SAHARA OCCIDENTAL - ACTUALITES

SEMAINES 37 - 38 : 11.09. - 24.09. 2005

TERRITOIRES OCCUPES ET SUD MAROC

GREVE DE LA FAIM

L'état de santé des grévistes de la faim se détériore progressivement. Quotidiennement des grévistes sont hospitalisés pour des examens et des traitements suite à des pertes de connaissance, troubles cardiaques et intestinaux ou autres symptômes. Parmi eux, Aminatou Haidar, Hmad Hamad et Ali Salem Tamek ont été hospitalisés à plusieurs reprises.

Abderrahman Bougarfa, Eljanhawi Lakhlifa, Badda Alamine, Aalouate Sidi Mohamed et Bouchama Naffaa sont temporairement admis à l'hôpital.

Certains sont perfusés contre leur volonté. Tous subissent des pressions pour cesser la grève mais refusent, tant que leurs revendications ne sont pas satisfaites. La plupart sont renvoyés en prison après quelques heures. A signaler des cas plus graves, tels que Taoubbali Elhafed et Baba El Arabi, incarcérés à Aït Melloul et hospitalisés une dizaine de jours à Inzegane; Ameidan Elouali, qui venait de subir une intervention chirurgicale, est aggressé par des policiers des GUS dans sa chambre d'hôpital, qui le battent et le font chuter de son lit, lui arrachant sa perfusion. Malgré ses cris les quatre policiers affectés à sa surveillance n'interviennent pas. Ces faits sont dénoncés par la famille au procureur.

Le 14.09., Lehsen Zreiguinat, en très mauvais état de santé à la Prison noire, est amené devant le tribunal sur une civière portée par quatre prisonniers de droit commun, selon l'AMDH. Le président, estimant que son état de santé est trop précaire, le renvoie au procureur, qui le renvoie en prison, d'où on le renvoie à la maison... Sa famille le fera ensuite hospitaliser. [photos]

Les visites des familles sont tout à tour suspendues, autorisées et à nouveau interdites.

Des photos prises à l'intérieur de la Prison noire de El Ayoun montrent les conditions catastrophiques qui règnent dans ce pénitencier, totalement surpeuplé. --> PHOTOS [En mai 2004 déjà, l'officiel CCDH constatait que cette prison hébergeait un nombre de prisonniers équivalent à 407% de sa capacité réelle, actualités semaine 19/20/2004]
Le procureur du roi à El Ayoun a ordonné le 23.09.05 une enquête judiciaire afin de déterminer l'origine de ces photos, diffusées sur internet, qu'il qualifie de "montage". [
AFP/Yahoo]

Voir aussi chronologie détaillée.

Voir aussi Liste des prisonniers politiques sahraouis de l'intifada - liste détaillée

MANIFESTATIONS - REPRESSION

11.09.05, El Ayoun
Manifestation de plusieurs dizaines de jeunes Sahraouis dans la rue Mezwar. Intervention policière immédiate.

11.09.05, Assa
Marche populaire à partir de la rue Lawina, rebaptisée rue Mohamed Elmoutaouakil, jusqu'à la place centrale rebaptisée place Ali Salem Tamek. Forte concentration policière. Les manifestants exigent la satisfaction immédiate des revendications des prisonniers politiques sahraouis. A la fin de la manifestation, l'ex-prisonnier politique lors de l'intifada de Assa de 1992, Baj Elhoucine, lit un appel à la solidarité avec les grévistes. [
photos]

12.09.05, Goulimine
Khadija Moutik est licenciée de son travail à la municipalité de Goulimine pour avoir participé à la marche de Asrir. Elle avait déjà subi antérieurement d'importantes pressions.

16.09.05, El Ayoun
Nouvelle manifestation de plusieurs dizaines de jeunes Sahraouis contre la présence marocaine, très rapidement dissoute par les forces de police.

17.09.05, Tantan, Sud Maroc
Les services secrets interpellent le citoyen sahraoui Hassana Mohamed Elhafed, à l'entrée du Mougar. Il est interrogé durant deux heures à propos de son frère, un ancien disparu, sur ses relations avec des activistes de droits humains sahraouis ainsi que sur les raisons de ses visites répétées au Mougar. Ce festival culturel et touristique traditionnel réputé, qui dure du 14 - 18.09.05, est placé sous un contrôle sécuritaire très poussé.

