SAHARA OCCIDENTAL

ACTUALITES

NOVEMBRE, DECEMBRE, SEMAINES 48-49

25.11. - 06.12. 2003

RASD

20-23.11.03
Cinéma
Le premier festival international de cinéma du Sahara s'est déroulé à la wilaya de Smara. Pedro Pérez Rosado, réalisateur du film Cuentos de la guerra saharaui projeté en première mondiale, et l'actrice Silvia Munt ont été à l'origine du projet, qui a reçu le soutien de personnalités du spectacle comme Pedro Almodóvar, Luis García Berlanga et Pilar Bardem. Financé par des organismes publics et des associations de solidarité avec le peuple sahraoui le festival a projeté en 35 mm, en plein air sur grand écran 21 films espagnols sous-titrés en arabe devant un public fasciné par la nouveauté.
Plusieurs réalisateurs et acteurs espagnols et latino-américains avaient fait le déplacement.
Le festival, qui se veut un moyen d'éducation, de loisirs et de culture, n'est qu'une partie d'un projet ambitieux dénommé "Cinéma pour le peuple sahraoui", qui prévoit l'ouverture de vidéothèques et d'ateliers de formation audiovisuelle dans les campements.
Le festival s'est terminé par la remise de "la rose du désert" à "El bosque animado" (La forêt animée), film d'animation d'Angel de la Cruz et Manolo Gomez (Espagne 2001), désigné par un jury d'une cinquantaine de spectateurs sahraouis comme meilleur film du Festival, jury qui a décerné une mention spéciale à "El otro lado de la cama", pour "sa haute qualité cinématographique et la qualité de l'interprétation de tous ses acteurs". Dans un communiqué, les organisateurs et les participants ont insisté sur "la nécessaire sensibilisation à la tragique et injuste situation" dans laquelle se trouve le peuple sahraoui depuis plus de 28 ans. (SPS, presse espagnole)

03.12.03
Session inaugurale du parlement sahraoui
Le Parlement sahraoui nouvellement élu tient sa séance inaugurale à Tifariti, territoires libérés en présence du président de la RASD.

REFERENDUM

26.11.03
Union européenne
La Délégation Maghreb du Parlement Européen a reçu Mohamed Sidati, Ministre Conseiller à la Présidence et membre du Secrétariat National du F. Polisario, qui a rappelé "que tous les efforts de la Communauté internationale pour parvenir à une solution juste et pacifique n'ont pas abouti en raison du manque de volonté politique criant de la part du Maroc, lequel refuse à ce jour l'application des décisions et des résolutions pertinentes de l'ONU..." M. Sidati a rappelé que "le Front Polisario, en acceptant d'explorer le Plan Baker sur le Sahara Occidental, a fait un pari sur l'avenir... Il s'agit d'un acte généreux de courage et de lucidité... Un acte qui en dit long sur notre volonté de paix et de réconciliation."
M. Sidati a lancé un appel pressant à l'Union Européenne afin qu'elle utilise son poids auprès du Maroc pour qu'il retrouve le chemin la légalité internationale et accepte le Plan Baker car "le Maroc ne peut continuer à se jouer des résolutions de l'ONU et à faire fi du droit".
La vice-présidente de la délégation Maghreb, Pascualina Napoletano, est intervenue pour rappeler qu'il est urgent que le Maroc accepte et applique le plan Baker comme l'a fait le F. Polisario, pour donner toute sa chance à une solution pacifique et durable. La députée Yasmine Boudjnah a pour sa part rappelé le drame du peuple sahraoui dans sa dimension politique et humaine avant d'interpeller les responsables européens "à s'engager activement pour la résolution du conflit du Sahara Occidental par l'application du plan de paix des Nations Unies comme le demande également la résolution du Parlement Européen du 20 novembre 2003 sur EUROMED." (SPS)

29.11.03
Italie
En séjour en Italie, le Coordinateur avec la Minurso, M'hamed Khaddad, a demandé un engagement «plus ferme» de l'Europe pour mettre un terme au conflit du Sahara Occidental sur la base du «respect des résolutions des Nations Unies» . Il a souligné que le Maroc ne peut «indéfiniment et impunément bloquer toutes les voies de la paix». Le diplomate sahraoui a été reçu au Ministère des Affaires étrangères, il a eu des entretiens avec les Présidents du Parlement, des commissions des Affaires étrangères et des droits de l'Homme, ainsi qu'avec des membres de l'Intergroupe parlementaire italo-sahraoui, qui regroupe toutes les formations politiques italiennes. La délégation sahraouie a aussi rencontré le Président des Démocrates de gauche (Democratici di Sinistra), Massimo D'Alema, les responsables des relations extérieures de Forza Italia, de l'Alliance Nationale et différentes figures politiques de la société italienne. (SPS)

04.12.03
Italie- Parlement
La Commission des Affaires étrangères a adopté une résolution sur le Sahara Occidental (
n. 7-00336 Cima) qui demande au gouvernement de soutenir les Nations unies, en particulier de faire pression sur le Maroc afin qu'il accepte le nouveau Plan Baker. Elle appelle à soutenir les programmes d'aide humanitaire de ECHO, de UNHCR et du PAM, en plus de sa propre aide en faveur des réfugiés et d'oeuvrer pour l'application des résolutions du Conseil de sécurité.

