SAHARA OCCIDENTAL

ACTUALITES HEBDOMADAIRES

SEMAINE 18

29.04. - 18.05.2001

 

28.04.01
Colloque international des juristes sur le Sahara Occidental
A l'initiative de l'Association Internationale des Juristes pour le Sahara Occidental, de la Coordination européenne des comités de soutien au peuple sahraoui et de l'Association française des Amis de la RASD, et à l'invitation de M. Daniel Paul, député et président du groupe d'étude sur le Sahara Occidental à l'Assemblée nationale française, ce colloque a réuni des spécialistes de divers pays pour étudier les aspects juridiques de la situation qui prévaut au Sahara Occidental.
Parmi les aspects évoqués: le droit à l'autodétermination dans le cadre du droit international; le rôle de l'ONU et les mesures nécessaires à la réalisation du plan de paix; le respect des droits humains et la protection des populations sous occupation; la sauvegarde des ressources naturelles du Sahara Occidental. Des parallèles ont été tirés avec la décolonisation de la Namibie et du Timor Oriental.
En conclusion, les juristes rejettent toute solution autre que le référendum. Ils appellent les Nations unies et tous les pays, notamment les USA, la France et l'Espagne, à agir pour sortir de l'impasse actuelle. Ils réclament l'ouverture des espaces terrestre, aérien et maritime aux observateurs, aux ONG et à la presse ainsi que la cessation de l'exploitation des richesses du Sahara Occidental. Un manifeste sera transmis à Kofi Annan et au Secrétaire général de l'OUA et des démarches entreprises au niveau européen.
Les contributions seront publiées (info:
bur.aarasd@wanadoo.fr).

Contributions actuellement disponibles en ligne:

01.05.01
France
A l'occasion de la visite du premier ministre marocain en France, l'Association française des Amis de la RASD a diffusé un communiqué, dans lequel elle exprime son espoir que la France ramenera le Royaume chérifien sur la voie de la légalité internationale et qu'elle prendra en compte la nécessité urgente d'un strict retour au Plan de paix et de la reprise de son application, afin que soit menée le plus rapidement possible la tenue du référendum d'autodétermination.

02-04.05.01
France-Maroc-référendum
Le ministre français des Affaires étrangères dans une interview au quotidien marocain Libération
, s'est déclaré en faveur d'une large autonomie pour le Sahara Occidental. «Cette solution, on ne peut que la souhaiter, l'encourager et se réjouir le jour où elle arrivera», a-t-il affirmé.
De son côté, le président Chirac a déclaré que «le dossier du Sahara va dans le bon sens.»
Lors d'une conférence de presse le premier ministre marocain Youssoufi a indiqué que «pour ce qui concerne l'affaire du Sahara, il y a un progrès». Selon lui, «depuis septembre dernier, le Maroc a annoncé solennellement sa disponibilité à entreprendre un dialogue direct avec l'autre partie pour arriver à une solution politique dans le cadre de l'unité territoriale du Maroc et de la souveraineté marocaine sur l'ensemble du territoire marocain». «Le Maroc a fait part de sa volonté de réaliser cette solution et nous sommes dans l'attente d'une réaction à nos propositions», a-t-il ajouté. Pour sa part, Lionel Jospin a réitéré son soutien aux efforts du Secrétaire général de l'ONU et de James Baker pour sortir de l'impasse.
(agences)

01.05.01
Manifestation du 1er mai à El Ayoun
De fortes pressions avaient été exercées sur les syndicats pour empêcher que les organisations sahraouies de défense des droits humains participent à la manifestation. Les membres des deux ONG Forum Vérité et Justice, section Sahara, et Comité de coordination des Sahraouis victimes de la disparition forcée, se sont joints à la manifestation brandissant des banderoles et des portraits de disparus et détenus politiques, ce qui a entrainé l'intervention des forces de police et des agents de la sécurité, qui ont encerclé le groupe qui n'a pu défiler mais est resté sur place en sit-in durant plus de 2 h., brandissant photos et pancartes, sur lesquelles on pouvait lire : «Vérité sur le sort des disparus sahraouis, «Libération de tous les détenus politiques, en premier lieu Mohamed Daddach», «Restitution des dépouilles des décédés aux familles», «Jugement des responsables marocains», «Ni oubli ni pardon pour les crimes contre l'humanité commis au Sahara».

