu'à l'extension du port de El Ayoun et à la construction de celui de Boujdour.

A Boujdour, malgré un déploiement policier important, des jeunes ont parcouru la rue principale, distribuant tracts et drapeaux. On signalait des attroupements à Dakhla et à Smara, où deux citoyens sahraouis, Sid'Ahmed Brahim Lebreiki et Abeida Hamoudi, ainsi qu'un petit enfant de moins de dix ans, Mohamed Boukhari Mseini, ont été arrêtés.

22.03.06
Mohammed VI est arrivé en début d'après-midi à Boujdour. Des groupes de jeunes Sahraouis criant des slogans opposés à la visite du roi se sont glissés parmi la foule qui acclamait le roi.
A Smara Maelainin Mojtar Ahmed et Nasiri Hafed sont interpellés au cours d'un attroupement hostile à la visite du roi.

23.03.06, El Ayoun
Le militant Larbi El Moussamih, ancien détenu politique sahraoui et membre du bureau de la section Sahara du Forum Vérité et Justice, a été arrêté par la police marocaine. Il a été libéré après avoir passé l'après-midi dans les locaux de la police pour des raisons que les services de police n'ont pas pu lui expliquer. [corr.]

24.03.06
Nouvelle manifestation en soirée dans le quartier de Inaach, à El Ayoune, qui a été très violemment dispersée par les forces de répression, qui s'en sont prises également aux habitations. On a dénombré de nombreux blessés et plusieurs arrestations, le bilan exact n'a pu encore être établi.
On sait déjà que Djimi El Ghalia, ancienne disparue de 1987 à 1991, [voir son
témoignage à l'audition de l'AMDH, 12.02.05] vice-présidente de l'Association Sahraouie des Victimes des Violations Graves des Droits de l'Homme Commises par l'Etat du Maroc, a été arrêtée ainsi que son mari Dah Mustapha (Dafa), ancien disparu lui aussi, alors qu'ils rendaient visite à la mère du prisonnier politique Ahmad Hammad, dans le même quartier. Ces deux personnes sont des ex-disparus de 1987 à 1991.
Des événements similaires se sont passés à Boujdour et à Smara. Le 24 le roi est de nouveau à El Ayoun [corr.]

23.03.06,
Le Conseil général du barreau espagnol a présenté son rapport de mission d'observation au Sahara Occidental en novembre et décembre 2005, lors des procès des défenseurs des droits de l'homme sahraouis. Le document de 60 pages fait état de graves entorses au droit et relève les actes de tortures, les parti-pris des juges et l'intervention de policiers et de militaires dans la salle du tribunal. D'autre part le rapport dénonce que le droit pénal marocain soit appliqué dans un territoire non autonome et déplore la passivité de la MINURSO face à cette violation du droit international. [
Informe misión de observación del Consejo General de la Abogacía Española, en juicios contra presos politicos sahrauis en el Sahara Occidental. PDF] --> raports en français publiés précédemment: [Mission d'observation  à El Ayoune, nov/déc 2005  rapport du collectif d'avocats international] [Rapport Me Doris Leuenberger(FIDH Suisse)] 

RESSOURCES NATURELLES

22.03.06, Union européenne, accord de pêche avec le Maroc
Les discussions continuent au sein des commissions. La commission de la pêche a décidé, sur demande des Verts, d'inviter des représentants du Maroc et du Front Polisario à s'exprimer sur l'accord de pêche. La commission du développement a repoussé de justesse les amendements qui voulaient interdire la pêche dans les eaux territoriales sahraouies. L'affaire retourne à la commission de la pêche. [
campagne Fish Elsewhere: « Pêchez Ailleurs ! » ]

REFERENDUM

02.02.06, Espagne
"Mon gouvernement veut contribuer, dans le cadre des Nations unies, à la recherche d'une solution politique juste, durable, acceptée par les parties et respectueuse du droit à l'autodétermination", a précisé M. Zapatero dans une lettre adressée au président sahraoui..

28.02.06, USA
William Jordan, responsable pour le Maghreb au Département d'Etat à Washington, dans une conférence à Paris: "Les parties du conflit, le Polisario et le Maroc, doivent négocier entre elles avec l'aide de l'Algérie et de la Mauritanie".

12.03.06, La Haye
Manifestation de Marocains devant l'ambassade d'Algérie à La Haye en faveur de "l'intégrité territoriale" du Maroc. [
Communiqué de la Fondation néerlandaise pour l'autodétermination du Sahara Occidental] [West-Sahara is geen deel van Marokko. Stichting Zelfbeschikking West-Sahara, Persbericht, Rotterdam, 12 maart 2006].

14.03.06, Espagne
L'Espagne est "activement engagée" dans la recherche d'une solution au conflit du Sahara Occidental dans le "cadre des Nations unies" et prévoyant l'exercice du droit à "l'autodétermination du peuple du Sahara Occidental", a déclaré à Madrid, le ministre espagnol des Affaires étrangères et de la coopération, Miguel Angel Moratinos devant la Commission des Affaires étrangères et de la Coopération du Sénat.

