SAHARA OCCIDENTAL

ACTUALITES HEBDOMADAIRES

SEMAINES 32+33+34+35

03. - 31.08.2003

 

RASD

04.08.03
Alger
Inauguration à Alger du centre d'information de la mission de la RASD «Martyr Mohamed Fadel Ismaïl», en présence de l'ambassadeur de la RASD en Algérie et de représentants de partis politiques et de la société civile algérienne.

10-12.08.03
Réunion extraordinaire
La plus haute instance politique du Front Polisario, le Secrétariat National, réuni en session extraordinaire, s'est dit satisfait de l'adoption par le Conseil de sécurité de la résolution 1495/2003. Il a réaffirmé «la disponibilité du Front Polisario à continuer à coopérer avec le Secrétaire Général de l'ONU et avec son Envoyé personnel, James Baker, dans leurs efforts visant à hâter la décolonisation du Sahara Occidental, dernière colonie d'Afrique». Le Front Polisario considère que seul l'exercice par le peuple sahraoui de son droit à l'autodétermination à travers un référendum libre, démocratique et transparent, est à même de mettre fin à la fois aux souffrances endurées par le peuple sahraoui depuis trois décennies et à l'instabilité dans la région. (SPS)

14.08.03
Libération de prisonniers de guerre marocains
Le Front Polisario annonce qu'il a décidé la libération unilatérale de 243 prisonniers de guerre marocains à la demande du chef du gouvernement espagnol José Maria Aznar. Le Front Polisario rappelle à cette occasion "le calvaire des détenus politiques et des prisonniers de guerre sahraouis au Maroc".
La
liste des libérés est publiée sur le site de Sahara Press Service. Les prisonniers de guerre marocains seront rapatriés vers leur pays le 1er septembre prochain par les soins du Comité International de la Croix Rouge (CICR) et de la Croix-Rouge espagnole.(SPS) (>> communiqué AFAPREDESA/UJS)

26.08.03
Diplomatie
Mohamed Yeslem Beissat, représentant du Polisario en Afrique du Sud, nommé ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la RASD auprès de l'Algérie, a remis ses lettres de créances au ministre des Affaires étrangères Belkhadem.

TERRITOIRES OCCUPES

01.08.03
Base militaire US ?
Le général Jeffrey B. Kohler de l'armée de l'air américaine s'est rendu au Maroc au mois de juillet, pour discuter avec les officiers supérieurs de l'armée marocaine les détails techniques de l'ouverture d'une base militaire américaine, qui pourrait se situer au Sahara Occidental dans la région de Dakhla. Ce projet, déjà bien avancé selon un hebdomadaire marocain, serait finalisé lors de la visite de Mohammed VI à Washington annoncée pour la fin de l'année 2003.

11.08.03
Lettre à la fondation Rafto
Les prisonniers politiques sahraouis et les militants sahraouis des droits humains emprisonnés ont adressé une lettre ouverte (en
anglais) à la fondation Rafto, qui avait décerné l'année dernière son prix des droits de l'homme à Mohamed Daddach. Ils lui demandent d'assumer la coordination d'une campagne internationale en faveur de la défense des droits humains au Sahara Occidental, en commun avec d'autres ONG, afin d'obtenir la libération des prisonniers politiques sahraouis, de faire la lumière sur le sort des disparus, de faire pression sur les autorités marocaines pour que les conditions de détention des prisonniers politiques soient améliorées et de soutenir moralement et financièrement les familles des prisonniers et disparus sahraouis.

14.08.03
Lettre à l'Espagne
Les prisonniers politiques sahraouis et militants sahraouis des droits humains détenus dans la prison noire d'El Ayoun ont adressé une lettre ouverte au roi Juan Carlos, à la société civile, au peuple, aux institutions et au gouvernement d'Espagne (
en espagnol). Après un long exposé sur l'évolution décevante du processus de paix et sur les violations des droits fondamentaux par le Maroc, puissance occupante du Sahara Occidental, les auteurs appellent l'Espagne, au cas où le Maroc ne respecterait pas la légalité internationale, à assumer sa responsabilité en tant que puissance administrante et à "protéger les droits légitimes du peuple sahraoui", comme l'avait déclaré le jeune roi à El Ayoun le 2 novembre 1975.

