SAHARA OCCIDENTAL - ACTUALITES

SEMAINES 09-10 : 26.02. - 11.03. 2006

RASD

Inondations (suite)
L'aide humanitaire continue d'arriver dans les campements durement touchés par les inondations. Pour plus de détails voir
Reliefweb/UN.
A la suite de l'appel du 24.02. du HCR et du PAM aux donateurs et comme "une sérieuse pénurie de l'aide alimentaire menace toute la population des réfugiés sahraouis", plusieurs gouvernements ont mis des avions à disposition pour le transport: la France, la Turquie et les USA.
Témoignages/reportages: [Camps de réfugiés sahraouis :
"On a vu passer un tsunami" (Reportage) SPS 06.03.06]- [Campamentos de refugiados saharauis : "Hemos visto pasar un tsunami" (Reportaje), 06.03.06 SPS]-  [Reportaje: "Nuestras casas se derrumbaron entre el ruido de la lluvia" Dos semanas después de las inundaciones, los refugiados saharauis de Tinduf reclaman ayuda para reconstruir sus campamentos, Cecilia Jan, El País, 27.02.06]

30ème anniversaire de la RASD
-->
page spéciale et galerie de photos sur le site de l'ambassade de la RASD en Algérie
Malgré les perturbations causées par les inondations, des festivités se sont déroulées dans les différentes wilayas des campements de réfugiés. A partir du 25 février, les délégations étrangères sont arrivées et ont eu l'occasion de se rendre compte de visu de l'ampleur des destructions et de la mise en place du dispositif de secours.
Dans la wilaya d'El Ayoun des défilés populaires et des expositions autour des activités traditionnelles et artisanales des réfugiés ont précédé la Conférence internationale pour la solidarité avec le peuple sahraoui, présidée par Pierre Galand et le Premier ministre sahraoui, Abdelkader Taleb Oumar. [
Déclaration finale en français]

Le lendemain les invités se sont rendus à Tifariti, localité située dans les zones libérées de la République sahraouie, à environ 350 km à l'ouest de Tindouf, pour assister aux cérémonies de commémoration.

27.02.06, Tifariti
Un imposant défilé militaire de fantassins des deux sexes, suivis de troupes montées sur 150 chameaux, a ouvert la cérémonie en présence d'une foule de Sahraouis et des nombreux hôtes d'honneur, dont deux ministres algériens ainsi que des représentants de divers gouvernements (Union africaine, Afrique du Sud, Angola, Guinée Bissau, Kenya, Mauritanie, Nigeria, Tanzanie, Cuba, Mexique, Timor oriental, Venezuela, etc.) et d'associations de solidarité, d'ONG, de parlementaires et d'élus politiques du monde entier. (Afrique de Sud, Algérie, Angola, Australie, Autriche, Belgique, Cuba, Equateur, Espagne, Etats-Unis d'Amérique, Finlande, France, Grèce, Guinée Bissau, Hollande, Italie, Irlande, Japon, Kenya, Liban, Mauritanie, Mexique, Nicaragua, Nigeria, Norvège, Portugal, Royaume-Uni, Suède, Suisse, Syrie, Tanzanie, Uruguay et Venezuela).

Le discours du président de la RASD
Après avoir rappelé le "retrait honteux de l'administration espagnole sans avoir honoré ses engagements par rapport à l'organisation d'un référendum d'autodétermination du peuple sahraoui", le chef de l'Etat sahraoui a affirmé que l'Espagne porte la responsabilité du drame vécu par le peuple sahraoui privé de son droit à l'autodétermination.
Il a évoqué la résistance courageuse de la population sous occupation marocaine, qui "a réussi à renouveler ses moyens de combat et à réduire à néant les calculs du colonisateur marocain". Puis il a exhorté la communauté internationale "à mettre un terme au pillage et au bradage des ressources naturelles du peuple sahraoui par le Maroc. Dans l'attente d'une solution rapide et juste du conflit, la communauté internationale a l'obligation de protéger ses ressources naturelles, qui sont la propriété du peuple sahraoui".
Réitérant la "disponibilité de la partie sahraouie à coopérer pleinement avec les efforts de la communauté internationale visant à trouver une solution juste et définitive du conflit", Abdelaziz a rappelé que le Front Polisario a accepté, tour à tour, le Plan de règlement initial puis le Plan Baker. Il s'est exclamé : "Le Royaume du Maroc ne peut pas s'arroger le droit de parler au nom des Sahraouis", pour déclarer que la partie sahraouie rejette, globalement et dans le détail, le projet d'autonomie proposé récemment par le Maroc, qui n'est qu'une nouvelle manoeuvre en contradiction totale avec la Charte des Nations unies et les résolutions du Conseil de sécurité.

