SAHARA OCCIDENTAL - ACTUALITES- SEMAINES 15+16

04.04. - 17.04. 2004

RASD

10-11.04.04
Agriculture
Une conférence nationale sur l'agriculture saharienne a eu lieu dans la wilaya de Dakhla sous la présidence du ministre du développement, Larabas Joumani, en présence de représentants des autres wilaya, d'ingénieurs agronomes sahraouis et d'experts étrangers. «La pénurie d'eau, la salinité des terres, les vents violents et la chaleur, sont autant de facteurs dissuasifs que les Sahraouis ont réussi à vaincre parfois dans le désert pour faire pousser des légumes», a déclaré l'un des ingénieurs ayant piloté l'expérience du jardin de Dakhla. Cette conférence a pour but d'approfondir les différentes expériences dans ce domaine et de profiter du savoir des autres nations afin de donner à chacune des quatre wilaya des camps de réfugiés un espace cultivable à même de lui assurer une autosuffisance en matière de légumes. (SPS)

13.04.04
Brésil
Une vingtaine de députés brésiliens ont créé un groupe de solidarité avec le peuple sahraoui au moment même où le ministre des Affaires étrangères marocain Mohamed Benaissa effectuait une visite au parlement. « Nous voulons promouvoir des débats et des activités pour que les Brésiliens comprennent qu'il est important que ce peuple obtienne son indépendance», a souligné Mme Maria José Maninha, députée du Parti des Travailleurs (au pouvoir) et Présidente de la Confédération Parlementaire des Amériques (COPA). (AFP)

14.04.04
Visite d'une délégation australienne
Des parlementaires, des juristes, des enseignants, des syndicalistes, des chercheurs, des artistes et des représentants de l'Association australienne de soutien au peuple sahraoui (AWSA) ont visité les campements de réfugiés et se sont rendus dans les territoires libérés de la RASD, où ils ont organisé une petite manifestation face au mur de la honte, qui divise le territoire sahraoui depuis les années 80. Lors d'une réception en leur honneur, le président Mohamed Abdelaziz a appelé l'ONU à faire pression sur le Maroc pour organiser enfin le référendum au Sahara Occidental. Il a révélé que « la Direction politique sahraouie se trouve sous une pression populaire permanente engendrée par la déception causée par l'ONU et sa tolérance envers Rabat». Le président de la République a toutefois renouvelé la disponibilité du Front Polisario à continuer à coopérer avec l'ONU, soulignant que son pays ne peut aller plus loin dans les concessions. Il a conclu par un appel: « Il faut que les puissances démocratiques, y compris l'Australie, fournissent plus d'efforts et exercent plus de pressions concrètes pour obliger le Maroc à se conformer à la légalité internationale. Il en va de la crédibilité des institutions internationales (...)». (SPS)

15.04.04
Désinformation
Le ministre de l'Information sahraoui a formellement démenti toute relation avec le Front Polisario d'une personne impliquée et condamnée en Mauritanie pour vol d'explosifs. C'est l'agence officielle marocaine MAP qui, une fois de plus, s'est prêtée à une opération de désinformation et de diffamation.(SPS)

15.04.04
Animation culturelle pour la jeunesse
Le premier forum sur l'animation socioculturelle pour l'enfance et la jeunesse sahraouies s'est ouvert à Chahid El Hafedh, sous la présidence du Secrétaire général de l'Union de la jeunesse sahraouie (UJSARIO) Mohamed Mouloud, et en présence de partenaires spécialisés d'Algérie, des USA, de Suisse, d'Espagne, de France et de Belgique.
Le forum doit permettre à ces divers partenaires de coordonner leurs actions en vue de mettre au point une méthodologie dans le domaine de l'action socioculturelle adaptée au milieu des enfants et des jeunes Sahraouis. Sous le titre «imaginons ensemble le futur», l'UJSARIO a présenté aux participants un document sur les objectifs de cette initiative, qui vise à prévenir les influences négatives de l'exil et du cadre de vie précaire de la jeunesse des campements.(SPS)

REFERENDUM

15.04.04
Chirac à Alger
A propos du Sahara Occidental, le chef de l'Etat français a déclaré de façon sybilline que la France ne cautionnerait pas une solution "de nature à poser la moindre difficulté dans les relations entre la France et l'Algérie".(agences)