22.08.03
Libération de prisonniers politiques en fin de peine
Mohamed Nigrou, libéré après avoir purgé sa peine, communique:
A l'occasion de ma libération le vendredi matin 22 août 2003 à 9 heures, après avoir purgé une année complète de détention, je saisis cette opportunité pour féliciter toutes les organisations des droits de l'homme internationales et marocaines et tous les démocrates qui m'ont soutenu pendant mon expérience de détention, sans oublier les grands efforts fournis par le "Comité d'action pour la libération de Tamek Ali Salem et de tous les détenus politiques sahraouis". En attirant l'attention sur les conditions inhumaines dans lesquelles vivent les détenus politiques sahraouis dans les prisons marocaines, qui contredisent les règles-types minima pour le traitement des détenus, je lance un appel solennel à toutes les personnes de bonne foi pour inaugurer une campagne internationale sur les disparus sahraouis et la libération de tous les détenus politiques sahraouis.
Mohamed NIGROU, Le détenu politique libéré de la prison d'Ait Melloul, N° d'écrou 1120

Hammadi Abdelah Belaoui, né en 1972, arrêté le 23 août 2002 à El Ayoun dans les mêmes circonstances que Nigrou et condamné lors des mêmes procès, a également été libéré le 22.08.2003 à 10h du matin de la prison noire d'El Ayoun. Il a été emmené par des inspecteurs de la police marocaine au commissariat central où on l'a informé d'une mesure de bannissement de cinq ans de la région d'El Ayoun. Cette punition supplémentaire n'avait pas été confirmée lors du jugement en appel. Protestant contre cette injustice, Belaoui a reçu pour réponse qu'il s'agissait d'un ordre venu d'en haut...

REFERENDUM

07.08.03
Le Secrétaire général des Nations unies a nommé Alvaro de Soto (Pérou), nouveau représentant spécial pour le Sahara Occidental. M. de Soto, un homme du sérail, était conseiller spécial pour Chypre depuis 1999 après avoir assumé pendant 13 ans diverses fonctions au secrétariat général.

20.08.03
Discours du roi
A l'occasion du cinquantième anniversaire de la "Révolution du roi et du peuple", qui commémore la déportation du roi Mohammed V en 1953 par les autorités françaises, Mohammed VI déclare dans un discours que «la préservation de notre intégrité territoriale demeure pour nous un devoir impérieux». Il accuse l'Algérie, sans la nommer, de s'être «dévoilée comme le véritable adversaire» et de vouloir établir, «par le biais de pions séparatistes (le Front Polisario)», «une hégémonie totale sur toutes nos provinces du Sud». Il prétend que «le Maroc demeure ouvert à tout dialogue constructif et franc pour régler le problème dans le cadre de la préservation de notre intégrité territoriale et notre souveraineté nationale, à propos desquelles nous n'accepterons jamais, Je dis bien jamais, aucun marchandage.»

24.08.03
Réaction
Le gouvernement marocain doit être sanctionné pour sa «flagrante violation» de la légalité internationale, estime le Gouvernement sahraoui, appelant dans un communiqué la Communauté internationale à imposer à Rabat la mise en oeuvre des résolutions du Conseil de Sécurité. Le Gouvernement sahraoui estime que le roi du Maroc a «catégoriquement rejeté» la dernière résolution du Conseil de Sécurité (1495/ 2003), ce qui «constitue un défi à la communauté internationale», souligne le communiqué. (SPS)

29.08.03
Japon
En mai dernier plus d'une trentaine de citoyens et ONG japonaises avaient adressé une
lettre ouverte au gouvernement, demandant que la RASD soit invitée à la 3ème TICAD (Tokyo International Conference on African Development) au même titre que d'autres pays africains dont le Maroc. (voir semaine 20/2003) La réponse d'un chef de division du ministère des Affaires étrangères ne les ayant pas satisfaits, les mêmes ont envoyé une nouvelle lettre (english / deutsch ) dans laquelle ils insistent sur le fait que la RASD fait partie de l'Union africaine et doit à ce titre être invitée à participer à une conférence traitant de problèmes majeurs concernant le continent africain. La lettre reproche aussi au gouvernement japonais une attitude passive et lui demande de profiter de la TICAD pour faire avancer un réglement du conflit dans le respect du droit à l'autodétermination. Les amis du peuple sahraoui sont appelés à participer à l'action et à envoyer à leur tour des lettres sur le même modèle au gouvernement japonais.

