SAHARA OCCIDENTAL

ACTUALITES HEBDOMADAIRES

SEMAINE 45

04. - 10.11.2001

29-31.10.01
Référendum
Le bureau exécutif de la Fédération internationale des services publiques, réuni à Séoul, qui rassemble 500 syndicats dans 140 pays, s'est prononcé en faveur du droit à l'autodétermination du peuple sahraoui et a appellé l'ONU à organiser le référendum au plus vite.

01.11.01
MINURSO
Les journalistes espagnols qui ont suivi le voyage du roi du Maroc au Sahara Occidental ont constaté que la MINURSO procédait à une réduction importante du personnel de la commission d'identification. Celle-ci a passé de 120 à 86 membres. Il est prévu que seules 36 personnes, dont la tâche consiste à microfilmer les documents recueillis, resteront sur place.
Le porte-parole de l'ONU Farham el-Haq, a confirmé l'information, «puisqu'en ce moment il n'y a rien à faire». Il a ajouté que cela ne signifiait pas que l'ONU avait l'intention de retirer sa mission du territoire.
Le représentant du Front Polisario à l'ONU Ahmed Boukhari a déclaré que cette mesure était «illégale, surprenante et politiquement contreproductive», car la résolution du Conseil de Sécurité de l'ONU 1359 du 29 juin 2001 n'autorise pas le moindre changement concernant le fonctionnement et le personnel de la MINURSO jusqu'à sa prochaine résolution. «Cette réduction reflète l'ambiance pessimiste qui plane sur la MINURSO depuis le blocage par le Maroc», a-t-il ajouté. (ONU, SPS)

02.11.01
Algérie
Le Président Bouteflika, en visite officielle aux Etats-Unis, s'est entretenu à Houston avec James Baker. Le ministre de la Justice Ahmed Ouyahia, et Abdelkader Messahel, ministre délégué chargé des Affaires africaines, ont assisté à l'entretien. «L'Algérie n'est pas contre une troisième voie concernant le Sahara occidental», aurait déclaré Bouteflika, selon le "Le Quotidien d'Oran", qui suit la visite de Bouteflika. Ces propos, tenus en privé lors d'une rencontre avec des hommes d'affaire américains, ont provoqué des réactions violentes dans la presse indépendante algérienne. L'agence de presse algérienne APS a fermement démenti ces allégations et confirmé l'engagement de l'Algérie en faveur du droit à l'autodétermination du peuple sahraoui. (El Watan, La Tribune, Le Matin, APS)

03.11.01
RASD
Le président sahraoui a demandé dans une lettre au Premier ministre français d'annuller le contrat, signé par TotalFinaElf avec le Maroc, qualifié d'llégal. Mohamed Abdelaziz s'est également adressé à l'envoyé personnel de Kofi Annan, James Baker, estimant que la nationalité des deux sociétés (TotalFinaElf, France et Kerr McGee, USA) affecte très négativement les rapports de confiance avec ces deux pays, qui devraient jouer un rôle important pour garantir la paix. Le président sahraoui a aussi mentionné les préparatifs du Paris-Dakar, qui se déroulent «avec la bénédiction du gouvernement français», ainsi que la récente visite du roi du Maroc dans les territoires occupés, qui constituent «une escalade inacceptable aux conséquences gravissimes pour les efforts de paix en cours et pour la stabilité dans la région». Il a demandé l'intervention des Nations unies, afin d'annuler ces contrats, de condamner la visite du roi du Maroc et d'empêcher le passage du rallye Paris-Dakar par le territoire sahraoui.

Le 6 novembre le Conseil de sécurité a décidé de demander au département juridique de l'ONU un avis sur la légalité des contrats de prospection pétrolière au Sahara Occidental avant l'autodétermination du peuple sahraoui, a déclaré à la SPS le représentant sahraoui à l'ONU, Boukhari Ahmed.