20.04.04
Plan Baker
Le ministre marocain de l'Intérieur Mustapha Sahel, accompagné du coordinateur avec la MINURSO, Hamid Chabbar, ont été reçus par James Baker à Houston le 2 avril dernier.
Le rapport du Secrétaire général de l'ONU sur le Sahara est attendu pour le 20 avril, le mandat de la MINURSO prend fin le 30. Rappel: en janvier le SG concluait ainsi son rapport S/2004/39:
(...) mon Envoyé spécial est d'avis que le mandat de la MINURSO devrait être prorogé jusqu'au 30 avril 2004 afin de lui (Baker) donner le temps de tenir de nouvelles consultations avec le Maroc au sujet de la réponse finale de ce pays concernant le plan de paix. Je me range à son avis et espère qu'il recevra la réponse finale du Maroc d'ici la fin du mois d'avril 2004.(...)

TERRITOIRES OCCUPES

05.04.04
Expulsion
Le journaliste indépendant norvégien Erik Hagen a été appréhendé dans la rue à El Ayoune au Sahara Occidental par les forces de sécurité marocaines et expulsé sous escorte vers la Mauritanie. Hagen avait l'intention de rencontrer des militants des droits humains et d'anciens prisonniers politiques, parmi lesquels Sidi Mohamed Daddach. Au cours d'un long interrogatoire mené par le commissaire lui-même, le journaliste indépendant norvégien a été accusé de soutien au Front Polisario. Il a été surpris par la quantité et la précision des informations le concernant que la police marocaine possédait, aussi bien sur ses activités en Norvège, que sur ses intentions sur place. Dans un entretien avec l'agence de presse norvégienne NTB il exprime la conviction que ses personnes contacts au Sahara étaient sur écoute téléphonique et que des agents marocains l'avaient espionné en Norvège. (NTB)
Le gouvernement de la RASD a dénoncé cet acte « arbitraire », qui démontre que « l'état d'urgence et le blocus médiatique sont toujours imposés par le colonialisme marocain au Sahara Occidental, malgré la présence de l'ONU sur le terrain.» (SPS)
L'Association le Sahara Marocain, connue pour son engagement en faveur de l'annexion du Sahara Occidental au Maroc, a condamné cette "énième expulsion", relevant que "de tels actes nuisent à notre cause nationale". L'ASM se demande s'il y a «des choses compromettantes à dissimuler à l'opinion internationale?».

Patrimoine culturel
L'ancien fort de Villa Cisneros, aujourd'hui Dakhla, vestige architectural du colonialisme espagnol, est menacé de destruction. Les autorités d'occupation marocaines entendent le démolir. Les Sahraouis considèrent que cette construction fait partie de leur patrimoine historique et demandent l'intervention de l'UNESCO afin d'empêcher sa disparition.

MAROC

06.04.04
Depuis les attentats de Madrid, le pouvoir marocain, relayé par la presse officielle, veut faire croire à des connexions entre Al Qaïda et le Front Polisario. Partant de certains faits avérés comme l'existence aux limites du Sahara et du Sahel de groupes islamistes armés, il attribue au Front Polisario sa propre maladie, à savoir la pénétration d'un islamisme violent dans la société marocaine.
Le numéro 121 de l'hebdomadaire Tel Quel va plus loin encore. Sous la plume du journaliste Amal Samie la connexion Al Qaïda &endash; Polisario est désormais clairement identifiée. En deux temps : Premier temps, reprise des informations diffusées par la presse officielle, "contacts poussés entre les terroristes d'Al Qaïda et le Front Polisario", "juteux marché d'armes". Deuxième temps, le journal fait appel à la caution d'un universitaire, professeur de géopolitique à la Sorbonne, Aymeric Chauprade. Lors d'une conférence à Genève le 30 mars 2004, cet éminent professeur a affirmé que le Polisario "est en crise" et "davantage soumis à l'influence de l'islamisme". Pour Amal Samie, "la lutte contre le terrorisme ne tolère pas le flou, chaque pouce du territoire doit être contrôlé à l'avenir, y compris les camps de Tindouf". La boucle est bouclée. Une rumeur entretenue, un universitaire aux ordres à l'occasion d'une conférence orchestrée par les services marocains, un journal disposant d'une réputation flatteuse qui reprend. Tout est en place pour envoyer des messages aux Occidentaux et aux Américains très sensibles au thème du terrorisme ! Après avoir épuisé le thème des prisonniers, du détournement de l'aide humanitaire, des enfants déportés à Cuba, voilà celui du terrorisme... (
communqué AARASD)

