SAHARA OCCIDENTAL

ACTUALITES HEBDOMADAIRES

SEMAINE 15

06. - 12.04.2003

 

 

TERRITOIRES OCCUPES

08.04.03
Des agents, montés sur une estafette de police munie d'une échelle, arrachent la pancarte du local de la section Sahara du Forum Vérité et Justice à El Ayoun.

08.04.03  
Tamek Ali Salem a été informé par lettre du Premier ministre marocain Dris Jettou que le statut de détenu d'opinion lui a été reconnu et que le ministre de la Justice a reçu des instructions pour l'application de cette décision.

08.04.03
Enlèvement et arrestation
Le militant sahraoui de défense des droits humains et membre du Bureau du Forum Vérité et Justice, section Sahara, El Moussaoui Dkhil, a été interpellé sur son lieu de travail à Dakhla par trois personnes en civil. Après la fouille de son domicile, il a été emmené et transféré en menottes dans le bus des transports publics à El Ayoun où il a été accueilli à son arrivée à 2 h. du matin des agents des services secrets de la police.
El Moussaoui, professeur de mathématiques, avait été victime de disparition forcée au début des années 90 et par la suite muté de force au Maroc. Il a subi de nombreuses brimades, retenues de salaire, interrogatoires, etc. Il travaillait actuellement à Dakhla comme conseiller pédagogique au ministère de l'éducation nationale. Son nom avait été cité dans le cadre des inculpations de Bazaid et autres activistes. Le commissaire chef de service des RG Hariz Elaarbi, tortionnaire bien connu, l'avait même menacé de mort. (>> voir aussi
jugements scandaleux) (>> SPS 09.04.03)

09.04.03
La famille de Moussaoui, n'ayant pu obtenir aucune information sur son fils, a déposé plainte auprès du procureur, lui demandant d'intervenir. Le procureur général de la cour d'appel de El Ayoun est intervenu et la famille a pu voir Moussaoui Dkhil, qui se trouve actuellement incarcéré à la direction provinciale de la sûreté nationale, avenue Smara, à El Ayoun.

09.04.03
L'Association des Familles de Prisonniers et Disparus Sahraouis (AFAPREDESA) condamne cette nouvelle grave violation des droits et exige des autorités d'occupation marocaines sa libération immédiate et inconditionnelle . L'AFAPREDESA lance un appel urgent aux ONG de défense des droits humains, à l'ONU, à l'UE et aux gouvernements démocratiques pour mettre fin aux violations persistantes des droits humains dans les territoires occupés du Sahara Occidental.(
communiqué)

11.04.03
Autre enlèvement et interrogatoire
Les militants des droits de l'homme Mohamed Daddach, Khaya Cheikh et H'mad Hamad se sont rendus au siège de la MINURSO à El Ayoun, invités à un entretien avec le conseiller politique de M. Lacy Swing, représentant spécial du SG de l'ONU pour le Sahara Occidental. En quittant le QG de la MINURSO ces trois personnes ont été suivies par des véhicules de la DST et un fourgon de police. Arrivés devant la maison de Daddach ils ont été interpellés par des policiers en civil et emmenés de force à la Police Judiciaire de El Ayoun. La voiture de Hamad a été séquestrée. Dans la soirée les 3 activistes ont été libérés après avoir été interrogés, insultés et menacés par les agents de la police qui voulaient connaître le contenu de leurs entretiens avec la MINURSO.

Dans son communiqués de protestation le BIRDHSO a relevé que le Maroc poursuit ces derniers temps de manière systématique ses actes d'intimidations à l'encontre des défenseurs sahraouis des droits humains (Communiqué BIRDHSO) - (Communiqué AFAPREDESA) - (Communiqué Association des Amis de la RASD)

Daddach et Khaya Cheikh avaient fait partie de la délégation des 13 Sahraouis des territoires sous occupation marocaine qui avait été empêchée de se rendre à Genève à l'occasion de la Rencontre des Familles de Disparus Sahraouis les 28, 29 et 30 mars dernier. De nombreuses protestations avaient été adressées au gouvernement marocain et à l'ONU, dont une pétition signée par 116 parlementaires européens.

PARLEMENT EUROPEEN

09.04.03
Intergroupe Paix pour le peuple sahraoui
La réunion de l'Intergroupe a été consacrée à la situation actuelle des droits humains dans les territoires occupés en présence du président de l'AFAPREDESA, Abdeslam Omar, qui a présenté les derniers développements. Les parlementaires ont exprimé leur préoccupation face au sort des prisonniers de concience sahraouis et les restrictions à la libre circulation qu'ont subies les membres de la délégation sahraouie des familles de disparus empêchée par les autorités marocaines de se rendre à Genève fin mars.

