SAHARA OCCIDENTAL - ACTUALITES

SEMAINES 39-40 : 19.09.- 02.10. 2004

RASD

17-18.09.04
Belgique
Une délégation interparlementaire belge a effectué une visite dans les camps de réfugiés sahraouis. Formée de Pierre Galand (socialiste), de Jacinta De Roeck (vert et socialiste) et de Jean Cornil (socialiste), elle s'est enquérie de la situation des réfugiés et a eu des entretiens avec les dirigeants du Polisario sur les derniers développements relatifs au plan de règlement du conflit. Pierre Galand a relevé, lors d'une allocution, qu'"il n'y a pas une assemblée dans le monde qui ne reconnaisse pas le droit légitime du peuple sahraoui", estimant que le combat sahraoui stimule "la légitimité et la coexistence pacifique entre les peuples dans ce monde".[
El Moudjahid,16.09.04]

Reconnaissance de la RASD par l'Afrique du Sud ( suite)

20.09.04
Le Président de la République, Mohamed Abdelaziz, a adressé un message de félicitation au président sudafricain Thabo Mbeki, estimant que l'initiative de reconnaître la RASD et d'établir des relations diplomatiques entre les deux pays ne manquera pas d'accentuer la pression internationale sur le Maroc pour l'amener à se conformer à la légalité internationale et à organiser un référendum d'autodétermination du peuple sahraoui [texte intégral:
français - anglais - espagnol ].
De nombreux messages de félicitation ont également été adressés à l'Afrique du Sud par des politiciens, des parlementaires, des associations et ONG etc de par le monde.

La lettre par laquelle l'Afrique du Sud avait annoncé et expliqué sa décision de reconnaitre la RASD aux autorités marocaines a été rendue publique.[Lettre du Président Thabo M'Beki au roi Mohamed VI du Maroc, 01.08.04] [Letter of President Thabo M'Beki to the king of Morocco Mohamed VI, 01.08.04 ]

La décision de l'Afrique du Sud n'en finit pas de faire des vagues au Maroc, où l'on constate d'une part des critiques virulentes contre la politique du gouvernement et la diplomatie marocaine, d'autre part une campagne haineuse à l'égard de l'Algérie, rendue responsable de tous les maux et accusée d'intentions belliqueuses.[Réactions, revue de presse, .... >> page spéciale mise à jour - Sahara-Info]

26-27.09.04
Une conférence nationale consacrée à la gestion de l'Etat a réuni le gouvernement et des responsables de divers niveaux et secteurs. Le chef du gouvernement, qui présidait la réunion, a dressé un bilan positif de la gestion de l'Etat depuis sa création. Les participant-e-s ont cependant fait de nombreuses propositions de réorganisation et de réformes techniques pour mieux affronter les défis d'une société sahraouie en pleine évolution.

TERRITOIRES OCCUPES - RESISTANCE SAHRAOUIE

Ce mois de septembre est caractérisé par un regain d'activités militantes dans tout le territoire occupé par le Maroc ainsi que dans des villes du Sud Maroc à forte population sahraouie.

15.09.04 Dakhla
Des militants sahraouis annoncent la constitution d'un comité contre la torture, «afin de briser le black out médiatique imposé par le gouvernement marocain sur le territoire sahraoui et l'isolement de cette ville côtière des autres villes sous occupation marocaine».[SPS] [
AFAPREDESA, 15.09.04] [Comité de Acción Contra la Tortura en Dajla, 27.09.04]

17.09.04 Prison Noire d'El Aaiun
Les détenus politiques sahraouis dénoncent "le processus dangereux que connaît la question des droits de l'homme dans les territoires occupés du Sahara Occidental" et demandent "la libération immédiate de tous les prisonniers politiques sahraouis et la lumière sur le sort des disparus". [
Comunicado "presos políticos saharauis en la cárcel negra"27.09.04]
Des défenseurs sahraouis des droits humains appellent "toutes les organisations de défense des droits de l'Homme à intervenir auprès des autorités marocaines pour mettre fin aux graves violations perpétrées par le Maroc dans les territoires occupés du Sahara Occidental", soulignant que les deux victimes de jugement sommaire (Haddad et Fakak) n'ont fait qu'exprimer "leur soutien du droit du peuple sahraoui à l'autodétermination".
L'Association des Familles de Prisonniers et de Disparus Sahraouis (AFAPREDESA) et l'Union des Juristes Sahraouis (UJS) avaient déjà condamné ces "graves violations du droit de chaque personne à un procès juste et équitable".

