SAHARA OCCIDENTAL - ACTUALITES

SEMAINES 21-22 : 21.05. - 03.06. 2006

RASD

19.05.06, Guinée Bissau
Carlos Gomez Junior, président du Parti Africain pour l'Indépendance de la Guinée Bissau et du Cap Vert (PAIGC), principal parti d'opposition de Guinée Bissau, a renouvelé le soutien de son parti à "l'autodétermination du peuple sahraoui et à son indépendance", au cours d'une audience Mohamed Abdelaziz. [SPS]

20.05.06, Interview à l'occasion du 33e anniversaire du Front Polisario
Mohamed Abdelaziz a demandé au Secrétaire général des Nations unies, Kofi Annan, de ''clore définitivement'' le dossier du Sahara Occidental avant la fin de son mandat à la tête de l'ONU, fin 2006. Il a aussi souhaité la création d'un ''mécanisme onusien'' chargé de protéger les droits de l'homme dans les territoires occupés du Sahara Occidental, soit au sein de la MINURSO, soit "rattaché à elle''. A propos de la réduction de l'aide humanitaire aux réfugiés sahraouis, le président sahraoui a déclaré que ''le HCR, le PAM et l'UE disent qu'ils ne peuvent aider que les plus vulnérables des réfugiés, qu'ils estiment à 90.000. Nous leur rappelons que les réfugiés vivent en exil, qu'ils ont été chassés de leur terre et dépossédés de leurs biens par le colonialisme marocain, qu'ils sont, par conséquent, tous vulnérables". [APS] [SPS]

21-23.05.06, mission du Haut Commissariat pour les Droits de l'Homme de l'ONU en RASD
A son arrivée dans les camps de réfugiés sahraouis, Christophe Girod, chef de la mission, a déclaré que celle-ci a été ''très courte'' [dans les territoires occupés] et parsemée de ''quelques problèmes''. Interrogé si la mission a visité des blessés sahraouis, Girod a répondu qu'"effectivement nous avons aussi rencontré de telles personnes". A la question de savoir s'il a pu voir les manifestations qui ont eu lieu durant son séjour à El Ayoun, Girod a dit que lui et ses collègues n'étaient pas sur les lieux même de ces évènements. La mission a eu des entretiens avec le coordinateur avec la MINURSO, Mohamed Khadad, le ministre de l'Intérieur de la RASD, Mohamed Lamine Deddi et le ministre de la justice, Hamada Salma. La délégation a eu le lendemain à la wilaya d'El Ayoun des entretiens avec le gouverneur, Mansour Oumar, avant de se rendre à l'école Olof Palme où elle a rencontré les chioukhs. Les fonctionnaires onusiens ont ensuite été reçus à déjeûner par le ministre des territoires occupés, Khalil Sidi M'Hamed, avant de visiter le centre des victimes de guerre et des mines. Dans l'après-midi, la délégation a rencontré l'Union des travailleurs sahraouis et celle des journalistes et écrivains avant de dîner avec le président du Croissant rouge sahraoui. Elle s'est également entretenue avec des membres de l'AFAPREDESA et de l'Union des juristes sahraouis, qui lui ont présenté des témoins de la répression marocaine. Christophe Girod s'est félicité de la "très bonne coopération des autorités sahraouies". A l'issue d'un entretien avec le Premier ministre, Abdelkader Taleb Oumar, Girod a estimé que sa délégation a "pu faire son travail, tant là-bas [territoires occupés] qu'ici", estimant que dans son ensemble "la mission s'est bien déroulée". [SPS] [
Informe resumido sobre las actividades de AFAPREDESA y la UJS con la delegación del Alto Comisionado de la ONU para los derechos humanos]

24.05.06
Robert Mugabe a reçu le secrétaire général du ministère sahraoui des affaires étrangères, Mohamed Yeslem Beissat. Il a renouvelé la "position ferme" du Zimbabwe dans le soutien au peuple sahraoui dans sa lutte pour la liberté et l'indépendance, soulignant que "l'Afrique ne sera jamais libre tant que la RASD n'a pas sa souveraineté". Beissat a rencontré le lendemain à Lusaka le vice-président de la Zambie, Lupuando Mwape.

