SAHARA OCCIDENTAL - ACTUALITES

SEMAINES 47-48 : 14.11. - 27.11. 2004

RASD

12.11.04
Le Président de la République sahraouie reçoit le sénateur américain James M. Inhofe (républicain, Oklahoma), qui préside la Commission de l'Environnement et des travaux publics au Sénat et fait partie des Commissions des Services armés et des Affaires indiennes. [SPS]

16.11.04
Un centre de formation à la fonction publique est inauguré dans les camps de réfugiés sahraouis par le Premier ministre, en présence du représentant de l'Institut basque d'administration publique, des membres des autorités sahraouies et des ONG basques porteuses du projet. Le centre porte le nom de Juan Antonio Gonzalez Caraballo, un médecin espagnol ayant consacré une grande partie de son travail à la solidarité avec le peuple sahraoui et qui avait perdu la vie dans un accident de circulation dans les camps de réfugiés sahraouis. [SPS]

15-16.11.04
Le Secrétaire général de l'Internationale socialiste, Luis Ayala, affirme lors d'une conférence de presse, au cours des travaux du Conseil de son organisation, qui s'est tenu le 15 et 16 novembre dernier à Johannesburg, que la position de l'I.S est "conforme à la résolution [en faveur de l'autodétermination] adoptée au 22e congrès du Sao Paulo" en 2003. Une délégation du Front Polisario participe aux assises.

TERRITOIRES OCCUPES - SUD MAROC

13.11.04, El Ayoun
Le prisonnier politique El Kainan Hedi Sidahmed, N° écrou 24319 [voir semaine
20/03], est transféré de force vers un lieu inconnu. Il est maltraité dans sa cellule par des gardiens de prison et quatre membres des forces armées marocaines, qui le menottent. Quelque 250 personnes se rassemblent devant la prison durant toute la nuit pour soutenir les prisonniers qui protestent contre le traitement infligé à Keinan.

El Ayoun
Des femmes sahraouies organisent un sit-in durant quatre heures devant le siège de la daira numéro 6, pour dénoncer leur "marginalisation par les autorités marocaines". Elles réclament leur "droit au logement". La manifestation a été dispersée par les forces de sécurités marocaines, conduite par le pacha et le chef de la police, qui a sauvagement détruit des banderoles et arrêté le directeur du journal "Ouad Noun", qui photographiait la manifestation. [SPS]

Assa:
Depuis le 15.11.04, les étudiants universitaires sahraouis d'Assa et Zac (Sud Maroc) organisent à Assa, un sit in illimité devant l'agence de transport Supratour, qui assure le transport vers les régions non desservies par les trains. Après les émeutes de 1999 à El Ayoun, les autorités marocaines avaient décidé de prendre en charge le transport des étudiants. Service supprimé depuis le début de l'année universitaire actuelle.

Le 19 novembre, le mouvement s'amplifie, environ 90 Sahraouis prennent part au sit-in dans des tentes traditionnelles dressées devant le siège du pachalik. Ils exigent le respect des accords passés, demandent du travail et des solutions à leurs problèmes, pas seulement des mesures policières. Des actions de solidarité ont lieu à Smara, Tantan et Aouinet Torkoz. Une grande marche de soutien aux étudiants et chômeurs a lieu dans la soirée du 19 ainsi que le lendemain. Elle réunit 1'500 personnes. Des forces de l'ordre supplémentaires ainsi que des militaires sont amenés de Tiznit et Bouizakar. Sept personnes menaçent d'entamer une grève de la faim.

