SAHARA OCCIDENTAL

ACTUALITES HEBDOMADAIRES

SEMAINE 30

21. - 27.07.2002

RASD
TERRITOIRES OCCUPES
REFERENDUM
MAROC
SOLIDARITE
PROCHAINEMENT
INTERNET
NOUVELLES PUBLICATIONS

 

RASD

17.07.02
Caravane
La caravane culturelle de la RASD, qui effectue un périple à travers l'Ouest algérien, se trouve à Tlemcen, après Mostaganem, Sidi Bel Abbes, Mascara et Relizane. Une exposition de peintures, de dessins sur verre, de poterie ainsi que de photographies retraçant la lutte du peuple sahraoui pour son autodétermination a été présetée au public. Des vidéocassettes sont projetées pour informer les visiteurs sur les différentes étapes de cette lutte. En soirée, la troupe théâtrale et artistique du centre culturel de l'UNFS s'est produite. Sayed Hamdi, écrivain et membre de la commission sahraouie pour l'autodétermination, a prononcé une conférence sur la question sahraouie. Les prochaines étapes de cette tournée mèneront la caravane culturelle vers les wilayas de Ain Temouchent et d'Oran. (SPS)

25.07.02
Mozambique
Nama Said Joumani a présenté ses lettres de créance en tant qu'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la RASD auprès du Mozambique au président mozambicain, Joaquim Alberto Chissano. (SPS)

TERRITOIRES OCCUPES

24.07.02
Hamadi Mohamed Lamine Jiyed, alias Enasiri Ahmed, arrêté le 19 juin à Rabat (voir
semaine 25) et transféré à la prison d'El Ayoun, a été présenté au tribunal d'El Ayoun. Le procès a été reporté une deuxième fois au 18 septembre. Le tribunal a refusé la libération provisoire du prévenu, alors qu'il en remplissait les conditions. Ancien détenu politique et ex-disparu, il est accusé d'avoir été un "meneur" lors des événements de Smara de novembre 2001. (corr.)

REFERENDUM

22.07.02
MINURSO
Kofi Annan a nommé le général Gyorgy Szaraz, Hongrie, commandant de la composante militaire de la MINURSO à partir du 11 août.

Conseil de sécurité

18.07.02
Dans une lettre adressée au président du Conseil de sécurité, l'Algérie a rappelé son rejet de l'accord-cadre proposé par le Maroc, estimant que «le territoire du Sahara Occidental n'est pas une province marocaine... mais un territoire occupé illégalement depuis 1975, inscrit sur la liste des territoires non autonomes de l'ONU...».

22.07.02
Espagne
Le secrétaire d'Etat espagnol pour l'Europe Ramon de Miguel a déclaré à Bruxelles (22.07.02) que «l'Espagne est prête à considérer toutes les options possibles pour le Sahara Occidental, pour autant qu'elles respectent la doctrine généralement admise par l'ONU, et que l'UE et la communauté internationale la soutienne. La position prise par l'Espagne est majoritaire au sein de l'UE et des Nations unies, même si un pays européen (la France, ndlr) a une position différente.»

26.07.02
Après deux séances de délibérations et de nombreuses consultations, le Conseil n'a pas encore trouvé d'accord sur une résolution, qui fixerait la marche à suivre pour une solution du conflit. Il poursuivra la semaine prochaine ses débats.
Fin avril, le Conseil de sécurité s'était donné un délai de trois mois pour mieux étudier les quatre options proposées par le secrétaire général de l'ONU dans son rapport
S/2002/178 de février: 1. plan de règlement (référendum); 2. accord-cadre (autonomie); 3. partition du territoire; 4. retrait de la MINURSO.
Les USA, le Royaume-Uni et la France ont présenté un projet de résolution, semblable à leur proposition d'avril dernier, qui chargeait James Baker de réviser son projet d'accord-cadre en abandonnant le plan de paix.
Ce projet n'a pas obtenu le soutien des deux autres membres permanents, Russie et Chine, ni de la majorité des membres non permanents. La Fédération de Russie a proposé des modifications en faveur d'un règlement pacifique, qui conserverait les dispositions et les principes du plan de règlement de l'ONU.
Après de longues discussions, le président du Conseil a déclaré «que les 15 membres étaient arrivés à la conclusion qu'une résolution complexe couvrant les quatre options ... n'était probablement pas la voie à suivre.» Il a précisé qu'il soumettrait un projet de résolution «plus clair» la semaine prochaine et que le Conseil souscrit unanimement au principe de l'autodétermination du peuple du Sahara Occidental».(
ONU)
On s'attend à une prolongation de quatre mois du mandat de la MINURSO, pendant lesquels James Baker serait chargé de rechercher une solution sur la base du droit à l'autodétermination. Ceci semble signifier l'enterrement du projet d'autonomie.