22.09.04 Goulimine
Les diplômés chômeurs sahraouis de Goulimine annoncent la création d'une Association des diplômés sahraouis au chômage. Ils organisent un sit-in devant le siège de la wilaya de Goulimine après que les autorités de la wilaya leur aient refusé d'enregistrer l'association et sillonnent ensuite les rues de la ville, criant des slogans hostiles à l'occupation coloniale du Sahara Occidental. Ils se solidarisent avec leurs frères dans les territoires occupés à l'occasion du 5ème anniversaire de l'Intifada de "La Place D'Cheira". La police marocaine disperse les manifestants à coups de matraques et de grenades lacrymogènes. [SPS]

22.09.04 Agadir - Enlèvement
Le citoyen sahraoui Yahya Mohamed El Hafed, alias Azza, a été arrêté et incarcéré sans jugement dans la prison de Galat ben Sergaou (Agadir), le 16 septembre dernier, selon son père. L'ex-soldat avait été recruté de force dans les forces armées marocaines en 1987 et démobilisé depuis deux ans. Il se trouvait à la caserne militaire d'Agadir, en réponse à une convocation de la gendarmerie royale. Son père, aveugle et mutilé, qui l'accompagnait au moment de son arrestation, est resté sans moyens financiers pour regagner Tan-Tan. El Hafed a été libéré le 28.09.04 à Rabat, après avoir été interrogé et torturé par le 5ème bureau, la sécurité militaire.
Le Collectif des Défenseurs des Droits de l'Homme Sahraouis au territoire du Sahara Occidental sous contrôle marocain et le Comité des victimes des évènements de Smara avaient condamné énergiquement cet acte. [
Communiqué du Comité des victimes des événements de Smara, 24.09.04] - [Communiqué Défenseurs des Droits de l'Homme Sahraouis au territoire du Sahara Occidental sous contrôle marocain ] [Communiqué de Ali Salem Tamek, 23.09.04] [texte en arabe sur sa libération] [SPS 02.10.04]

25.09.04 Assa
3000 personnes ont manifesté dans les rues de Assa pendant plusieurs heures à l'occasion du 12ème anniversaire de l'intifada de 1992, qui avait été réprimée dans le sang. Les manifestants scandaient des slogans hostiles à l'occupation du Sahara Occidental et en faveur du Front Polisario et de l'indépendance du Sahara Occidental. Toute la ville était quadrillée par un important dispositif policier.
Deux autres manifestations indépendantistes avaient déjà eu lieu les 7 et 14 septembre, dans cette ville du Sud Maroc peuplée principalement de Sahraouis. [
semaine 37-38/2004] [REPORT about the resitance of the Saharawi people against Moroccan occupation. 1992 - 2004]

26.09.04 El Ayoune
Un jeune Sahraoui, Cheikh Bneiba, a été arrêté à la suite d'une bagarre avec des colons marocains, qui voulaient le forcer à entrer chez eux pour le torturer. La police marocaine a dispersé à coups de matraques les nombreux Sahraouis venus au secours de leur compatriote. [corr]

27.09.04 Smara
Ahmed Naceri continue de subir menaces et tracasseries de la part des autorités marocaines. Début septembre Abdelkrim Bezzâa, gouverneur de Smara, le somme de cesser toute activité en faveur des droit de l'homme, faute de quoi il doit s'attendre au pire. Il exige de lui une lettre "d'imploration de pitié" pour retrouver emploi et salaire dans l'administration. Auparavant déjà plusieurs émissaires des autorités avaient signifié à Naceri qu'il doit se taire s'il veut éviter des représailles. [
Appel de l'ex-détenu politique Ahmed Naciri, 30.09.04] [Communiqué du Comité des victimes des évènements de Smara , 30.09.04]