25.05.06, Mozambique
Dans le cadre de la commémoration de la Journée de l'Afrique, le ministre mozambicain du Transport et des Télécommunications, Antonio Francisco Munguambe, a déclaré dans une allocuation que "nous sommes conscients que le processus de libération de l'Afrique est encore marqué par un point noir, je me réfère bien sûr au Sahara Occidental"

29.05.-02.06.06, Union africaine - Ouagadougou
Lors de l'ouverture de la Conférence ministérielle sur les réfugiés, les rapatriés et les personnes déplacées, Mme Julia Dolly Joiner, commissaire pour les Affaires politiques de l'UA, a déclaré que "l'Union Africaine demeure préoccupée par la situation de plus de 165.000 réfugiés sahraouis en Algérie". "Malgré la création de l' Etat sahraoui, ces réfugiés continuent à vivre dans des conditions déplorables", a-t-elle regretté, formulant l'espoir "qu'un jour ils auront l'occasion de retourner volontairement chez eux dans une République sahraouie indépendante".

30.05.06, Territoires libérés
Selon le quotidien algérien La Liberté, la RASD inaugure, le 9 juin prochain, dans les territoires libérés, à Aghouinit, à la frontière avec la Mauritanie, une station de dessalement, une école pour enfants, un hôpital et des locaux administratifs pour la population sahraouie résidant dans cette localité.

03.06.06, Démenti
La Représentation du Front Polisario en Suisse et à l'ONU Genève dément les allégation mensongères marocaines faisant état de soulèvements populaires et répression policière dans les campements de réfugiés. Il invite le Haut Commissariat des droits de l'Homme de l'ONU à se rendre sur place immédiatement et à mettre en place des mécanismes permanents de suivi de la situation des droits de l'homme dans toute la zone d'activité de la MINURSO. [
communiqué]

TERRITOIRES OCCUPES ET SUD MAROC

19.05.06, mission du Haut Commissariat pour les Droits de l'Homme de l'ONU, suite
"Il y a eu une bonne coopération des autorités marocaines (...) Nous avons pu travailler en toute liberté et on nous a laissés parler avec tout le monde", a assuré Christophe Girod, le chef de la délégation du HCDH dans une déclaration à l'AFP. Selon AP Girod a déclaré que les autorités marocaines avaient interdit initialement tout contact avec des Sahraouis favorables au Front Polisario, mais qu'elles les avaient finalement acceptés. "Tous ceux qui ont demandé à nous voir ont pu le faire. A certains les services de sécurité qui entouraient notre hôtel ne l'ont pas permis initialement. Nous leur avons demandé de les laisser passer et ils ont pu entrer dans l'hôtel", a-t-il expliqué.

Le comité pour la protection des détenus sahraouis de la Prison noire a regretté que la mission soit restée "enfermée" durant son séjour "sans pouvoir observer in situ" la répression marocaine contre les civils sahraouis, qui s'est déroulée à quelques mètres de sa résidence.

L'Association Sahraouie des Victimes des Violations Graves des Droits Humains Commises par l'Etat Marocain révèle dans un communiqué que la mission du HCDH a eu plusieurs rencontres avec son bureau exécutif et ses comités spécialisés. L'association avertit du danger d'une escalade du racisme contre les Sahraouis, surtout de la part des forces sécuritaires, des abus de pouvoir et du blocage des procédures d'enquête sur les centaines de plaintes que reçoit la justice, ainsi que de la poursuite des violations des droits humains. [Communiqué, 23.05.06]

Mohamed Boutebaa, admis le 17 mai dernier à l'hôpital d'El Aaiun, où il était soigné pour les blessures infligées par la police marocaine et que la délégation du HCDH avait visité, a été expulsé de l'hôpital avant que les soins nécessaires lui soient administrés.

L'anniversaire du Front Polisario, le 20 mai, ainsi que celui du déclenchement de la révolte populaire au Sahara Occidental occupé, ont été marqués par de nombreuses manifestations dans les territoires, suivies des habituelles aggressions, blessures, arrestations et saccages d'habitations.