07.04.04
La lutte antiterroriste a occasionné de "graves reculs" des droits de l'Homme au Maroc en 2003, a assuré l'Association marocaine des droits humains (AMDH, indépendante). Dans son rapport annuel pour 2003, l'AMDH affirme que les "reculs" consistent dans "les arrestations dans les rangs des fondamentalistes accompagnées d'enlèvements, de tortures, de procès iniques et de lourdes peines allant jusqu'à la peine capitale". "Il y a aussi la répression qui a visé la presse, les journalistes et les défenseurs des droits humains". (AFP)

08.04.04
L'AMDH a réclamé pour le Maroc une "Constitution démocratique" dans laquelle les pouvoirs ne seraient plus concentrés entre les mains du roi. "Nous réclamons une Constitution démocratique dans le fond et dans la forme", a déclaré Abdelhamid Amine, président de l'AMDH, dans un entretien à l'hebdomadaire Assahifa. La nouvelle constitution "ne doit pas comporter d'article comme l'article 19 (...) qui concentre le pouvoir entre les mains du roi seul", a-t-il ajouté. L'article 19 stipule notamment que le roi est "commandeur des croyants", "représentant suprême de la nation, symbole de son unité, garant de la pérennité et de la continuité de l'Etat", mais aussi qu'il "veille au respect de l'islam", protège "les droits et libertés des citoyens", et "garantit l'indépendance de la nation". (AFP)

PAYS-BAS

Publication du premier ouvrage en néerlandais sur la question du Sahara Occidental: De laatste kolonie van Afrika, reizen door de Westelijke Sahara (La dernière colonie d'Afrique, voyages au Sahara Occidental), de Nicolien Zuijdgeest, édition Bulaaq.
Lors de la présentation de l'ouvrage, le 15 avril 2004 à l'Institut Tropical Royal à Amsterdam, le film du cinéaste algéro-néerlandais Karim Traïdia sur les campements de réfugiés sahraouis a été projeté, suivi d'un débat intitulé Le plus grand tabou du Maroc, le Sahara Occidental, auquel ont participé Ali Lmrabet, Paul de Waart, professeur émérite de droit international, un représentant du Front Polisario et l'auteure.

DROITS HUMAINS

60ème session de la Commission des Droits de l'Homme, Genève 15 mars - 26 avril 2004

08.04.04
Résolution
Adoption sans vote de la Résolution E/CN.4/2004/L.8 (
texte complet) (Document de presse ONU, 08.04.04 )

11.04.04: Communiqué AFAPREDESA : Importante résolution au profit des droits inaliénables du peuple sahraoui adoptée par la Commission de l'ONU.

11.04.04: Communiqué Union des Juristes Sahraouis UJS,

14.04.04: Le rapport annuel 2003 de l'Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l'Homme (FIDH & OMCT), publié le 14 avril 2004, met en évidence l'aggravation de la situation des défenseurs des droits de l'Homme, résultant de la montée en puissance de l'arbitraire et de l'érosion des libertés fondamentales. >> Présentation >> Rapport complet PDF

14.04.04
"L'expérience de la Femme Sahraouie", Conférence, Palais des Nations, Genève >>
compte-rendu