03-05.11.01
Crise diplomatique marocco-espagnole
Alors que les autorités espagnoles s'efforcent de minimiser la crise déclenchée par le Maroc entre les deux pays, Rabat continue d'accuser Madrid d'«occulter» les multiples problèmes surgis ces derniers mois entre les deux pays. Le Maroc insiste particulièrement sur le référendum organisé en Andalousie, considéré comme une immixtion dans les affaires internes du Maroc.
D'autre part un haut responsable espagnol a reconnu que «les Marocains auraient aimé que nous alignons nos positions sur celles de Paris» lors des travaux de la commission de décolonisation de l'ONU en octobre dernier. Lors de ces débats, la France s'était efforcée sans succès de manipuler la position officielle de l'Union européenne sur le Sahara Occidental. La présidente de l'intergroupe «Paix pour le peuple sahraoui» du Parlement européen, Margot Kessler, a lancé un appel urgent le 4 novembre pour demander des explications au ministre français des Affaires étrangères. Mme Kessler estime que «les efforts de la France pour manipuler la position officielle de l'UE sont totalement inacceptables».
De son côté, l'eurodéputé Isidoro Sanchez, membre de la délégation ad hoc qui a visité dernièrement les camps de réfugiés sahraouis, a estimé que face à la perspective du retrait prochain de la MINURSO, le Parlement européen se devait d'intervenir, car «il existe un conflit d'intérêt très délicat dans lequel sont impliqués les Etats-Unis et la France.» Sanchez, également membre de l'intergroupe «Paix pour le peuple sahraoui», va demander au Parlement européen d'intervenir en faveur du plan de paix des Nations unies, estimant qu'un effort diplomatique «formidable» doit être entrepris afin de résoudre le conflit.

03.11.01
Libérations
La libération des prisonniers politiques sahraouis Eddah Echaihk et Mousamih el Arbi, qui ont purgé leur peine de deux ans d'emprisonnement pour avoir participé aux émeutes d'El Ayoun en 1999, a été joyeusement fêtée à El Ayoun. Ces deux personnes figuraient sur la liste de la campagne du BERDHSO.

03.11.01
Aide humanitaire
Le directeur des programmes d'assistance et des opérations de secours du Croissant Rouge Algérien, Ali Bouguedour, a déploré les «défaillances graves» et «préjudiciables» de l'aide humanitaire des Nations unies aux réfugiés sahraouis. Par contre il a félicité l'équipe d'ECHO, qui distribue l'aide humanitaire de l'Union européenne, estimant toutefois que cette aide doit être renforcée
Mme Lalumière, lors de la conférence de presse à son retour des camps de réfugiés sahraouis, avait relevé la situation alimentaire critique des réfugiés. «Il y a une sorte de négligence de la part du Programme alimentaire mondial», jugeant sa présence insuffisante dans les camps. Il est urgent que les instances du PAM réagissent, avait ajouté la parlementaire européenne.
Dans une lettre lue à la délégation du Parlement européen au nom des ONG engagées sur place par Sabine Eckart de Medico International, celles-ci ont relevé «un déclin continuel de l'aide alimentaire destinée aux réfugiés sahraouis» et une réduction continuelle ou stagnation de l'assistance du HCR, ainsi que la fatigue de certains donateurs, qui «se désengagent en prétendant que le soutien aux réfugiés sahraouis dure depuis trop longtemps déjà». (SPS)

L'Espagne va verser $216,000 en faveur des réfugiés sahraouis, a annoncé le Haut commissaire pour les réfugiés Ruud Lubbers le 6 novembre.

04.11.01
Initiative législative espagnole
Le mouvement de solidarité avec le peuple sahraoui récolte des signatures afin de présenter aux Cortès une «initiative législative populaire». Cette initiative, qui nécessite 500'000 signatures pour être recevable, demande au parlement espagnol d'appuyer le plan de paix au Sahara Occidental. La remise des signatures est prévue le 23 novembre, en présence du président sahraoui Mohamed Abdelaziz, qui assistera ensuite à la conférence annuelle de la Coordination européenne du soutien au peuple sahraoui, à Séville, les 23, 24 et 25 novembre prochain.

A Barcelone, des membres de l'Association des Amis du peuple sahraoui, qui récoltaient des signatures, ont été agressés par un groupe d'une centaine de Marocains. (La Vanguardia)

05-10.11.01
Visite de Danielle Mitterrand
Mme Danielle Mitterrand est arrivée le 6 dans le camps sahraouis après s'être entretenue à Alger avec la présidente du Comité algérien de soutien au peuple sahraoui. Elle s'est rendue dans trois wilaya, où elle a été accueillie chaleureusement, et a visité des écoles, des hôpitaux, des jardins et un musée de butin de guerre. A Dakhla, elle a rendu visite à la mère de Mohamed Daddach, qui venait d'être libéré. Impressionnée par les cquis sociaux de la population sahraouie en exil, elle a relevé ''l'égalité entre les deux sexes, le respect des droits humains et la liberté d'expression» constatés sur place. «Ce peuple pacifique qui aspire à la liberté, doit exercer son droit légitime à l'autodétermination, a-t-elle déclaré. (SPS)

06.11.01
Anniversaire de la Marche verte
Dans son traditionnel discours à l'occasion de l'anniversaire de l'invasion du Sahara Occidental, le roi du Maroc, «sûr de sa souveraineté sur ce territoire», a appelé toutes les parties concernées à l'acceptation de l'accord-cadre. Il a réaffirmé sa détermination à «consolider la régionalisation» et à suivre «personnellement» la préparation du projet de plan de développement intégré.