Une pétition adressée au gouvernement marocain a été signée par plus d'une centaine d'eurodéputés. Elle exprime la préoccupation des parlementaires face à ces violations du droit et demande que les autorités marocaines restituent titres de voyage, billets d'avion et documents confisqués aux membres de la délégation sahraouie retenue au Maroc. (pétition)

09.04.03
Questions orales
Lors de l'heure des question orales de la session plénière du Parlement plusieurs questions ayant trait au Sahara Occidental ont été posées: Mme Sauquillo Pérez del Arco: déficit de l'aide humanitaire à la population sahraouie; M. Mayol i Raynal: violations des droits de l'homme au Sahara Occidental; Mme González Álvarez: conflit au Sahara Occidental et mise en place du référendum; M. Carnero González: position européenne face à la nouvelle version du plan Baker pour le Sahara Occidental; Mme Boudjenah: condamnations et prisonniers politiques au Sahara Occidental; M. Marset Campos: position de l'Europe sur le plan de paix au Sahara Occidental; Mme Keßler: droits de l'homme et condamanations récentes au Sahara Occidental; M. Bautista Ojeda: Exploitation des ressources naturelles du Sahara Occidental par le Maroc, M. Eurig Wyn: Sahara Occidental et convention des Nations unies sur le droit de la mer.

Le président en exercice du Conseil, M. Giannitsis, a réaffirmé la position du Conseil de soutien aux efforts des Nations unies pour trouver une solution politique basée sur l'autodétermination du peuple sahraoui. Concernant les droits humains, il a déclaré être très sensible à ce problème. Il va s'informer sur la situation carcérale des prisonniers sahraouis, se félicite de la libération de 100 prisonniers de guerre par le FP mais ajoute qu'il en reste encore 1160 qui devraient être libérés. Selon M. Giannitsis, le Conseil, s'appuyant sur le traité d'association avec le Maroc, va mettre tout en oeuvre pour faire respecter les droits humains au Sahara Occidental. Il interviendra afin que le CICR enquête sur les cas de disparitions et invite les parties à coopérer pleinement. En ce qui concerne l'aide humanitaire, il renouvelle l'engagement de l'Europe à la poursuivre.

MAROC

06.03.03
Medias
Abdellah Zaâzaâ, opposant marocain qui a passé plusieurs années de sa vie en prison, dans une interview au journal catalan Avui: "Je continue à défendre le droit à l'autodétermination des Sahraouis, comme je défends l'autodétermination de tous les peuples et aussi celle du peuple marocain. Que je sache, on a jamais permis aux Sahraouis de dire librement s'ils veulent ou non être marocains".

04.04.03
Convoqué sur instructions au siège de la brigade criminelle de Rabat, le directeur des deux journaux Demain et Doumane, Ali Lmrabet, a été interrogé pendant plusieurs heures sur différents éléments, e.a. sur l'interview de Abdellah Zaâzaâ repris d'Avui. (tel quel)

DROITS HUMAINS

04.04.03
59ème session de la Commission des droits de l'homme, Genève
Point 09, La question des atteintes aux droits de l'homme et aux libertés fondamentales, où qu'elles se produisent dans le monde.
Le Mouvement International des Jeunes et des Etudiants pour les Nations Unies (ISMUN) a attiré l'attention sur la gravité des violations des droits de l'homme au Sahara Occidental et sur la nature répressive du régime marocain. Selon Ismun, les autorités de ce pays ont érigé, dans les territoires du Sahara Occidental, la terreur en principe d'Etat et continuent de violer, en toute impunité, les conventions relatives aux droits de l'homme. Ismun demande aux Nations Unies de mettre en place des mécanismes d'action concrète afin que les droits fondamentaux à la liberté et à la sécurité, reconnus à tous, conformément à toutes les conventions en vigueur, puissent être également respectés au Sahara Occidental.

PROCHAINEMENT

Cadiz: Del 14 al 20 de abril, exposición "El Sahara Occidental y su pueblo" organizada por la asociación AMAL ESPERANZA en Sala Caja San Fernando, calle Larga 91-93 Cádiz

INTERNET

NOUVELLES PUBLICATIONS
[Il est possible que des liens externes vers des journaux ne soient plus valables après quelques jours]

Français

Les dépêches, articles, etc, sont accessibles aux non-abonnés sur Sahara-Info, liste de courrier (français et espagnol): http://es.groups.yahoo.com/group/sahara-info/messages

English

English publications on Sahara Update mailinglist: http://groups.yahoo.com/group/Sahara-update/messages

Castellano

Todos los despachos, articulos de prensa, etc, son acessible por no-abonados en Sahara-Info, lista de correo (castellano y francés): http://es.groups.yahoo.com/group/sahara-info/messages

Noticias de prensa, Recopilación semanal de todos los articulos de la prensa de España: http://www.nodo50.org/labarored/interpueblos/Sahara/

Catala

Português

Norwegian


Vous pouvez vous inscrire sur notre liste de diffusion pour recevoir régulièrement les Actualités hebdomadaires par e-mail


Cliquez sur le logo pour s'inscrire


[Sommaire actualités hebdomadaires] [Western Sahara Homepage]