19.09.05, Dakhla
Manifestation en faveur de la libération des prisonniers politiques, dispersée brutalement. Aoulad Chij Elmahyoub est tabassé et souffre de multiples hématomes. C'est un activiste des droits humains, membre du Comité contre la torture de Dakhla, ancien prisonnier et frère de disparu, interdit de voyage à Genève pour la session de la Commission des droits de l'homme en mars 2003. Mustafa Tekhrour, autre activiste des droits humains, présente des blessures à la tête, plusieurs dents cassées et de multiples hématomes. Interpellation d'une dizaine de personnes. Boycott des cours dans les lycées. [
photos]

19.09.05, Fask, Sud Maroc
Manifestation en faveur de la libération des prisonniers politiques.

20.09.05, El Ayoun
Interpellation à leur domicile, rue Rass Alkhaima, de Ettarki Maalainine et du mari de sa soeur, Mohamed Salem Zraiguinat. Les deux Sahraouis sont longuement interrogés sur les manifestations. Ettarki avait tenté, en 2003, de rejoindre les campements de réfugiés sahraouis en Algérie.

REACTIONS - INTERVENTIONS - APPELS

11.09.05, Alger
Pour l'ambassadeur sahraoui à Alger, Mohamed Yeslem Beissat, "le Maroc et l'ONU assument seuls la responsabilité de la détérioration de l'état de santé des 37 grévistes sahraouis". Il appelle la communauté et l'opinion publique internationale à intervenir d'urgence pour "épargner la vie des prisonniers politiques sahraouis, en grève de faim pour le 34ème jour déjà".

12.09.05, USA
Lettre en faveur des prisonniers politiques sahraouis de huit congressmen et d'un sénateur au Premier ministre marocain Driss Jettou, à laquelle vient s'ajouter celle de Cynthia McKinney, membre du Congrès, le 15.09.05.[PDF]

12-15.09.05, Grande-Bretagne
Lors de son congrès annuel, le syndicat britannique TUC condamne la répression de l'Etat marocain contre les citoyens sahraouis. [
résolution]

13.09.05, Espagne
Une résolution est adoptée à l'unanimité par le parlement. Elle condamne la répression contre la population sahraouie, demande son arrêt immédiat et la libération des prisonniers politiques sahraouis. Elle demande l'intervention de l'ONU, de l'UE et de l'UA pour faire pression sur le Maroc et exiger l'ouverture du territoire aux observateurs internationaux. Elle se prononce enfin en faveur du droit à l'autodétermination du peuple sahraoui. [
SPS]

13.09.05, Maroc
Dans sa réponse à l'AMDH, qui s'inquiétait du sort des prisonniers sahraouis, le ministre de la Justice déclare que les prisonniers jouissent de traitements médicaux et des mêmes droits que tous les autres prisonniers au Maroc.

14.09.05: L'intergroupe paix pour le peuple sahraoui du parlement européen écrit au Président du parlement européen Josep Borrell qui se rend au Maroc. [espagnol]

14.09.05, Sahara Occidental
Le "Collectif des Défenseurs Sahraouis des Droits de l'Homme - Territoires Occupés du Sahara Occidental" adresse une lettre à Kofi Annan et au Conseil de sécurité [
SPS]

14.09.05: Une délégation canarienne d'élus politiques est refoulée à l'aéroport d'El Ayoun.

14.09.05, Pays basque: Manifestations à Bilbao et Vitoria.

14.09.05, Stockholm: Manifestation devant l'ambassade du Maroc contre l'occupation du Sahara et les violations des droits humains. Plusieurs politiciens suédois s'associent à la protestation.

15.09.05, Espagne: Le comité espagnol de suivi de la grève de la faim informe par communiqué sur la grave situation des grévistes.