A Boujdour Ahmed Zaid Abelkader (Ahmed El Ahmedi) arrêté le 17 mai, a été condamné le 22 par le tribunal d'El Ayoun à une peine d'un an et six mois de prison ferme. Entre le 19 et le 31 mai, on relève pas moins de 52 interpellations entre El Ayoun, Boujdour, Smara, Dakhla et Tan-Tan, dont plusieurs enfants de 6, 8 et 12 ans ! La fille d'Aminatou Haidar a été aggressée par les autorités scolaires, lui reprochant d'être l'auteure de calligraphies sur les murs de l'école en faveur de l'autodétermination du peuple sahraoui. Une femme, en visite à Smara depuis les camps de réfugiés, a avorté suite aux coups reçus de la police. A Boujdour, cinq étudiants ont été exclus de leur école et envoyé dans le désert.

27-28.05.06, El Ayoun.
Le citoyen sahraoui, Esidi Salek Uld Moulud [Salek Sid Ahmed Yahdih Elmamoun Saaidi, né en 1986], a été interpellé dans la nuit, alors qu'il assistait à un mariage. Emmené au commissariat boulevard 24 Novembre, il a été aspergé d'un liquide inflammable. Les policiers ont mis le feu à ses vêtements, lui causant de sévères brûlures. D'abord admis à l'hôpital d'El Ayoun, il a été ensuite transféré par avion à Casablanca. [
détails, photos] Salek, handicapé physique, avait déjà été arrêté et malmené en mai 2005, puis condamné le 23.06.2005 à un an de prison avec sursis.

Le Comité Sahraoui de Soutien à l'Autodétermination au Sahara Occidental, présidé par Sidi Mohamed Dadach, a vivement protesté contre cet acte [Communiqué , 29.05.06] comme l'AFAPREDESA et l'UJS [comunicado] et l'ASVDDH.

Le président de la République sahraouie, à la suite de cet acte ignoble, s'est adressé une nouvelle fois, le 30 mai, au Secrétaire général de l'ONU, pour lui demander d'intervenir auprès du Maroc. [SPS]

31.05.06
La municipalité de Madrid a approuvé à l'unanimité une motion d'urgence condamnant la répression dans les territoires occupés et appuyant un référendum d'autodétermination.

01.06.06, Inzegane
Onze prisonniers politiques sahraouis (neuf arrêtés à Assa le 15 avril, deux arrêtés à Goulimine le 6 février et deux droits communs) ont observé un jeûne de 48 heures pour dénoncer leurs conditions d'emprisonnement. La plupart sont en attente d'un procès, manquent de soins médicaux et souffrent de mauvais traitements de la part du personnel. [
plus] Leurs familles ont protesté auprès des autorités.

29.05.-01.06.06 Europe
En visite au Parlement européen à Bruxelles, Aminatou Haidar a fait un exposé devant la commission ad hoc sur le Sahara Occidental, constituée suite à l'adoption, en octobre dernier, d'une résolution sur les droits humains. Ce groupe n'a pu se rendre jusqu'à présent au Sahara Occidental à cause de l'obstruction du Maroc. [
texte]
L'activiste sahraouie a été reçue par le président du parlement Josep Borell, la commission Développement et Coopération et le groupe parlementaire "Paix pour le peuple sahraoui". [
texte PDF]
Présente à la tribune officielle du parlement, Aminatou Haidar a été ovationnée par les députés présents. Dans une conférence de presse, Mme Haidar a considéré que l'attitude du gouvernement espagnol sur le Sahara Occidental était "lamentable" et que "son silence" face aux atteintes aux droits humains dans les territoires était "impardonable". Au cours de son entretien avec Borell, la militante sahraouie a sollicité l'intervention de l'UE "pour mettre fin aux exactions des autorités d'occupation marocaines contre les populations civiles".

RESSOURCES NATURELLES

Exportation de phosphates
Vaisseau: Lancelot, arrivé aux USA le 15 mai 2006, parti de El Ayoun, Customer: PCS Nitrogen. IMO number: 8018089. Agent: K&C Shipping, opérateur et propriétaire: Purple Maritime Limited.