01.10.04 Dakhla - Arrestation
Le citoyen sahraoui Balla Salmi Bouaâilla, né en 1977 à El Ayoune, a été arrêté et mené au commissariat central. Des citoyens sahraouis se sont immédiatement réunis devant le bâtiment et ont organisé un sit-in pour protester contre cette arrestation arbitraire, criant des slogans hostiles à l'occupant marocain et revendiquant la libération immédiate du détenu. Le lendemain des manifestations ont eu lieu devant le tribunal où se déroulait le procès du détenu. Balla a été condamné à deux mois avec sursis et une amende de 500 dirhams.
Balla Salmi Bouaâilla fait partie d'une famille dont trois membres ont été victimes d'enlèvement: Nbghouha en 1989, Dawh en 1991 et Mailah en 1992 . [corr.] [
"Intifada" attempts in Western Sahara, Morocco, afrol News, 1.10.04]
>> Les informations des territoires occupés et du Sud Maroc sont publiées sur le
News-BLOG SAHARA LIBRE

L'Instance Equité et Réconciliation et le Sahara Occidental
Dans le cadre de son mandat de régler définitivement les conséquences des violations des droits humains, des délégations de l'IER avaient rencontré à El Ayoune des victimes malades et à Smara des familles des disparus sahraouis. Plus de 400 cas de malades, les victimes de mines exclues, ont été recensés, dont quelques-uns nécessitent une prise en charge urgente, mais rien n'a été fait jusqu'ici.
Un groupement d'associations des victimes et des familles des victimes ainsi que des activistes des droits de l'homme ont remis un
mémorandum à l'IER, que la délégation a d'abord refusé, pour finalement l'accepter le 5 mai 2004. Mais l'IER n'a pas convoqué ses auteurs pour en discuter et n'a pas publié ce texte sur son site web, sur lequel figurent tous les autres documents remis à l'IER.

REFERENDUM

20.09.04
Le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies au Sahara Occidental, Alvaro De Soto, a été reçu à Nouakchott par le président mauritanien Maaouya Ould Sid'Ahmed Taya.

21.09.04
Assemblée générale de l'ONU
Lors du débat général, plusieur orateurs ont évoqué le conflit du Sahara Occidental:
Le Président algérien Abdelaziz Bouteflika a affirmé que toute tentative d'inscrire la question du Sahara Occidental hors de son cadre de décolonisation «ne peut que conduire à un échec». Bouteflika a souligné que le conflit au Sahara Occidental est «un problème de décolonisation inachevée». Il a mis l'accent sur le fait que l'Algérie «ne peut ni ne veut se substituer au peuple du Sahara Occidental dans la détermination de son avenir», allusion notamment aux appels de la France pour des négociations directes entre le Maroc et l'Algérie.
Alors que la presse marocaine avait laissé entendre que le roi allait faire une nouvelle proposition pour la résolution du conflit, Mohamed VI n'a fait que répéter son discours habituel sur l'intégrité territoriale et la souveraienté nationale.
Le Premier ministre espagnol s'est déclaré en faveur d'une solution politique juste et définitive du conflit du Sahara Occidental, acceptée par toutes les parties et qui respecte les principes des résolutions des Nations Unies. Il a appelé toutes les parties concernées à redoubler d'efforts dans le cadre du dialogue et des négociations établi par les Nations Unies pour résoudre un conflit qui n'a, selon lui, que trop longtemps duré.
Les représentants de la Tanzanie, de la Namibie, du Lesotho, de la Mauritanie et de la Guinée ont évoqué dans leurs interventions la nécessité de régler la question du Sahara Occidental dans le cadre onusien.