15.09.05, Bruxelles
Mohamed Sidati, ministre sahraoui délégué pour l'Europe, membre du Secrétariat National du Front Polisario, est reçu au siège de la Commission européenne par le Directeur général aux relations internationales Eneko Landáburu. Les aspects humanitaires, juridiques et politiques du conflit du Sahara Occidental sont abordés au cours de cet entretien. [SPS]

15.09.05, RASD
Le Président de la République, Mohamed Abdelaziz, adresse une lettre ouverte aux dirigeants du monde réunis au 60e sommet de l'ONU à New York, dans laquelle il appelle à la décolonisation du Sahara Occidental et à la libération des prisonniers politiques sahraouis au Maroc. [SPS]

15.09.05, Espagne
La déléguée pour le Sahara Occidental du Conseil général du barreau espagnol, Inès Miranda, s'est exprimée à Las Palmas (Grande Canarie) sur la situation critique des prisonniers sahraouis à l'occasion de la remise du prix Juan María Bandrés. Une mention spéciale a été décernée au Conseil pour son travail en faveur des prisonniers sahraouis défenseurs des droits humains.

15.09.05, Maroc
L'Association Marocaine des Droits Humains (AMDH) répond, dans un long communiqué, aux allégations du ministère de la Justice. Elle réaffirme que la grève de la faim se poursuit et que les grévistes se trouvent "dans une situation dangereuse pouvant engendrer une tragédie", à cause de la "gestion négative et inhumaine", "irresponsable" du ministère de la Justice. L'AMDH demande que le ministère permette aux organisations internationales des droits humains et à la presse nationale et étrangère de visiter les prisons civiles d'El Ayoun, d'Ait Melloul et d'Oukacha à Casablanca, pour "juger de la véracité du communiqué du ministère de la Justice" marocain.[
Reuters, 16.09.05] [EFE, 16.09.05]

15.09.05, Suède - lettre au ministre marocain de l'Intérieur
La Présidente de la Commission des droits humains du Parlement suédois, Veronica Palm, exprime sa vive préoccupation quant aux violations marocaines des droits de l'homme dans les territoires occupés du Sahara Occidental, appelant Rabat à respecter le droit des détenus politiques sahraouis à un jugement équitable et à un traitement décent.

16.09.05, Genève
L'Organisation Mondiale Contre la Torture (OMCT) exprime sa "plus vive préoccupation quant à la sécurité et l'intégrité physique et psychologique des prisonniers politiques sahraouis en grève de la faim depuis le 9 août 2005". Elle appelle le Gouvernement marocain à prendre les mesures nécessaires pour que les grévistes "aient accès à une assistance médicale adéquate et gratuite, et que leurs revendications soient prises en compte dans les meilleurs délais". [
Seguimiento Caso MAR 020905]

18.09.05, Barcelone: Une grève symbolique de la faim en signe de solidarité avec les 37 prisonniers politiques sahraouis a pris fin ce dimanche à 12 heures après 24 heures de jeûne.

19.09.05, Finlande: La commission des Droits humains du parlement finlandais s'adresse au Premier ministre marocain et demande la libération immédiate de Haidar et de Tamek.[Letter]

19.09.05, Casablanca, Oukacha
Une délégation du CCDH (Conseil consultatif des droits humains, institution mise en place par le roi) rend visite aux quatre activistes emprisonnés à Oukacha. Ceux-ci expliquent la situation et leurs revendications et se déclarent d'accord d'arrêter leur grève si celles-ci sont satisfaites (amélioration des conditions d'incarcération, rassemblement de tous les prisonniers à El Ayoun).

19.09.05, Alger
L'ambassadeur sahraoui en Algérie, Beissat, estime dans une conférence de presse que "le roi du Maroc, Mohamed VI, son Gouvernement et quelques puissances qui le soutiennent", sont responsables du danger de mort qui guette les prisonniers politiques sahraouis en grève de la faim.

19.09.05, ONU
Le représentant du Front Polisario auprès des Nations unies, Ahmed Boukhari, appelle le Président du Conseil de sécurité, M. Lauro L. Baja, à exiger du Gouvernement marocain la libération de tous les prisonniers politiques sahraouis et la vérité sur le sort des 500 disparus sahraouis et des 151 prisonniers de guerre.

20.09.05: Le Comité sur le Sahara Occidental (Paris) publie un communiqué.

