SAHARA OCCIDENTAL

ACTUALITES HEBDOMADAIRES

SEMAINE 22

28.05. - 03.06.2000

30.05.00
Agadir
Les trois prisonniers politiques sahraouis, Cheikh Khaya, Brahim Leghzal et Laarbi Massoudi (voir
semaine 21), ont comparu devant le tribunal de première instance d'Agadir. Ils sont accusés d'atteinte à la sûreté intérieure, selon l'article 206 du code pénal marocain et considérés comme des espions du Front Polisario. Les quatre défenseurs présents et les accusés ont pu s'exprimer dans de bonnes conditions. Le jugement sera rendu le 2 juin 2000 (AFAPREDESA, SPS, communiqué AARASD).

31.05.00
Résolution du Conseil de Sécurité
S/2000/1301
Après deux jours de discussions le Conseil de sécurité a adopté une résolution proposée par la France, les Etats-Unis, la Russie et le Royaume-Uni, approuvant une prolongation de deux mois du mandat de la MINURSO. La résolution «prend note avec satisfaction» du dernier rapport du secrétaire général (
S/2000/461), adoptant expressément ses recommandations et ses observations sur le fait que «des divergences de vues fondamentales entre les parties restent à surmonter». Le Conseil de sécurité compte que « les parties présenteront (à J. Baker) des propositions précises et concrètes sur lesquelles elles pourraient s'entendre afin de régler les multiples problèmes auxquels se heurte l'application du plan de règlement» et «exploreront tous moyens de parvenir à un règlement rapide, durable et concerté de leur différend».
C'est cette dernière allusion à une troisième voie qui a provoqué d'importantes divisions au Conseil de sécurité et empêché le consensus. Finalement le Conseil a approuvé la résolution par 12 voix pour, une voix contre (Namibie) et deux abstentions (Jamaïque et Mali). Plusieurs Etats s'étaient opposés à une première proposition qualifiée de «dure». La France et les USA ont alors exigé la mise au vote d'un deuxième projet, plutôt que de poursuivre les discussions, comme le demandaient le président chinois ainsi que plusieurs autres Etats. Pour les représentants de la Namibie, des Pays-Bas, de la Jamaïque, du Mali, de l'Argentine et de la Malaisie, le plan de paix onusien reste la seule voie praticable pour parvenir à une solution du conflit. Ils ont tous regretté l'absence de consensus, particulièrement le président chinois du Conseil. Plusieurs représentants ont déclaré qu'il serait préférable d'analyser la faisabilité du plan au lieu de rechercher des alternatives. Afin de ne pas bloquer les efforts de James Baker, certains Etats ont approuvé la résolution tout en y étant opposés.
Cette résolution onusienne ouvre paradoxalement la porte à un abandon du plan de paix onusien !

Réactions

F.POLISARIO
Pour Ahmed Boukhari, représentant du Front Polisario auprès des Nations unies, le rôle de l'ONU est d'appliquer le plan, non pas de demander aux parties de faire des propositions. Proposer son abandon est «inacceptable» et «injustifiable». «Un plan de paix malade vaut mieux que pas de plan de paix du tout», a-t-il déclaré. Le Front Polisario ne pourra être tenu pour responsable de ce qui pourrait se passer ces prochaines semaines, écrit-il dans une lettre au président du Conseil après le vote. «Même si le plan est malade, on peut le soigner, des remèdes existent. Si le plan est mort, les remèdes ne serviront plus à rien» (
agences).

Maroc
M. Ahmed Snoussi, représentant permanent du Maroc auprès de l'ONU, a déclaré que le Maroc «continuera à insister sur les points qui devraient être corrigés et les attitudes qu'il faudrait rectifier si l'on veut vraiment l'organisation d'un référendum juste et équitable». Avant d'ajouter que «peut-être qu'après ces deux mois, les instances de l'O.N.U. (...) se rendront compte de la bonne volonté du Royaume et de la mauvaise volonté des autres interlocuteurs ... Selon Snoussi il est devenu «patent que les deux mois alloués au représentant personnel du secrétaire général ne seront pas suffisants pour rapprocher les points de vue qui sont apparus déjà à Londres extrêmement éloignés pour ne pas dire inconciliables» (
Le Matin du Sahara et du Maghreb, Rabat).

 

PROCHAINEMENT

Rabat: Le procès des douze étudiants sahraouis arrêtés à Rabat après les manifestations de soutien aux étudiants de Marrakech, aura lieu le 6 juin prochain.

Maroc-USA: Le roi du Maroc effectuera une visite officielle aux Etats-Unis le 20 juin, a annoncé la Maison Blanche.

 

NOUVELLES PUBLICATIONS
[Il est possible que des liens externes vers des journaux ne soient plus valables après quelques jours]

Français

English

Castellano

 


Cliquez pour vous abonner à sahara-occidental


[Sommaire actualités hebdomadaires] [Western Sahara Homepage]