22.09.04
Rencontre Espagne-RASD
Le ministre espagnol des Affaires étrangères, Moratinos, s'est réuni en marge de l'Assemblée générale avec son homologue sahraoui Ould Salek, accompagné de l'ambassadeur sahraoui à Washington Mouloud Saïd et du représentant auprès de l'ONU Ahmed Boukhari. Moratinos, dans une déclaration à la presse, a confirmé l'appui de son gouvernement au plan Baker, soulignant cependant que «l'Espagne a toujours parlé d'ajustements au plan Baker». Il a déclaré que la délégation sahraouie «avait fait preuve d'une énorme suspicion et d'une grande préoccupation» sur le rôle du gouvernement espagnol, mais que «la confiance avait été rétablie». Le ministre espagnol a qualifié la réunion de «très positive, très intéressante et très utile», ajoutant que «les Sahraouis peuvent avoir des aspirations légitimes, mais ils doivent comprendre que, comme représentants politiques espagnols, nous devons faire quelque chose.»
Moratinos a déclaré le lendemain qu'il consultait "toutes les parties" sur le conflit du Sahara Occidental, en précisant qu'il s'était entretenu aussi avec le roi du Maroc, le secrétaire d'Etat adjoint américain William Burns, le président algérien et les ministres des Affaires étrangères marocain, algérien, tunisien et mauritanien. Il a précisé qu'il continuait ses efforts pour convaincre Paris, solidaire de la position marocaine, de faire un pas en direction de Madrid, proche du Front Polisario.[
El Pais in Sahara-Info]

23.09.04
Le coordinateur du Front Polisario avec la MINURSO, Mohamed Khaddad, a estimé que "la balle est dans le camp du Maroc" après le refus du plan Baker par ce pays. Dans un entretien publié par le quotidien londonien "El Hayat", M. Khaddad a estimé que Rabat "n'a pas le courage de soumettre des propositions acceptables". "La communauté internationale a accordé au Maroc suffisamment de temps pour trouver une solution", a estimé M. Khaddad.

23.09.04
Siégeant à Guatemala-City, le Parlement d'Amérique centrale (PARLACEN), qui regroupe Costa Rica, Belize, Guatemala, Salvador, Honduras, Nicaragua et Panama, a adopté une résolution de "soutien à l'autodétermination du peuple de la RASD, exhortant les Parlements de par le monde à "soutenir la RASD et son intégrité territoriale, ainsi que les aspirations de son peuple à la paix et au progrès". Rappelant les termes d'une résolution antérieure adoptée en 2000 [
semaine 05/2000], le Parlement a réaffirmé son soutien à la "juste lutte du peuple de la RASD pour la consécration de son autodétermination nationale, la paix et la construction démocratique à travers notre appui moral et solidaire".

24.09.04
ONU
Le Maroc a rendu public le Mémorandum qu'il a adressé au Secrétaire général en vue des débats au Conseil de sécurité sur le prolongement du mandat de la MINURSO.
[
Mémorandum adressé le 24 septembre par le Maroc au Secrétaire général des Nations unies, M. Kofi Annan]
[
Memorandum del Reino de Marruecos sobre el diferendo regional relativo al Sahara 24 septiembre de 2004, dirigido al secretario general de la ONU].
[
Memorandum of the Kingdom of Morocco on the regional dispute on the Sahara September 24, 2004 , addressed to the UN Secretary-General]

28.09.04
ONU
Publication par l'ONU du mémoire adressé par le Front Polisario, le 1er septembre 2004, aux Etats membres en vue des débats de l'Assemblée générale.
[Mémoire du Front POLISARIO sur la question du Sahara occidental, adressé aux États Membres de l'Organisation des Nations Unies, 01.09.04,
HTML - PDF]
[Memorandum by the Frente POLISARIO addressed to the Member States of the United Nations, 01.09.04
HTML - PDF]
[Memorando dirigido a los Estados Miembros de las Naciones Unidas por el Frente POLISARIO, 01.09.04
HTML - PDF]

Page spéciale ONU sessions septembre- octobre (Documents, comentaires, réactions)

27.09.04
Espagne
Moratinos, ministre espagnol des Affaires étrangères, s'est présenté à sa demande devant la commission des Affaires étrangères du Sénat, pour expliquer la nouvelle «politique active» de son gouvernement dans la question du Sahara Occidental. Il a déclaré que celui-ci ne trahirait pas le plan Baker. La prochaine résolution du Conseil de sécurité devrait permettre, selon Moratinos, la prolongation du mandat de la MINURSO, afin que les efforts diplomatiques en cours parviennent à des résultats. Le Conseil de sécurité devrait aussi donner au représentant spécial Alvaro de Soto un mandat élargi, pour que, à partir du plan Baker, «se crée une dynamique de négociation que les deux parties puissent accepter, conforme au principe de libre détermination du peuple sahraoui et qui puisse être soumise à référendum».

