SAHARA OCCIDENTAL

ACTUALITES HEBDOMADAIRES

SEMAINE 27

01.07. - 07.07.2001

25, 26, 27.06.01
ONU, Résolution du Conseil de sécurité
Parmi les nombreuses démarches auprès du secrétaire général de l'ONU et du Conseil de sécurité concernant la décision sur le Sahara Occidental, il faut signaler encore les interventions australiennes de députés et du sénateur Lyn Allison ainsi que celles de l'ACTU, Australian Council of Trade Unions, et du
comité algérien de solidarité avec le peuple sahraoui.
La
pétition des sept ONG du Consortium européen qui travaillent dans les camps de réfugiés sahraouis, a été cosignée par 18 associations et 10 personnalités.
Dans une déclaration, l'association maghrébine de défense des droits humains Hourriya/Liberté estime que l'accord d'autonomie «va à l'encontre d'un droit international régulièrement réaffirmé par les Nations unies, en privant le peuple sahraoui de son droit à l'autodétermination par la voie d'un référendum. Un tel accord remet en cause l'exercice du droit des peuples à disposer d'eux mêmes». Voir également le
communiqué de l'Association des Amis de la RASD, France.

26.06.01
Droits humains
Le 26 juin, "journée mondiale de lutte contre la torture", les mères des détenus politiques sahraouis, accompagnées d'anciens Sahraouis victimes de la disparition forcée et de quelques étudiants universitaires sahraouis, ont observé un sit-in de deux heures devant le ministère des droits de l'homme à Rabat. Les mères brandissaient les photos de détenus politiques sahraouis et une banderole réclamant leur libération. Les participant-e-s au sit-in, encerclé-e-s par les forces de l'ordre, scandaient des slogans de solidarité avec les détenus politiques sahraouis et réclamaient leur libération.
(FVJSAH)
Le ministre aurait promis, selon un quotidien marocain, d'intervenir auprès du roi pour qu'il accorde son pardon.

26.06.01
Le Malawi a officiellement retiré sa reconnaissance de la RASD, indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères du Malawi. Cette décision coïncide avec la cérémonie de présentation des lettres de créance au Président du Malawi par l'ambassadeur du Maroc.

29-30.06.01
Internationale socialiste
Le Conseil de l'Internationale Socialiste, réuni à Lisbonne (Portugal), a mentionné, dans sa déclaration sur "Les conflits armés en Afrique: quelles solutions ?", «le conflit du Sahara occidental, opposant le Maroc au Front Polisario, vieux de plusieurs décennies, avatar de la colonisation européenne de cette partie du continent.» L'IS a réitéré sa résolution adoptée à Maputo en novembre 2000, dans laquelle elle «exprime sa profonde inquiétude quant au constant ajournement du référendum sur l'autodétermination et réaffirme sa résolution adoptée par le Conseil à Bruxelles en avril 2000, lançant un appel au Maroc et au Polisario pour qu'ils coopèrent pleinement avec les Nations Unies et leur envoyé spécial James Baker. L'IS lance un appel au Maroc et au Polisario pour qu'ils entament un dialogue politique allant au-delà des accords éventuels qui pourraient être faits lors des négociations actuelles. Dans ce contexte, l'IS continue de soutenir toutes les initiatives des Nations Unies.»

01.07.01
Le Secrétariat National du Front Polisario a dénoncé le contenu du rapport du secrétaire général de l'ONU, le qualifiant de «complot» visant à «outrepasser la légalité internationale». Il a par contre «enregistré avec satisfaction» la résolution du Conseil de Sécurité 1359. Le bureau s'est aussi félicité de l'insistance du Conseil de Sécurité pour la libération par le Maroc de «tous les disparus et prisonniers politiques dans les prisons marocaines.»
(SPS)

01.07.01
Le président sahraoui s'est adressé au secrétaire général de l'ONU et à son envoyé personnel James Baker, réitérant le refus du Front Polisario des propositions inclues dans le dernier rapport au Conseil de sécurité et ajoutant que seul un référendum libre et impartial pouvait résoudre la question du Sahara Occidental.

02.07.01
Margot Kessler et l'intergroupe du Parlement européen "Paix pour le peuple sahraoui" se sont félicités de la résolution 1359 du Conseil de Sécurité, qui «réitère son soutien entier aux efforts continus de la MINURSO visant à l'application du Plan de règlement et des accords adoptés par les parties en vue de la tenue d'un référendum d'autodétermination juste, libre, et impartial, pour le peuple du Sahara Occidental».