Le 24 novembre de nouvelles manifestations ont eu lieu. Quatre marches parties de différentes écoles et collèges se sont rejointes au lieu nommé Place Ali Salem Tamek pour se diriger vers le pachalik. En plus des familles des chômeurs, on a remarqué parmi les protestaires des élus et des parlementaires. A Tan-Tan un sit-in s'est terminé par des arrestations et des blessés.[>> communiqués et compte-rendus]

17.11.04, Smara
Le Comité des victimes des événements de Smara annonce que 3 jeunes sahraouis ont été arrêtés et torturés le 15.11.04 (veille du 3ème anniversaire des émeutes de 2001, [semaine
47/01] dans les environs de la ville. [Communiqué et photos, 17.11.04]

20.11.04, Campagne Internationale pour la Protection des Défenseurs des Droits de l'Homme au Sahara Occidental
Le Comité local de Soutien de la Campagne adresse une
Lettre ouverte au Parlement européen l

REFERENDUM

15.11.04, Allemagne
Réponse du Ministère des Affaires étrangères à deux questions sur le Sahara Occidental du parlementaire Siegfried Helias: "La situation est bloquée après le départ de James Baker". "L'Allemagne soutient les efforts de l'ONU pour trouver une solution pacifique. Après son départ du Conseil de sécurité elle va s'investir plus particulièrement dans des question humanitaires".

20.11.04, Australie
Le Parti du travail de Victoria a adopté à l'unanimité une motion de soutien au droit à l'autodétermination et l'indépendance du peuple sahraoui lors de son congrès à Melbourne.

MEDIAS

Le journaliste marocain Ali Lmrabet, emprisonné en 2003 puis grâcié, s'est rendu dans les campements de réfugiés sahraouis. Après l'interdiction de ses journaux "Demain Magazine" et "Doumane", il travaille actuellement pour des médias espagnols. L'interview qu'il a réalisée avec le président Mohamed Abdelaziz a paru dans El Mundo le 14.11.04 . Il a exprimé ses propres impressions de voyage lors d'une conférence de presse à Alger et dans les colonnes de El Watan .

L'interview de M. Abdelaziz en bref:
La position de Madrid: « équivoque et obscure». Evoquant les « va-et-vient incompréhensibles de la diplomatie espagnole», Abdelaziz relève que «un jour, le ministère des affaires étrangères assure qu'il soutient le plan Baker, et le jour suivant il dit le contraire. Une semaine il déclare que le plan Baker est la bonne voie et la suivante il indique la nécessité d'y ajouter des ajustements».
Le président sahraoui aimerait que le gouvernement espagnol soit «sincère et clair» dans son intention de soutenir l'organisation d'un référendum d'autodétermination au Sahara Occidental et espère une clarification lors de son prochain entretien avec le chef de l'Etat espagnol.
A propos du plan Baker il est très ferme: «pour nous le plan Baker est un paquet à prendre ou à laisser. Je n'accepte aucun « ajustement » ni aucune disposition qui puisse l'altérer.»
La reconnaissance par l'Afrique du Sud, c'est l'attitude des responsables marocains qui l'a provoquée. «C'est l'actuel gouvernement marocain ou plus exactement l'actuel roi du Maroc et le groupe qui l'entoure qui sont les vrais responsables de la reconnaissance du Polisario par l'Afrique du sud. Ce sont eux qui se sont écartés du chemin tracé par Hassan II depuis 1981 pour organiser un referendum d'autodétermination du peuple sahraoui. »
Sur le rôle de la France : «Le gouvernement français a une responsabilité énorme dans les avatars que traverse aujourd'hui le Maghreb. Le gouvernement hexagonal appuie à toute force la position marocaine et il le fait en contradiction avec ce qu'il défend au niveau international. Si le conflit dure, c'est en partie, de la faute de la France et de son appui au régime marocain. Le jour où la France conseillera au Maroc &endash;je ne dis pas le contraindra &endash; de négocier une sortie du conflit, je vous assure qu'il y aura des avancées importantes.» [
texte complet original en espagnol] [traduction française]

Dans une autre interview à la veille de sa rencontre avec le premier ministre espagnol Zapatero, le leader sahraoui a tenu à «rappeler que l'Espagne est l'ancienne puissance colonisatrice du Sahara-Occidental. Il demeure, selon les statuts de l'ONU, responsable du parachèvement de la décolonisation du territoire. L'Espagne est redevable au peuple sahraoui de cette dette historique.» [El Watan, 25.11.04]

26.11.04, Madrid
Le premier ministre espagnol a reçu Mohamed Abdelaziz, secrétaire général du Front Polisario, durant une heure et demie au siège du PSOE. Cette première rencontre à ce haut niveau a été qualifiée de constructive et cordiale. Les deux parties vont entretenir des contacts permanents et Madrid s'est déclarée prête à jouer un rôle de "facilitateur" entre le Polisario et le Maroc pour parvenir à un accord dans le cadre de l'ONU. [agences]
Le président de la RASD poursuivra sa visite dans différentes régions d'Espagne et rencontrera les leaders des partis populaire, PP, et Izquierda Unida, IU. Il participe à la 30ème Conférence européenne de soutien au peuple sahraoui à Saragosse (26-28.11.04).