Messages
Pour les messages de l'Union africaine et de chefs d'Etat de divers pays (Algérie, Cuba, Mauritanie, Namibie, etc.), de partis et de mouvements de libération,
voir SPS.

Destruction de mines antipersonnel
Pour illustrer le choix du peuple sahraoui pour "une paix juste et durable, basée sur le respect de ses droits légitimes à la liberté et à l'indépendance", le Front Polisario a procédé à la destruction de 3000 mines au cours d'une cérémonie à laquelle assistait une délégation de l'Appel de Genève avec sa présidente, Mme Elisabeth Reusse-Decrey. [Geneva Call -
Press Release, 01.03.06, The Polisario Front starts to destroy its landmine stockpile] Il s'agit de la concrétisation de l'engagement pris par le Front Polisario le 3 novembre 2005 en signant l'Acte d'Engagement de l'Appel de Genève. [communiqué]

La journée s'est achevée par une soirée folklorique au cours de laquelle plusieurs invités, dont des parlementaires algériens et plusieurs ONG européennes ont eu l'occasion de s'exprimer. De vieux Sahraouis ont lu de longs poèmes en hassaniyya, des groupes musicaux traditionnels se sont produits, ainsi qu'un acteur comique et une troupe de chanteurs/danseurs, qui a interprété un opéra relatant l'annexion du Sahara par le Maroc.

Ailleurs
Des réceptions, des conférences et des rencontres ont eu lieu au Parlement européen, en Australie, au Mexique, à Cuba, en Espagne, en Italie et en Suisse, pour commémorer les 30 ans d'existence de la République sahraouie.

28.02.06, 6e Sahara marathon
200 athlètes de 17 pays ont pris part à cet événement sportif désormais traditionnel. Le marathon a été remporté par l'Espagnol Ramon Alvarez Sainz en 3h 06, le semi-marathon par l'Irlandais Michael Collins et l'épreuve féminine par la Sahraouie Chikha Abba Cheikh.

Hystérie marocaine
L'organisation des festivités du 30e anniversaire de la RASD dans les territoires sahraouis libérés a déclenché de violentes réactions de la presse et du gouvernement marocain, qui qualifie la région de "zone tampon", alors que, selon l'accord de cessez-le-feu, "il y a une "zone interdite" large de 3 km, à l'est du mur marocain, puis une "zone tampon" de 30 km de large, où toute activité doit être signalée au préalable à l'ONU". Tifariti se trouve nettement en dehors de cette zone. La mission permanente du Maroc auprès des Nations unies a même adressé le 28 février une lettre de protestation au Secrétaire général de l'ONU. [voir revues de presse dans
Sahara.Info]

TERRITOIRES OCCUPES ET SUD MAROC

13.02.06, El Ayoun
Bachir Jenhaoui, père du prisonnier politique sahraoui Likhlipha Jenhaoui [Eljanhi], a été arrêté par le tortionniaire Ichi Abou Al Hacen, qui a confisqué les documents de sa voiture pour "la simple raison d'avoir demandé des explications sur la poursuite quotidienne dont il est l'objet de la part des services de renseignements marocains".

20.02.06, Défense des droits humains
Le Forum marocain Vérité et Justice a décidé de reconstituer sa section Sahara dissoute par décret le 18.06.03 [
voir dossier].

24-25.02.06
A l'approche du 30ème anniversaire de la RASD, des manifestations ont eu lieu dans les villes du Sahara Occidental occupé. Des arrestations arbitraires suivies d'interrogatoires musclés voire de tortures ont été signalées à Dakhla, Boujdour et El Ayoun. [
détails]

26.02.06, Dakhla
Le militant des droits humains El Mami Amar Salem, président du Comité contre la torture de Dakhla, a été arrêté à proximité du mur de défense alors qu'il se rendait à Nouadhibou. Son passeport et son argent lui ont été confisqués. Il a été battu et torturé, puis abandonné dans une zone proche de la frontière mauritanienne dans un état préoccupant.

27.02.06, Goulimine
Mokhtar Benjelloune, enlevé, interrogé et torturé à deux reprises en février, a été condamné à un an de prison ferme et 1000 DH d'amende pour "détention et vente de cannabis". Les avocats de la défense se sont retirés du procès en signe de protestation contre les vices de procédure du dossier.
Benjelloune est incarcéré à Inzegane.