02.07.01
Citation de la semaine
Dans l'éditorial du "Journal hebdomadaire", Aboubakr Jamai écrit:
«L'affaire du Sahara a connu cette semaine une inflexion majeure...James Baker a proposé au Conseil de sécurité une alternative au référendum...Entamer une dynamique d'autonomie régionale n'est toutefois pas sans danger. Les enseignements des expériences similaires recèlent une bonne, et deux mauvaises nouvelles pour le cas marocain. Accorder une autonomie...pour une région sans, dans un premier temps, généraliser le système à toutes les autres, est faisable. Ceci pour la bonne nouvelle. Pour ce qui est des deux mauvaises : la première est qu'il est quasi inévitable que les autres régions aspirent du moins au même statut...Il est donc impératif d'avoir une vue d'ensemble et surtout une vision à long terme. La deuxième mauvaise nouvelle est relative au mode de gouvernance. Une dynamique de régionalisation poussée n'a de chance de réussir sans démembrement de la Nation que si elle se base sur une démarche démocratique. En d'autres termes, elle doit impérativement émerger du bas. En initiant la démarche, le Maroc a fait preuve d'un courage certain...Le plus dur reste à faire. Le front intérieur ne sera pas le plus calme. Une surenchère nationaliste n'est pas à écarter. Une chose est sûre ; le Maroc est face à un nouveau défi : cristalliser l'unité nationale autour des valeurs démocratiques.»
(cité par la revue de presse de l'ambassade de France à Rabat)

02-06.07.01
OUA
Le Comité des ambassadeurs, réuni à Lusaka (Zambie), a soumis son rapport au Conseil des ministres le 5 juillet. La RASD y est représentée par son Représentant permanent à Addis-Abeba, Fadel Ismaïl. Au Conseil des ministres, la délégation sahraouie est dirigée par le ministre des affaires étrangères, Ould Salek.
Dans son rapport au Conseil des ministres, le secrétaire général a exprimé sa « grave préoccupation» en ce qui concerne l'absence de progrès au Sahara Occidental et «une déviation apparente de la mise en oeuvre du Plan de règlement.» «Une autre grave préoccupation est que la non-application du Plan de règlement des Nations Unies, même temporairement, pourrait exacerber les tensions et entraver davantage les efforts visant à trouver une solution à la crise.» «L'OUA, conclut-il, est plus que jamais déterminée à contribuer à la réalisation d'une solution permanente et durable au problème du Sahara Occidental, acceptée tant par le Maroc que par le Front Polisario. Le Conseil n'est pas sans savoir que le Plan de règlement a été conçu et élaboré avec un tel résultat à l'esprit et il est espéré que tout le travail effectué à grand prix par la communauté internationale pendant plusieurs années en vue de son application ne sera pas en vain.»
Au cours du débat qui a suivi le ministre sahraoui des Affaires étrangères a indiqué que le Conseil de sécurité n'a pas endossé le dernier rapport du secrétaire général mais qu'il a réaffirmé la validité du plan de règlement. Le Front Polisario et la RASD n'accepteront jamais de discuter une solution de 3ème voie, a-t-il ajouté.
La Gambie et le Sénégal ont insisté pour que le point concernant l'admission du Maroc à l'Union Africaine soit inscrit à l'ordre du jour, mais le Conseil a rejeté leur proposition, estimant que le Maroc n'a pas demandé son admission à l'Union Africaine.
(corr.)

03.07.01
Mohamed Loulichki a été nommé ambassadeur représentant permanent adjoint du Maroc à l'ONU. Hamid Chabar, conseiller au ministère de l'Intérieur, où il dirige la cellule Sahara depuis 1992, remplace Loulichki au poste de gouverneur chargé de la coordination avec la MINURSO. Il a participé aux réunions de Londres et de Genève de l'an passé avec le Front Polisario.