Chassé croisé diplomatique

Espagne - Algérie
26-27.11.03
Visite du président du gouvernement espagnol
Les chefs d'Etat algérien et espagnol dans un communiqué conjoint réaffirment leur attachement à une solution juste et définitive du conflit du Sahara Occidental, dans le cadre de la résolution 1495 du Conseil de sécurité de l'ONU. Lors d'une conférence de presse à Alger Aznar a réitéré la "position tranchée" de l'Espagne à l'égard de la question du Sahara Occidental: "L'Espagne soutient les efforts du secrétaire général de l'ONU pour trouver une solution à ce conflit qui soit acceptée par les deux parties (le Maroc et le Front Polisario), conformément au plan de paix onusien", a-t-il indiqué, ajoutant "qu'aucun plan de règlement n'est mort". (aps)

Portugal - Algérie
02.12.03
Le président Bouteflika s'exprimant lors d'un toast offert en l'honneur du Président du Portugal, Jorge Fernando Branca de Sampaio, en visite officielle en Algérie, a souligné que la question du Sahara Occidental se pose comme "un problème de décolonisation inachevée", et doit trouver sa solution "dans le cadre d'un referendum d'autodétermination du peuple sahraoui, conformément au Plan de paix des Nations Unies".

USA - Maghreb
02-03.12.03
Le secrétaire d'Etat américain Colin Powell accompagné de MM. William Burns, secrétaire d'Etat-adjoint chargé des affaires du Moyen-Orient et Richard Boucher, secrétaire d'Etat-adjoint chargé des affaires publiques a effectué une brève tournée dans le Maghreb: arrivé le 02 à Tunis, il a rencontré le lendmain le roi du Maroc à Marrakech et le président Bouteflika Alger.
Déclarations:
A Marrakech:
"Pour ce qui est du Sahara occidental, nous comptons sur les parties au conflit pour trouver une solution politique au moyen de négociations.
Nous appuyons les efforts de M. Jim Baker visant à aider les parties à trouver une solution. Il va sans dire que les Etats-Unis ne cherchent pas à imposer une solution aux parties. Celles-ci ont à trouver la bonne solution au moyen de négociations en se fondant sur le plan de M. Baker. (
déclaration à la presse)
A Alger:
"Ainsi que je l'ai fait lors de mon entretien avec le roi Mohammed, je souligne ce soir au président Bouteflika l'intérêt que nous portons à une solution politique au problème du Sahara occidental. Les Etats-Unis continuent à soutenir les efforts de l'envoyé spécial du secrétaire général de l'ONU, l'ancien secrétaire d'Etat Jim Baker. Nous ne cherchons pas à imposer une solution à une partie quelconque en particulier. J'ai encouragé le président Bouteflika, et j'ai exhorté le roi Mohammed ce matin à poursuivre leur dialogue bilatéral en ce qui concerne cette question et les façons permettant à l'Algérie et au Maroc d'oeuvrer de concert. (
déclaration à la presse)

Appel aux Etats-Unis
Le ministre sahraoui des affaires étrangères, Mohamed Salem Ould Salek a lancé un appel pour "amener le Maroc à se conformer au droit international" afin de mettre fin à l'occupation du Sahara Occidental.Il a souligné que "le sabotage du plan du règlement de 1991 et le refus du plan de paix pour l'autodétermination du peuple du Sahara occidental, présenté par M. James Baker et unanimement soutenu par le conseil de sécurité, demeurent l'entrave principale à la paix, la concorde et le développement de la région".(APS)