19.05.06, Suède
En réponse à une question parlementaire, le ministre suédois des Affaires étrangères et actuel président de l'Assemblée Générale de l'ONU, Jan Eliasson, a critiqué l'accord de pêche de l'Union européenne avec le Maroc. "La position de la Suède se conforme au droit international, de ce point de vue le Sahara Occidental ne fait pas partie du Maroc". [
Statement Polisario Representation for for the Nordic Countries, 19.05.06]

22.05.06, Accord de pêche
Les ministres européens de la Pêche ont formellement adopté à Bruxelles l'accord de pêche avec le Maroc, qui stipule l'inclusion de "la côte atlantique sous souveraineté et juridiction du Maroc". Selon cet accord, qui couvre une période de quatre ans, 119 bateaux européens (dont 100 pour l'Espagne) pourront opérer au large des côtes marocaines pour pêcher jusqu'à 60.000 tonnes de poisson par an. L'UE versera en échange une compensation financière d'environ 163 millions d'euros pour la modernisation de la flotte de pêche côtière, la mise à niveau du réseau de commercialisation des produits de la pêche et le soutien des associations professionnelles du secteur.
Seule la Suède a voté contre l'adoption de l'accord, rappelant dans une déclaration que le Sahara "ne fait pas partie du territoire du Maroc" et qu'un processus politique est en cours à l'ONU pour régler le conflit. Trois autres pays, la Finlande, les Pays-Bas et l'Irlande, ont également manifesté des réserves, sans toutefois voter contre.

22.05.06, Déclaration du responsable sahraoui pour l'Europe: "L'Union Européenne vient de commettre une erreur gravissime".[Déclaration de M. Sidati, Ministre Délégué pour l'Europe]

23.05.06, Déclaration du gouvernement et du président de la RASD
Le gouvernement sahraoui a exprimé sa gratitude aux pays européens qui ont émis des réserves et particulièrement à la Suède. Il a estimé que l'Espagne, engagée en faveur de l'accord, "s'est alignée sur les thèses expansionnistes du Maroc", et ne peut plus jouer "un rôle objectif et équitable dans la recherche d'une solution au conflit du Sahara Occidental". [
Déclaration]
Mohamed Abdelaziz a appelé le Secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, à intervenir auprès de l'Union Européenne, afin que les eaux territoriales sahraouies soient exclues de l'accord de pêche. Il a également remercié le Premier ministre suédois pour s'être opposé à l'accord.

Suède
Questionné par la radio suédoise, Hans Corell, ancien chef du Bureau des affaires juridiques de l'ONU, a déclaré qu'il partageait pleinement la position suédoise, qui "correspond tout à fait à celle que j'ai exprimée dans un avis de droit [
S/161/2002] pour le Conseil de sécurité. Ce n'était pas sur la pêche, mais sur l'exploration pétrolière. Le problème est le même. De grands efforts ont été faits par l'ONU pour trouver une réponse à la question du statut du Sahara Occidental. Je ne crois pas qu'un tel accord [sur la pêche] contribuera à trouver une solution à cette question", a-t-il ajouté. [full text english ]

REFERENDUM

16.05.06, Union européenne
Dans une déclaration à l'occasion de la tenue du premier Conseil d'association Algérie-UE, l'Union européenne "appuie entièrement" les efforts de paix de l'ONU au Sahara Occidental et le "droit à l'autodétermination" du peuple sahraoui.[SPS]

23.05.06, Espagne
Le chef du gouvernement espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero, a réaffirmé son "engagement actif pour une solution respectueuse du droit à l'autodétermination" du peuple sahraoui, dans un message adressé au Président de la République, Mohamed Abdelaziz, daté du 28 avril dernier.[SPS]

23.05.06, Espagne
Le coordinateur du parti Izquierda unida (3ème force politique en Espagne), Gaspar Llamazares, a estimé ''insuffisants'' les efforts déployés par le gouvernement espagnol pour le règlement du conflit sahraoui. [SPS]

27.05.06, Espagne
Lors d'un séminaire organisé à Madrid les 25-26 mai, le ministre espagnol des Affaire étrangères Moratinos a défendu l'importance de l'union maghrébine pour résoudre le problème du Sahara Occidental. En réponse, le gouvernement sahraoui estime que la construction du Maghreb est "conditionnée" par la solution du conflit du Sahara Occidental et que "l'ONU est le seul cadre pour la solution du conflit". [SPS]

31.05.06, Union européenne
L'Union Européenne (UE) est en faveur du règlement de la question sahraouie dans le cadre global des Nations unies, a déclaré à Alger le directeur général des relations extérieures de l'UE, Eneko Landaburu, ajoutant que "les pays scandinaves soutiennent la cause sahraouie, contrairement à d'autres pays européens".