26.11.04, Saragosse
Ouverture de la 30ème Conférence européenne de soutien au peuple sahraoui en présence de quelques 600 délégué-e-s de toute l'Europe, de parlementaires et personnalités de différentes régions du monde et du président de la RASD. Plus d'info dans la page spéciale:
http://archarso.org.site.voila.fr/eucoco2004.htm et dans les prochaines actualités.

MAROC

09.11.04, Débat parlementaire
Fièvre chez les officiels et les partis politiques marocains. Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Nabil Benabdallah, répond aux questions concernant les articles de la presse indépendante au sujet de la situation au Sahara Occidental (Le Journal Hebdomadaire, Assahifa, Tel Quel, Al Bidaoui) [qui commence à parler + ou - librement du Sahara Occidental et donne la parole au chef du Polisario !! ndlr]. Il précise que "notre position politique et de principe consiste à rejeter catégoriquement de telles pratiques indécentes qui exploitent cet espace de liberté à des fins malhonnêtes".[corr.]

11.11.04
Une partie de la presse partisane, notamment Al Alam du parti de l'Istiqlal, Al Ahdath Al Maghribia, proche de l'USFP, et aussi des sécuritaires, publient les déclarations d'une source gouvernementale qui préfère garder l'anonymat, sur ce qu'elle appelle "les agissements et l'élargissement des sympathisants des séparatistes du F. Polisario dans les villes de Goulimime, Tantan et Smara".

Le Forum de l'avenir du Grand Moyen-Orient, première rencontre organisée dans le cadre de l'initiative américaine sur le remodelage de cet immense ensemble qui court du Maroc au Pakistan, est prévue au Maroc. Elle vise à promouvoir des réformes politiques et économiques. Le forum doit réunir les ministres des Affaires étrangères et des Finances de plus de vingt pays du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord, aux côtés de ceux du G8 (États-Unis, France, Royaume-uni, Allemagne, Italie, Japon, Canada et Russie), ainsi que des responsables d'organisations internationales.
Plusieurs organisations marocaines, politiques, syndicales, de droits humains, professionnelles et associatives se regroupent pour s'opposer à la tenue de cette réunion.

24.11.04, Mexique
Visite officielle du roi du Maroc. La question du Sahara Occidental a été évoquée dans le communiqué commun. Les deux parties souhaitant une solution politique négociée et définitive conforme aux résolutions de l'ONU. Le président du Mexique lors d'un point de presse commun avec le mnistre des affaires étrangères Benaissa a confirmé que le Mexique reconnait diplomatiquement la RASD depuis 25 ans, dans une perspective de neutralité active. [
Comunicado Conjunto] [Comunicado de la Embajada de la RASD en Mexico]

26.11.04
Mohamed VI s'entretient avec le président du Brésil Lula da Silva et signe un accord-cadre entre le Maroc et le Mercosur ( Brésil, Argentine, Uruguay, Paraguay)
Pour la petite histoire, pour son déplacement le souverain marocain a besoin de deux avions Hercules pour les meubles et véhicules, il voyage à bord de son Boing 747-400 acompagné d'un Grumman. [agences]