Le ministre sahraoui de l'Information a qualifié le discours de "fuite en avant" et "de vaine tentative pour cacher un bilan négatif de plus de deux ans de règne". Selon M. Batal, le roi du Maroc "cherche désespérément une bouée de sauvetage pour pallier la déception la frustration et le désarroi qui se sont emparés des citoyens marocains et de ses amis à l'étranger". (SPS)

Moulay Hicham Alaoui, cousin du roi, dans une interview à un quotidien espagnol, a qualifié le plan d'autonomie de «dépassé». (El Periodico)

06.11.01
MINURSO
Kofi Annan a nommé nouveau représentant spécial pour le Sahara Occidental William Lacy Swing, un Américain né en 1934, suite à la démission de William Eagleton. Swing entre en fonction le 1er décembre. Il était depuis deux ans ambassadeur des USA en République démocratique du Congo, avant d'avoir rempli cette fonction dans divers pays africains.

Campagne internationale pour la libération de Mohamed Daddach et de tous les prisonniers politiques condamnés par le Maroc
07.11.01: Libérations
56 prisonniers politiques ont bénéficié de la grâce royale à l'occasion de l'anniversaire de la Marche verte.
Le communiqué officiel publié à Rabat a indiqué qu'il s'agit des personnes détenues suite aux événements de Laâyoune (37 prisonniers), des personnes détenues suite aux événements de Marrakech (14 prisonniers), des personnes détenues dans le cadre des affaires n° 2000/1280 et 2000/2499, jugées par la Cour d'appel d'Agadir (4 prisonniers), et d'une personne détenue dans le cadre de l'affaire n° 79/285/1260 jugée par le tribunal militaire permanent des Forces Armées Royales.

Parmi ceux-ci se trouvent les 24 prisonniers politiques sahraouis, objet de la campagne internationale du Bureau Européen pour le Respect des Droits de l'Homme au Sahara Occidental, y compris Mohamed Daddach, emprisonné depuis 23 ans. Les autres sont soit des étudiants marocains qui se sont joints aux Sahraouis, soit des personnes condamnées pour leur participation à des pillages de commerces ou d'habitations de Sahraouis lors des événements d'El Ayoun. (Info campagne N°8, BERDHSO )
Cette libération intervient après une intense campagne des prisonniers eux-mêmes, initiée par les grèves de la faim de Daddach et suivi des autres prisonniers, soutenue par les organisations de défense des droits humains au Sahara Occidental, et la campagne internationale du BERDHSO pour la libération de tous les prisonniers politiques sahraouis. liens
Tous les détenus sont sortis de prison le 8 novembre. Ils ont été accueillis à Marrakech par les étudiants sahraouis et dans l'allégresse par la population sahraouie à El Ayoun, le tout sous haute surveillance policière...

Dans un communiqué, le Forum Vérité et Justice section Sahara a salué cette libération, intervenue «grâce à la pression populaire et internationale». Il a réaffirmé ses revendications, qui demandent le respect des droits humains au Sahara conformément au droit international, l'établissement de la vérité sur le sort des disparus sahraouis, la libération des vivants et la restitution des dépouilles mortelles, la protection des civils des dangers des mines antipersonnel, l'indemnisation matérielle et morale des victimes, le jugement des responsables des violations des droits humains,et l'ouverture d'une enquête juste et neutre concernant les fosses communes de Lemseyed et Jderiya. (communiqués FVJS, Amnesty international, Intergroupe parlementaire «Paix pour le peuple sahraoui» )

 

PROCHAINEMENT

 

 

NOUVELLES PUBLICATIONS
[Il est possible que des liens externes vers des journaux ne soient plus valables après quelques jours]

français

 english

castellano

 português

italiano

deutsch

 


Vous pouvez vous inscrire sur notre liste de diffusion pour recevoir régulièrement les Actualités hebdomadaires par e-mail


Cliquez sur le logo pour s'inscrire


[Sommaire actualités hebdomadaires] [Western Sahara Homepage]