20.09.05, Maroc
Le ministre de la Justice, dans une interview, reconnaît finalement l'existence de la grève de la faim des prisonniers sahraouis, qu'il refuse de qualifier de politiques. Ils sont suspectés d'actes criminels. Leur transfert du Sahara au Maroc aurait eu lieu selon lui à leur demande. Il traite leurs exigences de levée de l'état de siège au Sahara Occidental et de libération immédiate sans procès d'«aberrantes» et d'«inacceptables». Selon lui, les conditions d'incarcération ont été améliorées. Les vacances judiciaires étant terminées, le dossier sera ouvert et les détenus transférés à El Ayoun.[
Aujourd'hui le Maroc]

21.09.05, ONU
Le porte-parole du secrétaire général de l'ONU Stéphane Dujarric déclare que le haut commissaire aux droits humains, Mme Louise Arbour, ainsi que la Commission des droits humains, s'occupent du problème des prisonniers sahraouis en grève de la faim. [
Reuters] [EFE / Terra.es]

21-22.09.05, El Ayoun-Casablanca
Une délégation galicienne, formée de députés du Parlement de Galice et de représentants d'organisations sociales et syndicales, qui voulait se rendre à El Ayoun pour se faire une image de la situation, n'est pas autorisée à débarquer de l'avion mais est détournée sur Casablanca, où la police confisque les passeports pendant une dizaine d'heures et empêche les 13 membres de la délégation de quitter l'avion.

21.09.05, El Ayoun
Dans un appel aux organisations internationales de défense des droits humains et à l'opinion mondiale, les familles des prisonniers sahraouis demandent que des pressions soient exercées sur le Maroc pour que des négociations s'ouvrent avec les grévistes afin d'éviter un drame humain. Les familles précisent que sur les 37 prisonniers 15 n'ont toujours pas été jugés depuis le 25 mai.[
english]

21.09.05, Belgique: "La Belgique doit évoquer la situation avec les autorités marocaines": Communiqué de presse des Jeunes socialistes d'animo et du MJS.

21.09.05, Espagne
Des écrivains se mobilisent en faveur des prisonniers sahraouis, ils appellent à écrire au Premier ministre Zapatero. [
Llamamiento a la sociedad del grupo "escritores por el sáhara"] [El Mundo, 22.09.05]

21.09.05, Pays basque: Manifestation à Leioa.

22.09.05, Front Polisario
Le représentant du Front Polisario en Espagne accuse le gouvernement marocain d'avoir quelque chose à cacher, puisqu'il continue d'expulser les délégations qui tentent de se rendre au Sahara Occidental.

22.09.05, Maroc
Le secrétaire général du ministère de la Justice déclare à la TV marocaine que la situation des prisonniers sahraouis ne diffère pas de celle des autres prisonniers du royaume. Ils bénéficient de soins médicaux au moindre symptôme ou au moindre signe de fatigue, "il n'y a pas de quoi s'inquiéter ou se préoccuper".

24.09.05
La
lettre d'amnesty international Espagne à envoyer au ministre marocain de la Justice pour dénoncer la détention et torture des activistes des droits humains sahraouis a récolté à ce jour 29'223 signatures. On peut encore signer : http://www.es.amnesty.org/actua/sahara_sep05/

REFERENDUM

14.09.05, Maroc-Europe
Le Président du Parlement européen, Josep Borrell déclare à Rabat que le plan Baker pour l'autodétermination du peuple sahraoui "est le seul plan reconnu au niveau international dans le cadre des Nations Unies". Le Parlement européen s'occupe "et se préoccupe" de la question du Sahara Occidental "mais nous pensons que la solution doit être fournie par l'ONU".

14.09.05, déclarations américaines
Le sénateur américain Lugar, lors de l'accueil des prisonniers marocains à Agadir, espérait que «l'issue heureuse de ce problème humanitaire inspirera des efforts renouvelés pour oeuvrer à une solution politique, dans le cadre de l'ONU» et appellait le Maroc et l'Algérie à "saisir l'occasion qui se présente avec la libération des derniers prisonniers restants pour créer un climat régional propice à un règlement de la question du Sahara" [Rabat, 18.08.05].
L'ambassadeur US au Maroc, Riley, déclare à propos du problème du Sahara Occidental, "Nous croyons que c'est un problème régional entre le Maroc et l'Algérie et que ces deux pays doivent trouver la solution ensemble", et ajoute : "Nous sommes heureux d'aider et d'encourager et nous essaierons de renforcer les relations" [Rabat, 8.9.05]
Le porte-parole adjoint du département d'Etat, Adam Earley, affirme dans un entretien, que "le gouvernement américain continuera à oeuvrer avec le Maroc et l'Algérie afin de parvenir à un règlement politique de la question du Sahara, dans le cadre des Nations Unies", et que Washington continuera ''à travailler avec les Nations Unies et avec nos amis en Afrique du Nord pour soutenir et avancer dans le processus américain. Mais, pour le moment, je ne pense pas que nous ayons des initiatives précises'' [Rabat/MAP, 14.09.05].