03.05.01
RASD
Réuni pour sa deuxième session ordinaire, le Conseil consultatif sahraoui, formé de notables, experts pour l'identification des tribus sahraouies, s'est adressé par lettres au SG de l'ONU, au président du Conseil de Sécurité, à la présidence de l'UE et son chargé des affaires étrangères ainsi qu'au président américain, pour leur demander d'amener le Maroc à respecter la légalité internationale en permettant l'organisation du référendum d'autodétermination du peuple sahraoui. Il a appelé les Nations Unies à reprendre immédiatement l'opération des recours, en les assurant de leur collaboration. Le Conseil consultatif a procédé à l'élection d'un nouveau président, M. Moulaye Beibat, et de cinq députés devant le représenter au Conseil National (Parlement).
(SPS)

04.05.01
RASD
José Ramos-Horta, vice-président du Conseil national de la résistance timoraise et responsable des relations extérieures, arrivé dans les camps de réfugiés sahraouis, a déclaré qu'il est venu «témoigner de la solidarité et du soutien de son gouvernement à la cause du peuple sahraoui». Il a annoncé qu'il était porteur d'un message du président du CNRT Xanana Gusmao au président Mohamed Abdelaziz.

SOLIDARITE

01.05.01, Tlemcen, Algérie: La caravane culturelle sahraouie, séjournant à Tlemcen, a organisé à la maison de la culture Abdelkader Alloula, son exposition de photos, d'objets et de documents illustrant les coutumes, traditions et patrimoine sahraoui. En marge de cette exposition, une conférence a eu lieu à l'université Abou Bakr Belkaid par le professeur Hamdi Yahia, observateur auprès de l'ONU, sur le thème du plan de paix. La caravane culturelle de solidarité avec le peuple sahraoui a quitté après trois jours Tlemcen pour Oran. (SPS)

04.05.01, Alger: La première rencontre nationale des Comités de soutien au peuple sahraoui s'est déroulée en présence entre autres du prix Nobel de la paix José Ramos-Horta et de Margot Kessler, présidente de l'intergroupe du Parlement européen "Paix pour le peuple sahraoui". M. Ramos-Horta a déclaré qu'il «n'y a pas d'autre alternative au référendum au Sahara Occidental», estimant que le Sahara Occidental pourrait jouer un rôle important en faveur de la stabilité régionale.
M. Kessler a souligné le rôle crucial de l'Union Européenne dans le conflit du Sahara Occidental - tout d'abord parce que certains pays européens soutiennent en sous-main le fait accompli de l'occupation marocaine au Sahara Occidental, et parce que les liens économique entre l'Europe et le Maghreb sont déterminants pour la région. Elle a souhaité que sa présence contribue à renforcer le dialogue et les efforts conjoints de tous ceux qui en Algérie et en Europe sont soucieux de voir aboutir une solution juste et durable au conflit du Sahara Occidental, une solution en accord avec le droit international et les aspirations légitimes du peuple sahraoui à l'indépendance et la liberté.

 

PROCHAINEMENT

17-19.06.01, camps de réfugiés sahraouis, sixième assemblée générale de l'AFAPREDESA.

 

NOUVELLES PUBLICATIONS
[Il est possible que des liens externes vers des journaux ne soient plus valables après quelques jours]

français

castellano

english

svenska


Cliquez pour vous abonner à sahara-occidental


[Sommaire actualités hebdomadaires] [Western Sahara Homepage]