14.03.06, Algérie/USA
Le secrétaire d'Etat adjoint américain chargé des Affaires du Proche-Orient, de l'Afrique du Nord et de la Péninsule arabique, David C. Welch, déclare à Alger que "les Etats-Unis sont très attentifs et suivent de près cette question [du Sahara]. Nous estimons qu'il est important pour la stabilité et la sécurité de la région de parvenir à une solution.» [
conférence de presse] [press conference]

16.03.06, Espagne
Le gouvernement espagnol ne prendra pas parti en faveur ou contre la proposition d'autonomie du Maroc. [
ABC/Europa Press]

17.03.06, Angleterre
Le coordinateur sahraoui avec les Nations unies, M'hamed Khadad, a informé les responsables du ministère britannique des Affaires étrangères que la partie sahraouie a appelé le Conseil de sécurité à examiner l'élargissement des compétences de la MINURSO, afin d'inclure "la protection des droits de l'Homme qui doit faire l'objet de rapports périodiques". [SPS]

22.03.06, Angleterre
Le gouvernement britannique soutient une solution acceptable par toutes les parties dans le cadre des Nations unies, a déclaré le porte-parole du gouvernement britannique.

23.03.06, Afrique du Sud/Algérie
Les présidents algérien et sud-africain ont réitéré, dans un communiqué conjoint, leur conviction que le conflit du Sahara Occidental ne peut être résolu qu'à travers un référendum d'autodétermination.

MAROC

10-12.03.06, deuxième congrès national du Forum marocain Vérité et Justice
Environ 300 personnes, victimes des violations et défenseurs des droits de l'homme, dont huit Sahraouis, ont participé aux travaux à Buznika,. Le nouveau Conseil national comprend quatre Sahraouis: Lahcen Moutik, Mayara Mohamed ould Haïba , Adnane Brahim et Mohamed El Moutaouakil (emprisonné à El Ayoun). Un conseil national de 83 personnes a été élu qui devra désigner, le 26 mars, un bureau exécutif de 15 personnes, parmi lesquelles le futur président.

10-11.03.06
Le PJD (parti Justice et Développement, islamiste, légal) a organisé un colloque sur la question de "l'autonomie élargie au Sahara". Des experts internationaux, venus de Belgique, d'Italie, du Canada et d'Espagne, ont participé aux débats. Les trois partis gouvernementaux, l'USFP, le PI et le PPS, ont de leur côté terminé leur mémorandum commun sur le projet d'autonomie pour le Sahara Occidental. Les partis politiques ont jusqu'à la fin du mois pour présenter leurs commentaires et propositions sur la réforme constitutionnelle censée régler le problème du Sahara Occidental.

10-11.03.06, Agadir
L'université d'Agadir a été le théâtre d'affrontements violents les nuits du 10 au 16 mars. Des groupes d'étudiants marocains flanqués de policiers se sont attaqués aux étudiants sahraouis, blessant plusieurs d'entre eux et dévastant leurs habitations. Dix étudiants sahraouis, dont Sidamar El Kenti, Nin Al-lal et Mahmoud Vilali, ont été arrêtés.

21-23.03.06, Marrakech
Marche des étudiants sahraouis de soutien au Front Polisario et dénonçant la visite de Mohamed VI. En représailles, des unités de police se sont attaquées aux logements des étudiants sahraouis. Aboibi Mohamed a été interpellé. [El-Qods el-Arabi, 23.03.06]

21.03.06, Maroc/autonomie
Le gouvernement marocain a communiqué que le roi n'annoncera pas comme on s'y attendait le projet d'autonomie pour le Sahara Occidental dans son discours samedi à El Ayoun, et que ce projet ne sera pas présenté au Conseil de sécurité avant la fin du mandat de la MINURSO, le 30.04.06. [
EFE]

23.03.06, Rabat
Des étudiants sahraouis se sont rassemblés devant le siège du Conseil consultatif des droits humains, pour exiger des nouvelles sur le sort des 15 jeunes Sahraouis disparus depuis le 25.12.05. [
voir semaine 09-10/2006]

LA PERLE DE LA SEMAINE
[Le quotidien espagnol] "El Mundo", qui n'a pour le Maroc qu'une seule devise, à savoir chercher dans une chambre noire, un chat noir qui ne s'y trouve pas". MAP du 21.03.06

PROCHAINEMENT

--> agenda

INTERNET

NOUVELLES PUBLICATIONS
[Il est possible que des liens externes vers des journaux ne soient plus valables après quelques jours]

Français

>> Revue de la presse internationale francophone http://fr.groups.yahoo.com/group/revue-de-presse-sahara-occidental/messages

Nouveau livre:
De Smara à Smara, Patrick Adam, Hors Série No 4, L'Ouest saharien, L'Harmattan, Paris, 2006 http://OUEST_SAHARIEN.site.voila.fr/OS4hs.html

English

English publications on Sahara Update mailinglist: http://groups.yahoo.com/group/Sahara-update/messages

Castellano

Revista de la prensa en español http://es.groups.yahoo.com/group/revista-de-prensa-sahara-occidental/messages

Nuevos libros:

Italiano

Attualità in italiano: El Ouali Bologna + Radio for Peace

Tchèque

Svenska

Nederlands


Vous pouvez vous inscrire sur notre liste de diffusion pour recevoir régulièrement les Actualités hebdomadaires par e-mail


Cliquez sur le logo pour s'inscrire


[Sommaire actualités hebdomadaires] [Western Sahara Homepage]