DROITS HUMAINS

16.11.04, L'IER organise des auditions publiques à partir de mi-décembre
L'instance Equité et Réconciliation entame à partir de la mi- décembre 2004, l'organisation d'auditions publiques au cours desquelles d'anciennes victimes présenteront leurs témoignages sur les violations des droits humains que le Maroc a connues entre 1956 et 1999. Ce programme qui s'étendra sur dix (10) semaines, concernera entre autre les villes de Tantan et Smara. Parallèlement, l'IER organisera douze auditions thématiques consacrées à des questions intimement liées aux violations que le Maroc a connues. Parmi les thèmes retenus : « les survivants de la disparition », « la torture », « la détention arbitraire », « les femmes et les violations graves des droits de l'Homme », « l'exil », « les événements du Sahara », « les centres secrets de détention » et « les familles des disparus ».22.000 demandes d'indemnisation pour des « disparitions forcées et détentions arbitraires commises entre 1956 et 1999 ». [Source :
Instance Equité et Réconciliation]

26- 27 novembre 2004, Ouagadougou, Burkina Faso, 10ème Sommet de la Francophonie
Contribution de la Fédération internationale des ligues des droits de l'Homme (FIDH) et l'Organisation Mondiale Contre la Torture (OMCT)
(...)
c. Les défenseurs des droits de l'Homme en situation de conflit, de post-conflit ou de chaos généralisé
Au Maroc, malgré le fait que le conflit armé a cessé depuis 13 ans au Sahara occidental, les militants marocains qui défendent pacifiquement le droit à l'autodétermination et dénoncent les violations des droits de l'Homme perpétrées dans cette province, restent la cible des autorités marocaines. Notamment, la section Sahara occidental du Forum Vérité Justice a été dissoute en 2003 par voie judiciaire et trois militants de l'organisation ont notamment été condamnés en 2003 pour « incitation à l'émeute ».[>>
texte complet ]

SIGNEZ L'APPEL POUR LA DEFENSE DES DEFENSEURS SAHRAHOUIS DES DROITS DE L'HOMME

SOLIDARITE

13.11.04
Près de 5'000 personnes prennent part à une "marche pour la liberté du peuple sahraoui" à travers les rues de Madrid, à l'appel de la Coordination nationale des associations solidaires avec le peuple sahraoui. Les participants demandent au gouvernement espagnol d'assumer ses responsabilités historiques et d'appuyer activement l'organisation d'un référendum d'autodétermination au Sahara Occidental. La lecture d'un manifeste met fin au rassemblement devant le ministère des Affaires étrangères, où une délégation est reçue par Bernardino Léon, secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères. [
Photos de la manifestation]

18.11.04, Mexique
L'Association d'amitié avec la RASD se constitue à Mexico, formée de représentants du domaine culturel, académique, diplomatique, médiatique et étudiant.

19.11.04, Bruxelles
A l'initiative de l'Intergroupe parlementaire belge " Paix pour le Peuple sahraoui " un colloque sur le Sahara Occidental a été organisé au Parlement belge . [voir
communiqué de la représentation du Front Polisario en Belgique].

19.11.04, Paris
Rencontre-Débat "Sahara Occidental : droit légitime du Peuple Sahraoui à l'autodétermination dans le cadre du plan de paix de l'ONU". organisé par le centre culturel algérien et l'Asociation des Amis de la RASD, avec le représentant en France du Front Polisario, Mohamed Habiballah, Nacer Boughalem et Marheze Lamari, responsables des comités algériens de solidarité avec le peuple sahraoui, Me Francis Jacob et Régine Villemont. [
L'Humanité, 23.11.04]

INTERNET

OPINION

NOUVELLES PUBLICATIONS
[Il est possible que des liens externes vers des journaux ne soient plus valables après quelques jours]

Français

>> Revue de la presse internationale francophone http://fr.groups.yahoo.com/group/revue-de-presse-sahara-occidental/messages

English

English publications on Sahara Update mailinglist: http://groups.yahoo.com/group/Sahara-update/messages

Castellano

Revista de la prensa en español http://es.groups.yahoo.com/group/revista-de-prensa-sahara-occidental/messages

Catalá

Italiano/Castellano

Deutsch


Vous pouvez vous inscrire sur notre liste de diffusion pour recevoir régulièrement les Actualités hebdomadaires par e-mail


Cliquez sur le logo pour s'inscrire


[Sommaire actualités hebdomadaires] [Western Sahara Homepage]