27-28.02.06, El Ayoun
Une importante délégation ministérielle marocaine a effectué une visite de deux jours à El Ayoun. Ce déplacement peut être mis en rapport avec l'annonce faite par un quotidien marocain de la visite du roi Mohamed VI au Sahara Occidental occupé, probablement à partir du 15 mars. [
L. de Vega, ABC, 10.03.06]

01.03.06, El Ayoun
La police est intervenue brutalement pour disperser une manifestation pacifique dans le quartier Dir Eidak, composée en majorité de femmes brandissant des drapeaux de la RASD. On annonce plusieurs arrestations, dont deux jeunes filles, Leila Said Ramdan et Meska Aminatou.

01-02.03.06, Smara, Assa
Plusieurs manifestations indépendantistes d'étudiants. Aminetu Beiba est blessée suite à l'intervention policière. A Assa, arrestation de Mousbahi Housam.

02.03.06, Goulimine/Guelmime
Neuf jeunes Sahraouis, arrêtés suite aux manifestations de février dans cette ville, ont été transférés à la prison civile d'Inzegane et présentés le 2 mars 2006 au juge d'instruction. Il s'agit de Mohamed Lamine Sahel, Hamdi Labayed, Bachir Handi, Bachir Charguaoui, Bachir Driouech, Lekhlifa Erreguibi, Saleh Choukri, Brahim Aabanni, Mostapha Bakrim.Un collectif, regroupant des syndicats, des associations des droits humains et des militants, a été constitué pour la libération et la solidarité avec ces détenus.

03.03.06, Dakhla
L'activiste sahraoui des droits humains, Mamay Ahmed Menhenoun, a été licencié abusivement par les autorités marocaines. Cette mesure intervient après le licenciement abusif de deux autres défenseurs sahraouis des droits de l'homme, Oulad Cheikh El Mahjoub et Wani Beida, ainsi que la torture de Miské Ahmed Zein, autre activiste des droits humains, qui souffre encore des blessures infligées.[
SPS, 05.03.06]

03-03-06, Smara
De grandes manifestations de joie ont accueilli l'arrivée à Smara des familles de Loud ould Salek ould Hseina et de Mheiyiba ment Ali Boulla, dans le cadre des visites familiales organisées par le HCR.

03.03.06, Boujdour
Des étudiants ont arboré les couleurs nationales de la RASD dans des manifestations appelant au respect des droits du peuple sahraoui à l'autodétermination et à l'indépendance. Elazza Babait, Maelainin Babait et Khaya Safia ont été arrêtés. On compte plusieurs blessés. Les familles de huit étudiants ayant manifesté ont été importunées.

08.03.06, Journée internationale de la femme
Des dizaines de femmes sahraouies ont manifesté pacifiquement à El Ayoun à l'occasion de la journée internationale de la femme, réclamant le droit inaliénable du peuple sahraoui à l'autodétermination et à l'indépendance.
L'épouse de l'activiste sahraoui des droits humains Ali Salem Tamek, Mme Aichatou Chafii, a entamé un jeûne de 24 heures, à l'occasion de la journée internationale de la femme, en signe de protestation et de dénonciation des violations des droits de l'homme infligées de la part des autorités coloniales marocaines au Sahara Occidental.
Une cérémonie a été organisée à Alger en l'honneur des femmes sahraouies, à l'occasion de la Journée internationale de la femme, en hommage à leur lutte en faveur du droit à l'autodétermination de leur pays. L'Union nationale des femmes sahraouies, de son côté, a organisé une réunion à Madrid à cette occasion avec Cristina del Valle, présidente de la Plataforma de Mujeres Artistas Contra la Violencia de Género.

08.03.06, El Ayoun
Cérémonie d'installation de Bouchaïb Rmail, nouveau préfet de police, qui remplace Ibrahim Bensami, et de Benashir, chef de la Gendarmeríe royale au Sahara Occidental occupé.

09.03.06, Boujdour
Nouvelles manifestations indépendantistes dans six établissements scolaires.