TERRORISME

20-21.09.04
2ème colloque africain sur le terrorisme et la criminalité transfrontalière
Dix-neuf pays africains, européens, asiatiques et américain et des responsables d'Interpol ont élaboré une stratégie de lutte contre le terrorisme transfrontalier et la criminalité en Afrique. lls se sont engagés à mener "des opérations transfrontalières conjointes pour lutter efficacement contre les menaces terroristes et criminelles en Afrique", continent qu`ils jugent "à hauts risques". Ces pays sont l'Algérie, les Etats-Unis, la France, le Royaume-Uni, la Turquie, l'Egypte, le Maroc, le Sénégal, le Burkina Faso, le Tchad, le Soudan, la Côte d'Ivoire, le Lesotho, le Zimbabwe, le Cambodge, le Bénin, le Burundi, le Togo et la Mauritanie réunis en colloque à Nouakchott. [agences].

ITALIE

17-18.09.04
Première
conférence des assemblés régionales européennes et africaines à Florence
Une centaine de délégations officielles et des représentants d'une trentaine de pays africains ont participé à cette première conférence sur le thème "La décentralisation: la nouvelle dimension de la démocratie, de la paix et du développement"..
Le vice-président du Conseil régional de Toscane, Enrico Cecchetti, a réitéré dans son allocution le soutien de sa région "à la lutte du peuple sahraoui pour son droit à l'autodétermination". Mansour Omar, wali d'El Aaiun, qui conduisait la délégation sahraouie officiellement invitée, a remercié les responsables toscans pour "leur soutien constant" au peuple sahraoui. La Toscane a alloué une aide à 30 pays africains, dont 13% à la RASD.
Cette conférence a été co-organisée par la région Toscane, la Conférence des Assemblées législatives régionales européennes (CALRE), la Présidence italienne, le Département économique et social de l'ONU, elle est patronnée par l'Union Européenne, le Conseil de l'Europe et le Ministère des affaires étrangères italien.

DROITS HUMAINS

APPEL POUR LA DEFENSE DES DEFENSEURS SAHRAOUIS DES DROITS DE L'HOMME, BIRDHSO, septembre 2004 à lire et à soutenir

18.09.04
Abdoullahi Lakhfaouni, Sahraoui emprisonné depuis 2000 à la prison centrale de Kenitra (Maroc) et condamné à 7 ans et à 5 ans de prison, a été aggressé par un employé de la prison, Daoudi Moustapha. En août dernier une partie de ses affaires personnelles a été volée, mais sa plainte est restée sans effet. Lakhfaouni, qui se considère comme prisonnier politique, s'adresse aux organisations de défense des droits humains afin de faire cesser les mauvais traitements, la malnutrition, le manque de soins médicaux et d'autres violations des droits humains les plus élémentaires dont il est victime.[
Témoignage de l'interieur des prisons marocaines " Abdullahi Lakhfaouni" 17.09.04, AFAPREDESA] [Testimonio del interior de las cárceles marroquíes " Abdallahi Ouali Lajfaoui",17.09.04, AFAPREDESA]

AIDE HUMANITAIRE

23.09.04
Le sénateur belge Pierre Galand, de retour d'une mission dans les camps de réfugiés, a déclaré que "les principaux fournisseurs d'aide, l'Europe et les Etats unis, ont réduit ou cessé leurs aides en raison des pressions et de la propagande des autorités marocaines et de leurs alliés". "Ces campagnes ont tenté de faire croire que les aides alimentaires sont détournées, mais les missions d'enquêtes des organisations internationales, notamment le PAM et l'UNCHR, ont totalement démenti ces allégations", a indiqué le sénateur au cours d'une conférence de presse à Bruxelles. Galand considère que les stocks alimentaires dont disposent les 160.000 réfugiés sahraouis ont atteint le niveau d'alerte totale, ne dépassant pas un mois et demi, "alors que les normes internationales prévoient des stocks de trois mois".[
APS]