31.05.06, Espagne
Le porte-parole du groupe parlementaire Coalition canarienne, le sénateur José Mendoza Cabrera, a déclaré lors du débat sur le bilan de la politique extérieure du gouvernement que "notre perception de la position du Maroc, en relation avec le conflit non résolu du Sahara occidental, est qu'elle est à chaque fois plus insolente, plus méprisante".

MAROC

17.05.06, Marrakech
Deux étudiants sahraouis de l'université de Marrakech ont été arrêtés au cours d'un sit-in organisé dans le campus universitaire à l'occasion du 33ème anniversaire du Front Polisario et du premier anniversaire de l'Intifada de l'indépendance. Ces anniversaires ont également été célébrés dans les universités d'Agadir et de Rabat. [SPS]

23.05.06, Rabat
Le sit-in prévu par l'AMDH en solidarité avec les étudiants sahraouis des cités universitaires Souissi I et Souissi II, à la suite des événements survenus dans la nuit du 8 au 9 mai (voir
semaine 19-20), a été interdit et brutalement dispersé.

31.05.06, Iles Canaries
Le président du CORCAS, le Conseil royal consultatif pour les affaires sahariennes, Khalihenna ould Rachid, entame une visite de trois jours aux Iles Canaries. Les associations de solidarité avec le peuple sahraoui estiment que cette personne est indésirable sur l'archipel, car "il ne représente que lui-même, la corruption et la répression exercées par le Maroc contre ses frères." Ould Rachid n'a pas été reçu par le gouvernement canarien mais seulement par des fonctionnaires de rang inférieur.

SOLIDARITE

20.05.06, journée de solidarité avec le peuple sahraoui, Paris
Lors de cette manifestation, le représentant du Front Polisario en France, Sadafa Bahia, a dénoncé "le soutien des gouvernements français successifs au régime marocain". Les intervenants ont apporté des témoignages sur la répression exercée par le pouvoir marocain sur les Sahraouis en représailles à leur "résistance civile, pacifique et courageuse". Le maire de Vitry sur Seine, Alain Audoubert, a mis l'accent sur la solidarité de sa commune avec le peuple sahraoui. [SPS]

27.05.06, Journée de l'Afrique, Paris
La célébration de la Journée de l'Afrique a donné lieu, au Centre culturel algérien à Paris, à une conférence-débat organisée en solidarité avec le peuple sahraoui par le Comité algérien en Europe de solidarité avec le peuple sahraoui. Son président, Boughalem Nacer, Régine Villemont, secrétaire générale de l'Association française des Amis de la RASD, Jean-Paul Lecoq, maire de Gonfreville l'Orcher, Asfari Ennaâma, Sadafa Bahia, représentant du Front Polisario en France, et Yahia Zoubir, spécialiste des relations internationales et notamment de la question du Sahara occidental, sont intervenus lors de la conférence. [SPS]

INTERNET

Websites:

Fisheries - Pêche - Pesca

OPINION

 

NOUVELLES PUBLICATIONS
[Il est possible que des liens externes vers des journaux ne soient plus valables après quelques jours]

Français

>> Revue de la presse internationale francophone http://fr.groups.yahoo.com/group/revue-de-presse-sahara-occidental/messages

- Sahara Info, bulletin de l'AARASD, Paris, no 134, janv.-mars 2006.

English

English publications on Sahara Update mailinglist: http://groups.yahoo.com/group/Sahara-update/messages

- EU accepted agreement in occupied waters, Interview with the UN's former legal chief,  Hans Corell, Swedish Radio, Ekot, 22.05.06, Translation by Sahara Update/The Norwegian Support Committee for Western Sahara.

Castellano

Revista de la prensa en español http://es.groups.yahoo.com/group/revista-de-prensa-sahara-occidental/messages

Italiano

Deutsch

Swedish


Vous pouvez vous inscrire sur notre liste de diffusion pour recevoir régulièrement les Actualités hebdomadaires par e-mail


Cliquez sur le logo pour s'inscrire


[Sommaire actualités hebdomadaires] [Western Sahara Homepage]