15.09.05, Espagne
Le premier ministre espagnol Rodríguez Zapatero, lors d'un point de presse à New York au siège de l'ONU, estime que la solution du conflit sahraoui est entre les mains de l'ONU et que l'Espagne n'a qu'un rôle secondaire à jouer.

19.09.05, Espagne
Conférence de presse du ministre espagnol des Affaires étrangères, Miguel Angel Moratinos, au siège de la représentation espagnole à New York.
Après avoir rencontré le ministre sahraoui des Affaires étrangères Ould Salek, Moratinos estime qu'il existe actuellement un climat plus favorable pour que l'ONU parvienne à résoudre la question du Sahara. "Il faut donner une nouvelle dynamique au problème, c'est urgent et c'est nécessaire", déclare-t-il. Il annonce pour le début octobre la visite au Maghreb et à Madrid du nouveau représentant spécial de l'ONU pour le Sahara. Moratinos s'engage à transmettre au Maroc les préoccupations du ministre sahraoui quant à la situation des prisonniers sahraouis.

20.09.05, ONU
Dans son discours devant l'ONU lors de l'assemblée générale à l'occasion du 60e anniversaire de l'organisme international, le ministre espagnol des Affaires étrangères demande que le monde porte une attention prioritaire au conflit du Sahara, afin de parvenir à une solution dans le cadre des Nations unies. [agences]

SOLIDARITE

11.09.05
A delegation representing the Polisario Front and the Saharawi people successfully took part in the Peace Race, organised annually in Göthenburg City in Sweden which is attented by thousands of people from inside and outside Sweden.

22.09.05
Une délégation de l'Union des femmes sahraouies est en tournée en Grande-Bretagne. Elle a rencontré des représentants de partis politiques et des parlementaires ainsi que des ONG et des syndicats. Elle participera au congrès annuel du parti travailliste du 25 au 29.09.05.

PROCHAINEMENT

Special Screening on Capitol Hill , Washington, USA
Friday, September 30, 2005 9:30 AM-10:30 AM (GMT-05:00) Eastern Time (US & Canada), 2200 Rayburn House Office Building: "Western Sahara: Africa's Last Colony"
A Documentary on the Experiences of the Struggles of the Sahrawi People. Filmmaker JoMarie Fecci will be present. For
more information

SOLIDARITE JEUNESSE: Chantier Franco-Allemand-Italien en Languedoc Roussillon soutenu par l'OFAJ du 1er au 22 octobre (Office franco-allemand pour la Jeunesse/ Deutsch-französisches Jugendwerk) http://www.ofaj.org/ Contact: workcamp@solidaritesjeunesses.org

Congrès de la Jeunesse sahraouie UJSARIO - Campements de réfugiés 19-26.11.05
Le comité de jumelage de Rossignano Marritimo /Livourne organise un vol charter depuis Rome. Info: Comitato di Gemellaggio di Rosignano Marittimo:  cogemel@gemellagiorossignano.191.it o ANSPS ansps@libero.it

CONCENTRACIONES: Miercoles 28.09.05, dia de accion defensa de los derechos humanos y solidaridad con los presos politicos saharauis en hulga de hambre

INTERNET

The report from El Aaiun in February 2005 that was published in the Swedish magazine "Arbetaren" No. 19/2005, has now been translated into English:
«A minority in their own country», Report from El Aaiun, occupied territories. Western Sahara. Joakim Blom, Martin Wikström, February 2005.

OPINION

 

NOUVELLES PUBLICATIONS
[Il est possible que des liens externes vers des journaux ne soient plus valables après quelques jours]

Français

>> Revue de la presse internationale francophone http://fr.groups.yahoo.com/group/revue-de-presse-sahara-occidental/messages

English

Castellano

Italiano


Vous pouvez vous inscrire sur notre liste de diffusion pour recevoir régulièrement les Actualités hebdomadaires par e-mail


Cliquez sur le logo pour s'inscrire


[Sommaire actualités hebdomadaires] [Western Sahara Homepage]