09.03.06, Disparitions
Les familles de 15 jeunes Sahraouis disparus depuis le 25 décembre 2005 ont lancé un appel aux autorités marocaines, afin qu'elles fassent la lumière sur ces disparitions. Ces 15 personnes auraient été interpellées par les autorités marocaines alors qu'elles s'apprêtaient à immigrer aux Iles Canaries. [
appel]

09.03.06, Dr Labbas Sbai
Le médecin sahraoui Ali Sbai ould Mohamed Cheikh ould Sid Labbas, qui purgeait une peine de six mois de prison (ramenée en appel à 3 mois) à Ouarzazate depuis le 2 février dernier, a été libéré. Les défenseurs sahraouis des droits humains s'étaient joints, dans un communiqué daté du 8 mars, à la campagne internationale en faveur du Dr Sbai, double national marocain et suisse. [SPS]

RESSOURCES NATURELLES

Pêchez ailleurs! - Pas de pêche européenne
La coalition d'activistes de 19 pays d'Europe qui a lancé le 13 février dernier une campagne internationale pour empêcher l'UE de ratifier l'accord de pêche avec le Maroc, conclu le 28 juillet 2005, poursuit ses actions: lettres aux parlementaires européens, gouvernements, pétition. [
seulement en anglais pour le moment]

28.02.06
Deux membres du Congrès américain ont écrit au commissaire européen pour la pêche J. Borg: L'accord de pêche entre l'UE et le Maroc violent la légalité internationale, il ne spécifie pas l'interdiction de pêcher dans les eaux territoriales du Sahara Occidental. Joseph Pitts et Donald M. Payne demandent que l'accord exclut cette zone. [
Lettre en anglais]

02.03.06
Le Comité pour le respect des libertés et des droits humains au Sahara Occidental (CORELSO, France) a demandé au Parlement européen d'auditionner des associations pour s'exprimer sur le "déni du droit international" qu'est l'accord de pêche entre l'UE et le Maroc.

07.03.06
Le Gouvernement sahraoui a demandé à l'Union européenne de ne pas inclure les eaux territoriales sahraouies dans son accord de pêche avec Rabat.

09.03.06
Le service juridique du parlement européen, saisi par la Commission du Développement, a exprimé son avis sur l'étendue géographique de l'accord de pêche, qui porte sur "les eaux relevant de la souveraineté ou de la juridiction du Maroc". Il conclut que l'accord n'est pas contraire au droit international et relève que ce qui est important c'est qu'une part de la contribution financière de la Communauté soit adressée au développement des populations locales du Sahara Occidental. Il suggère un amendement détermine les garanties nécessaires et la possibilité de suspension de l'accord au cas où les populations du Sahara Occidental ne reçoivent pas ce qui leur revient. [
Projet d'avis de la Commission du développement sur l'accord de pêche]
La saisine est intervenue suite à une demande formulée par la Grande- Bretagne, la Suède et le Danemark. De son côté le Maroc a reporté de deux mois l'entrée en vigueur de l'accord de pêche, prévue pour le 1er mars et menace d'octroyer des licences de pêche à des sociétés privées...

REFERENDUM

01.03.06, Espagne
Le parti Esquerra Republicana de Catalunya (ERC, Gauche républicaine de Catalogne) a présenté un projet de motion au Congrès (Chambre basse du Parlement) dans lequel il appelle le Gouvernement espagnol à reconnaître "officiellement" la République sahraouie.

02.03.06, France
Réponse du Ministère français des affaires étrangères à la question d'une parlementaire:
La France "oeuvre en faveur d'une solution politique agréée à ce conflit" ... et "soutient les efforts du secrétaire général des Nations unies à cet égard ... La France a observé avec inquiétude la dégradation de la situation qui avait marqué le début de l'été 2005. Celle-ci a retrouvé aujourd'hui davantage de stabilité ... La France soutient les démarches régulières de la présidence de l'Union européenne sur les aspects humanitaires du conflit. Elle rappelle les obligations qui incombent à chaque partie... "

MAROC

Tazmamart
Les autorités marocaines ont fait raser, il y a quelques semaines, les deux prisons "qui ont servi de cercueils à 30 personnes parmi les conjurés des deux putschs militaires de 1971 et 1972". [Tel Quel 26.02.06]

Autonomie
Les autorités marocaines ont annoncé que le projet d'autonomie serait terminé pour avril. Les partis politiques ont été convoqués pour le 3 mars au palais royal pour consultations. Ils ont jusqu'au 30 mars pour formuler des propositions.
Le parti Ennahdj Eddimocrati (la voie démocratique) a refusé de participer à la réunion, estimant que la solution du conflit au Sahara Occidental ne peut être trouvée que "dans le cadre d'un référendum d'autodétermination" et dans "le retour à la légalité internationale". Ennahdj Eddimocrati a appelé à la tenue d'une conférence nationale devant regrouper les autorités, les acteurs politiques et la société civile marocaine, ainsi que les militants sahraouis des territoires administrés par le Maroc et ceux en dehors du Maroc autour de cette question.
[Communiqué en arabe] [communiqué en français]