Le Front Polisario, qui avait estimé dans sa lettre du 22.07.02 (engl.) que le projet de résolution USA-France-GB ignorait son point de vue, passait outre celui de pays importants du Maghreb et d'Europe, ignorait aussi celui de l'OUA/Union Africaine et l'opinion de la majorité des membres du Conseil de sécurité, a regretté que le projet de résolution amendé par la Russie, «donnant mandat à M. James Baker d'élaborer une proposition de règlement du conflit basée sur le respect de l'exercice, par le peuple du Sahara Occidental, de son droit à l'autodétermination», n'ait pas pu être adopté. Il a condamné l'attitude «irresponsable» du Maroc, qui, «soutenu par la France, s'est opposé à la démarche du Conseil de sécurité» (déclaration Mhamed Khadad ).
L'ambassadeur du Maroc, dans une lettre au Conseil de sécurité du 25 juillet, avait catégoriquement rejeté toute proposition qui ne respectait pas le cadre de la souveraineté marocaine.

Dans une campagne diplomatique d'envergure, le Maroc avait dépêché ses émissaires dans les capitales des Etats membres du Conseil de sécurité. Après le ministre des Droits de l'homme à Dublin et Oslo, le ministre de l'Aménagement du territoire s'est rendu à Singapour et à Pékin. Hamid Chabar, responsable des relations avec la MINURSO, a fait le voyage de Paris, alors que d'autres membres du gouvernement et conseillers allaient à Londres, Moscou et Washington.

Avec des moyens dérisoires, les associations de solidarité, ONG, groupes politiques, entités publiques et parlementaires du monde entier, etc., favorables à la décolonisation du Sahara et au respect du droit à l'autodétermination ont mené une vaste campagne à leur manière, adressant lettres, fax, mails, pétitions, motions, communiqués et manifestes aux responsables de l'ONU et de certains gouvernements. (liste non exhaustive)

MAROC

22.07.02
Selon le quotidien madrilène
La Razon, le Maroc vient d'acquérir 12 hélicoptères de combat Apache auprès de l'Arabie saoudite. Cet achat, conclu en marge du mariage de Mohamed VI, a été justifié par la présence supposée de cellules d'Al Qaïda au Sahara. Il fait partie de la stratégie marocaine de rechercher la supériorité aérienne sur ses voisins. Les USA, contactés en mai dernier par les Marocains, se seraient opposés à la vente de ces appareils au Maroc.

PROCHAINEMENT

28ème Conférence européenne du soutien au peuple sahraoui, EUCOCO 20002
Paix et autodétermination pour le peuple sahraoui
Modène (Italie) 25-27 octobre 2002
Contact:
ansps@libero.it ; roversi@arci.tin.it

INTERNET

Le rapport Lalumière sur le Sahara Occidental : une « réécriture » de l'Histoire dénuée de tous scrupules, Martine de Froberville, Président du Comité sur le Sahara Occidental (France), 22.07.02.

NOUVELLES PUBLICATIONS
[Il est possible que des liens externes vers des journaux ne soient plus valables après quelques jours]

Français

English

Castellano

Deutsch


Vous pouvez vous inscrire sur notre liste de diffusion pour recevoir régulièrement les Actualités hebdomadaires par e-mail


Cliquez sur le logo pour s'inscrire


[Sommaire actualités hebdomadaires] [Western Sahara Homepage]