04.07.01
Autodétermination
L'Association de Défense du Droit de Vote (Nouvelle-Calédonie) constate que l'accord-cadre proposé par James Baker exige un an de résidence au Sahara Occidental pour obtenir le droit de vote à un éventuel référendum pour l'autodétermination. Selon l'Accord de Nouméa, 20 années de résidence seront requises pour les résidents français pour obtenir le droit de vote lors du référendum sur l'autodétermination de la Nouvelle-Calédonie.
(RFO)

06.07.01
Du 27 au 30 juin M. Daniel Paul Député de Seine Maritime et Président du groupe d'étude sur le Sahara Occidental à l'Assemblée nationale s'est rendu dans les campements réfugiés sahraouis installés sur la hamada de Tindouf dans le sud ouest algérien. Entouré de M. Maurice Bouchevreau élu manceau et représentant le Député Maire du Mans Jean Claude Boulard et de Mme Régine Villemont Secrétaire Générale de l'Association des Amis de la RASD, il a longuement rencontré les principaux responsables de la RASD, Président du Parlement, Premier Ministre, Ministre de la Défense, Gouverneurs de Région. Les trois personnalités se sont également entretenus à la vieille de leur départ avec le Président de la RASD Mohamed Abdelaziz.
(communiqué)

06.07.01
Indépendance pour le Sahara Occidental dans le cyberespace
Les cybernautes ont massivement voté pour l'indépendance du Sahara Occidental dans un sondage sur le site de l'hebdomadaire francophone Jeune Afrique/l'Intelligent. Au moment de la
clotûre du vote, à 18 h., 6025 personnes s'étaient exprimées, dont 65,2% en faveur de l'indépendance et 33% en faveur de l'intégration au Maroc. Dans les heures suivantes, par une scandaleuse manipulation, le nombre des votants a continué d'augmenter dans les archives du site à un rythme plus soutenu que jamais, renversant bien sûr le résultat final. Dans la fiction comme dans la réalité , tous les moyens sont bons pour fausser le jeu dans la question du Sahara Occidental.
Des
protestations ont été envoyées à l'hebdomadaire, des démarches judiciaires seront étudiées.

Par ailleurs, l'ONG France libertés, dans une lettre à l'hebdomadaire, s'interroge sur la légitimité des lecteurs et internautes répondant à ce sondage. Elle taxe de nouvelle forme d'impérialisme la proposition faite aux lecteurs de s'exprimer au nom d'un peuple.
L'organisation allemande Kritische Oekologie constate que la politique ne s'élabore plus, mais est mise en scène. Ce que la communauté internationale refuse au peuple sahraoui est "permis" aux internautes, mais juste pour jouer.

SOLIDARITE
France: L'association havraise " Un Camion Citerne pour les Sahraouis " était présente à "LE HAVRE fête les Associations" les 30 juin & 1 juillet 2001 par la tenue d'un stand. Ce fut l'occasion de présenter au public l'action de solidarité de l'association en faveur du peuple sahraoui et de faire signer une pétition destinée aux autorités françaises, leur demandant d'intervenir auprès de l'ONU pour le respect du Droit International et l'esprit de la Charte des Nations Unies.

Italia: L'Associazione di Solidarietà con il Popolo Saharawi "Ban Slout Larbi" e presente, a partire da venerdì 6 luglio 2001, alla Festa nazionale de l'Unità "Solidarietà e Terzo Settore" che si sta svolgendo a Sesto Fiorentino in viale Machiavelli (all'interno dell'are del Palazzetto dello Sport) e che si potrarrà fino al 16 luglio. L'Associazione presenterà alcune nuove pubblicazioni, tra le quali il volume "Il cammino del popolo Saharawi verso la libertà, non tutti i muri sono crollati" (edizione per le scuole). All'interno dello spazio dell'Associazione, nell'Area Terzo Settore, sarà disponibile materiale informativo e una nuova serie di cartoline dedicate al popolo Saharawi. Associazione di Solidarietà con il Popolo Saharawi "Ban Slout Larbi" saharawi@libero.it

INTERNET

PROCHAINEMENT

13.07.01, Berlin: L'Université libre de Berlin décerne le grade de Docteur honoris causa au Secrétaire général des NU Kofi Annan pour honorer son engagement en faveur de la résolution des conflits internationaux. Des ONG , organisations de soutien au peuple sahraoui, et des personnalités universitaires manifestent leurs critiques, vu l'attitude récente du SG qui a proposé, pour la résolution du conflit du SO, une voie en contradiction avec la charte de l'ONU. Contact: kritische.oekologie@berlin.de

NOUVELLES PUBLICATIONS
[Il est possible que des liens externes vers des journaux ne soient plus valables après quelques jours]

français

english

castellano

Deutsch


Cliquez pour vous abonner à sahara-occidental


[Sommaire actualités hebdomadaires] [Western Sahara Homepage]