30.08.1988 - 30.08.2003
Il y a 15 ans, le Maroc et le Front Polisario acceptaient le plan de paix proposé par le Secrétaire général de l'ONU.

DROITS HUMAINS

07.08.03
Refoulement
Afifa Karmous et Pauline Dubuisson, de France Libertés, qui se rendaient au Maroc pour rencontrer des anciens prisonniers de guerre marocains des camps de Tindouf en complément de leur mission d'investigation, ont été refoulées à l'aéroport de Rabat, sans explications ni délais. Elles avaient aussi demandé de pouvoir rendre visite à Ali Mrabet et Ali Salem Tamek, tous les deux en détention pour délit d'opinion.

14.08.03
Prisonniers de guerre
France Libertés a publié le rapport de sa Mission internationale d'enquête du 11 au 25 avril 2003 sur les conditions de détention des prisonniers de guerre marocains détenus par le Front Polisario. Les témoignages de plus de 300 prisonniers sont rapportés. Relevant des conditions de détention inhumaines et dégradantes, travail forcé, tortures, etc, l'ONG de défense des droits humains appelle le Front Polisario à libérer immédiatement tous les prisonniers de guerre marocains, et recommande en attendant d'améliorer leurs conditions de détention et d'enquêter sur les responsabilités. Elle recommande au Maroc de juger les anciens responsables du Front Polisario ralliés au Maroc, auteurs de crimes de guerre, et d'éclaircir les circonstances des disparitions forcées des militaires et civils sahraouis.
France Libertés annonce enfin l'arrêt de ses projets d'aide dans les camps de réfugiés sahraouis jusqu'à la libération de tous les prisonniers. >>
documents,réactions, presse...

20.08.03
Démenti
Dans un communiqué, la représentation en France du Front Polisario qualifie les accusations figurant dans le rapport de France Libertés de «gratuites et partiales», et annonce la publication, dans un proche avenir, d'une réponse détaillée.

30.08.03
Journée internationale des disparus
Amnesty international a ouvert une page en anglais sur les disparitions:
http://www.web.amnesty.org/mavp/av.nsf/pages/dofd
L'URL du chapitre sur le Maroc/Sahara Occidental:
http://www.web.amnesty.org/mavp/av.nsf/pages/MDE_dod#morocco

SOLIDARITE

30.08.03
Australie
A l'occasion de sa 3ème réunion annuelle l'association australienne pour le Sahara Occidental a renouvelé son soutien au peuple sahraoui, elle a salué la décision de l'ONU de poursuivre la recherche d'une solution pacifique du conflit, elle a déploré le refus catégorique du référendum exprimé par le Maroc et a appelé le gouvernement australien et l'ONU à tout faire pour que le peuple du Sahara Occidental puisse choisir librement son destin. (
full text engl)

PROCHAINEMENT

12 - 16.10.03
11ème Congrès du Front POLISARIO

INTERNET

Documents:

OPINIONS

Nuevo - Nuovo - New - Nouveau

NOUVELLES PUBLICATIONS
[Il est possible que des liens externes vers des journaux ne soient plus valables après quelques jours]

Français

Les dépêches, articles, etc, sont accessibles aux non-abonnés sur Sahara-Info, liste de courrier (français et espagnol): http://es.groups.yahoo.com/group/sahara-info/messages

Caratini Sophie 2003, La République des sables, Anthropologie d'une Révolution, L'Harmattan, Paris, 266 p.

English

- English publications on Sahara Update mailinglist: http://groups.yahoo.com/group/Sahara-update/messages

Castellano

Todos los despachos, articulos de prensa, etc, son acessible por no-abonados en Sahara-Info, lista de correo (castellano y francés): http://es.groups.yahoo.com/group/sahara-info/messages

Deutsch

Português

Norwegian:

Swedish:

Italiano


Vous pouvez vous inscrire sur notre liste de diffusion pour recevoir régulièrement les Actualités hebdomadaires par e-mail


Cliquez sur le logo pour s'inscrire


[Sommaire actualités hebdomadaires] [Western Sahara Homepage]