Après une visite en Allemagne, le Premier ministre marocain Driss Jettou s'est entretenu à Bruxelles le 8 mars avec le président de la Commission européenne, Manuel Barroso. Il a également rencontré l'ex-chef de gouvernement espagnol José Maria Aznar, afin de connaître la position du Parti populaire au sujet de l'autonomie proposée par le Maroc. Après Bruxelles, le Premier ministre marocain s'est rendu au Chili pour la cérémonie d'investiture de la nouvelle présidente, Michelle Bachelet.

Position de l'Algérie
L'ambassadeur, représentant permanent de l'Algérie auprès de l'Office des Nations unies et des organisations internationales en Suisse, Idriss Jazaïry, a affirmé que la négociation "tant attendue" entre le Maroc et le Front Polisario "doit se tenir" et qu'"aucune solution ne saurait être retenue malgré lui (Front Polisario) ou à son insu". M. Jazaïry, qui s'exprimait à l'occasion de la cérémonie commémorative du 30e anniversaire de la création de la RASD, organisée à Genève le 7 mars, a déclaré que "la négociation doit avoir pour fondement et objectif la satisfaction du droit du peuple sahraoui à l'autodétermination". "Toute autre démarche en particulier, quand elle ignore ce droit ou quand elle prétend préjuger à l'avance de l'issue du choix de ce peuple, est antidémocratique et sera vouée à l'échec", a-t-il dit. [El Moudjahid, 11.03.06]

DROITS HUMAINS

04.03.05
La bibliothèque du Centre Marguerite Emery pour la documentation et la promotion des droits humains (CEMEM), a été inaugurée au siège de l'Association des Familles des Prisonniers et Disparus Sahraouis (AFAPREDESA), à Chahid El Hafed, sous la présidence de son président, Abdessalam Omar (Marguerite Emery, qui réside à Genève, est une militante de longue date du BIRDHSO, Bureau international pour la défense des droits humains au SO).

PROCHAINEMENT

- La III edición del Festival Internacional de Cine del Sáhara (FISAHARA), que se celebrará en el campamento saharaui de El Aaiún entre el 4 y el 9 de abril, tendrá como país invitado a Cuba. A partir de esta edición, FISAHARA, que dirige el realizador Javier Corcuera, va a dedicar una sección especial a un país invitado, con la proyección de una selección de sus películas. El festival mantiene sus habituales secciones de cine para niños, cine documental o cine de temática saharaui. [El Mundo, 09.03.06]

 - El vuelo charter de Catalunya se realizará del 12 al 17 de abril. Para más información e inscripción:  www. saharacatalunya.org

INTERNET

NOUVELLES PUBLICATIONS
[Il est possible que des liens externes vers des journaux ne soient plus valables après quelques jours]

Français

>> Revue de la presse internationale francophone http://fr.groups.yahoo.com/group/revue-de-presse-sahara-occidental/messages

English

>> English publications on Sahara Update mailinglist: http://groups.yahoo.com/group/Sahara-update/messages

Castellano

>> Revista de la prensa en español http://es.groups.yahoo.com/group/revista-de-prensa-sahara-occidental/messages

Italiano

Attualità in italiano: El Ouali Bologna + Radio for Peace

Deutsch

Suomi

Português

RASD, proclamada ha 30 anos ( La RASD, proclamée il y a 30 ans), "Noticias", Mozambique, 28/02/2006. [L'article a, brièvement, relaté l'histoire de l'occupation du Sahara Occidental et a longuement commenté le discours du Président Mohamed Abdelaziz à Tifariti. Il a, pariculièrement, mis en exergue la responsabilité de l'Espagne dans le processus de la decolonisation du territoire, la mauvaise situation des Droits de l'Homme et l'oppression sauvage que subissent les saharaouis dans les territoires occupés.]

Svensk

 


Vous pouvez vous inscrire sur notre liste de diffusion pour recevoir régulièrement les Actualités hebdomadaires par e-mail


Cliquez sur le logo pour s'inscrire


[Sommaire actualités hebdomadaires] [Western Sahara Homepage]