15.04.04
Conférence de presse avec Mohamed Sidati au Palais des Nations Genève. >>
compte-rendu

16.04.04
Genève:
Manifestation à l'occasion de la 60ème session de la Commission des Droits de l'Homme
L'Union des Juristes Sahraouis UJS, l'Association des Familles des Prisonniers et Disparus Sahraouis AFAPREDESA, la Coordination européenne des comités de soutien au peuple sahraoui EUCOCO, le Bureau International pour le Respect des Droits de l'Homme au Sahara Occidental BIRDHSO et la Ligue pour les Droits et la Libération des Peuples LIDLIP avaient appelé à une action symbolique «Pour l'autodétermination du peuple sahraoui et pour l'application des résolutions de l'ONU», ainsi que «Pour la libération de tous les disparus et prisonniers d'opinion sahraouis».
Plus de 250 personnes, Sahraouis des campements de réfugiés et de la diaspora et leurs amis, venus de Belgique, de France, d'Italie, d'Espagne et de Suisse, se sont rassemblés à la Place des Nations sous de nombreuses banderoles, pancartes, dessins du mur de la honte etc. Après des discours des représentant-e-s des diverses ONG et institutions présentes, les participant-e-s ont pique-niqué sur l'herbe dans une ambiance chaleureuse.
Un groupe de Marocains accompagnés de transfuges sahraouis, qui tentaient de perturber la manifestation, ont été contraints de quitter les lieux sur ordre de la police genevoise.
L'après-midi a eu lieu une conférence avec des exposés sur la situation politique et des droits humains au Sahara Occidental. Les participant-e-s ont adopté une résolution : l'
APPEL DE GENEVE.

Note: Cette année encore 13 Sahraouis des territoires occupés, défenseurs des droits humains, ex-prisonniers politiques, parents de disparus sahraouis, qui étaient invités par des ONG de défense des droits humains à témoigner devant la Commission, n'ont pu quitter le Maroc pour se rendre à Genève, privés du droit de libre circulation par les autorités marocaines.
Il s'agit de: Taglaboute Maimouna:épouse du disparu Beih Oubarka; Kirraoian M'Barka Alina: mère du disparu Kirraoian Said; Mohamed Daddach: ancien prisonnier politique, défenseur des droits humains; Khaya Cheikh : ancien prisonnier politique, défenseur des droits humains; Lakhfaouni Bachir: défenseur des droits humains; Noumri Brahim: défenseur des droits humains; Guarhi Brahim:défenseur des droits humains; Brahim Dahane: défenseur des droits humains; Sidi Mohamed Salem Zaidan: fils du disparu Hadia Mohamed M'Barek Zaidan ; Mohamed Mahmoud Moumen: fils du disparu Ahmed Babaih; Hammia Ahmed: fils du disparu Hamdi Oould Moussa; Oulad Cheikh Mahjoub: fils de disparu; Elqotb Hamma frère du disparu Elqotb Elhafed.

PROCHAINEMENT

Conference: 'The Sahara: Past, Present & Future', 22-24 June, 2004. The Conference will be divided, very broadly, into three main fields: Archaeology and prehistory, The Physical environment, Recent History & Contemporary Social & Political Issues. University of East Anglia, Norwich, contacts: sahara@uea.ac.uk

INTERNET

NOUVELLES PUBLICATIONS
[Il est possible que des liens externes vers des journaux ne soient plus valables après quelques jours]

Français

Les dépêches, articles, etc, sur Sahara-Info, liste de courrier (français et espagnol): http://es.groups.yahoo.com/group/sahara-info/messages

English

English publications on Sahara Update mailinglist: http://groups.yahoo.com/group/Sahara-update/messages

Castellano

Todos los despachos, articulos de prensa, etc, son acessible en Sahara-Info, lista de correo (castellano y francés): http://es.groups.yahoo.com/group/sahara-info/messages

NUEVOS LIBROS:
"El Oscuro Pasado del Desierto", José Ramón Diego Aguirre, Casa de Africa, Sial Ediciones, Madrid, 2004.

"El conflicto del Sahara Occidental, desde una perspectiva canaria", José Ignacio Algueró Cuervo, S. Sebastián de la Gomera, 06/2003.

"El conflicto del Sáhara", Fernando M. Mariño Menéndez, Ignacio Puentes Cobo, Instituto de Estudios Internacionales y Europeos "Francisco de Vitoria", Escuela de Guerra del Ejercito, coord., Getafe: Universidad Carlos III de Madrid, 09/2003, 100 p.

Italiano


Vous pouvez vous inscrire sur notre liste de diffusion pour recevoir régulièrement les Actualités hebdomadaires par e-mail


Cliquez sur le logo pour s'inscrire


[Sommaire actualités hebdomadaires] [Western Sahara Homepage]