SOLIDARITE

23.09.04
Solidarité arabe
Un groupe d'intellectuels arabes, comprenant des intellectuels, des universitaires, des avocats, des médecins, des journalistes et des écrivains, a annoncé à Beyrouth la constitution d'un Comité de soutien au peuple sahraoui. Il veut oeuvrer en faveur du droit à l'autodétermination et à l'indépendance du peuple sahraoui et sensibiliser les pays arabes aux souffrances vécues par ce peuple depuis plus de trois décennies. [SPS]

30.09.04
Lettre au premier ministre espagnol Zapatero
Un groupe de représentants du monde de la culture a remis au Palais de la Moncloa, siège du gouvernement, une nouvelle liste de signatures à la lettre remise le 19 juillet dernier par plus de 200 écrivains et artistes [
semaine 31-32/2004] Parmi les nouveaux signataires on trouve des noms prestigieux comme le prix NobelJosé Saramago, Federico Mayor Zaragoza, Président de la Fondation Culture et Paix et ex-président de l'UNESCO, Belén Gopegui, Antonio Gala,Juan Genovés, Javier Sádaba... qui rejoignent la liste qui atteint 400 noms. A cela s'ajoute une autre lettre remise par l'Association des vétérans de l'armée espagnole d'Ifni 1956-1960 ainsi que les deux mille premières signatures de citoyens d'Espagne, du monde entier y compris des campements et territoires occupés du Sahara Occidental.[lettre en espagnol]

PROCHAINEMENT

ESPAÑA
Viernes 15 de Octubre 2004 19:30
Presentación del monográfico de ariadna-rc.
La memoria en la cultura saharaui. Recital de poesía saharaui.
Biblioteca regional de madrid "joaquín leguina", C/.Ramírez de Prado 3, 28045 Madrid
Tfnos. 917 208 850 917 208 860 Fax:917 208 890

AUSTRALIA
Wednesday 27 October , Sidney : The Heart of the Sahara: the Café of the Gate of Salvation (Sydney's premier a cappella choir) Mohamed Bangoura (African drumming & dance)
The Basement&emdash;Sydney $25/$15 concession Tickets&emdash;9251 2797 or
www.thebasement.com.au

26 October-5 November, Melbourne : Photo exhibition "Waiting..." - black and white photographs taken by Georgia Vlassopoulos. At the New International Bookshop Gallery, Victorian Trades Hall.
The Australia Western Sahara Association presents as part of Refugee Week in Melbourne with the theme "A journey of understanding to respect and hope" a photo exhibition and a film about the Australian delegation to the Saharawi refugee camps in April 2004.

On Friday 29 October, 6.00-8.00 pm: Opening of the exhibition by Jean McLean and screening of the film "it's a long way to Tifariti" to be presented by Sydney-based film maker Yvette Andrews.

INTERNET

L'autodétermination du Sahara Occidental 1974 - 2004 . Analyses, réflexions, témoignages:

Nuevo foro:
Un Hogar Saharaui: " Té y Tertulia"
Un rincón para discutir, debatir y analizar el conflicto del Sahara Occidental, además de otros temas que preocupan a los Saharauis. La participacion de todos los interesados es bienvenida.

OPINION

 

NOUVELLES PUBLICATIONS
[Il est possible que des liens externes vers des journaux ne soient plus valables après quelques jours]

Français

>> Revue de la presse internationale francophone

English

English publications on Sahara Update mailinglist: http://groups.yahoo.com/group/Sahara-update/messages

Castellano

Italiano

Portugais

Arabe

 


Vous pouvez vous inscrire sur notre liste de diffusion pour recevoir régulièrement les Actualités hebdomadaires par e-mail


Cliquez sur le logo pour s'inscrire


[Sommaire actualités hebdomadaires] [Western Sahara Homepage]