Tunis, Premier sommet euro-maghrébin, " 5+5 "
5.-6.12.03
Ce sommet consacré à la sécurité et à la coopération en Méditerranée, baptisé "Dialogue 5 + 5" du nom des pays présents - Espagne, Italie, France, Malte, Portugal pour l'Europe du Sud et Algérie, Maroc, Libye, Mauritanie, Tunisie pour le Maghreb -, réunit les dirigeants de ces pays avec, à l'ordre du jour, le renforcement des relations politiques et des coopérations économiques entre leurs États.
Lors de l'ouverture le président Chirac a "lancé un appel solennel" aux pays du Maghreb pour qu'ils "lèvent les obstacles à leur rapprochement et mettent tout en oeuvre, notamment, pour parvenir à un réglement des conflits qui peuvent encore exister", faisant allusion au conflit du Sahara Occidental.
Le roi du Maroc et le président algérien, qui se sont suivis à la tribune, ont également fait allusion au Sahara Occidental, principal obstacle à la réalistion de l'Union du Maghreb Arabe (UMA):
Pour Mohammed VI, il est impératif de trouver un règlement pacifique, négocié, consensuel et définitif de ce conflit "artificiel", règlement qui devrait s'inscrire dans le cadre de la "légalité internationale et garantir la "souveraineté, l'unité nationale" et l'intégrité territoriale du Royaume du Maroc". Il a averti que "ce litige fait peser la plus grande menace sur la sécurité de toute la région, et constitue même un terreau fertile pour le terrorisme".
A cela Bouteflika a répondu qu'il faut laisser à l'UMA ce qui est à l'UMA et à l'ONU ce qui revient à l'ONU, après avoir exprimé le souhait que la première réunion de l'Union du Maghreb arabe depuis près de 10 ans, prévue avant la fin de décembre à Alger, puisse avoir lieu et redonner une impulsion au processus d'intégration régionale.

Dans un message adressé aux chefs d'Etats européens et maghrébins participant à cette conférence, M. Abdelaziz a réaffirmé que la question du Sahara Occidental est "une affaire de décolonisation" et a souligné "l'impérative nécessité de sa solution sur la base de l'autodétermination du peuple sahraoui comme le stipule les résolutions de l'ONU".
Il a également indiqué que l'accord du Front Polisario au nouveau plan d'autodétermination du peuple du Sahara Occidental, présenté par James Baker, "est un acte de générosité envers et pour les peuples du Maghreb", et "la preuve de la vision lucide que le Front Polisario a de ses devoirs et obligations vis-à-vis des peuples du Maghreb et sa conviction dans leur communauté de destin".(APS)

Finalement et contrairement aux espoirs des diplomates européens, cette rencontre n'a donné lieu à aucun contact officiel bilatéral entre le roi Mohammed VI et le président algérien Adelaziz Bouteflika.

Et ça continue...
Un sommet maroco-espagnol devait être co-présidé, les 8 et 9 décembre à Rabat, par le Premier ministre, Driss Jettou, et son homologue espagnol, José Maria Aznar qui sera accompagné de 7 ministres. Aznar sera reçu en audience par le roi Mohamed VI à Marrakech.(agences)

DROITS HUMAINS

L'AFAPREDESA publie une lettre au roi Juan Carlos d'Espagne, cosignée par un Collectif de défenseurs des droits humains du Sahara Occidental, l'Union des Juristes Sahraouis, l'Union Nationale des Femmes Sahraouies, l'Union des Travailleurs Sahraouis et l'Union de la Jeunesse Sahraouie. A l'occasion du 55ème l'anniversaire de la Charte universelle des droits de l'homme et de la Journée internationale des droits de l'homme le 10 décembre 2003 ces associations sahraouies rappellent au souverain sa promesse faite le 2 novembre 1975 à El Ayoun : "Nous voulons protéger les droits légitimes de la population civile sahraouie, comme notre mission et notre histoire l'exigent et demandent à l'Espagne d'user de son influence pour une solution rapide et juste du conflit selon la dernière résolution du Conseil de Sécurité. >> Pour signer la lettre peut être signée avant le 10.12.

27.11.03
Prisonniers politiques
Les prisonniers politiques Ali Salem Tamek et Ahmed Nassiri publient un communiqué à l'occasion du 55ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme dans lequel ils dénoncent les violations des droits humains au Maroc. (
texte complet )

30.11.03
Disparitions
Le Comité préparatoire des Sahraouis victimes de la disparition forcée et de la détention arbitraire rescapés des lieux marocains secrets de détentions commente dans un communiqué les recommandations adoptées par le Conseil Consultatif des Droits de l'Homme concernant la création de «l'instance équité et réconciliation» en tant qu'approche officielle visant à tourner la page des violations graves des droits humains. (voir actualités
45-47 ) Relevant certains aspects positifs il en dénonce les limites et faiblesses. (texte complet)

AIDE HUMANITAIRE

01.12.03
Appel
Confronté à l'épuisement des stocks de produits alimentaires le Croissant Rouge Sahraoui (CRS) a lancé un appel de détresse en direction des organisations internationales, ONG et pays afin d'éviter la "crise aigüe qui menace la vie des milliers de réfugiés sahraouis, dépendant totalement de l'aide humanitaire".
Il annonce qu'il a entamé la distribution des stocks de sécurité. (SPS)

SOLIDARITE

27.11.03
Premio
Entrega del III Premio de Narrativa Juvenil Alandar (Grupo Editorial Luis Vives).
El premio se entregó a Ricardo Gómez por su obra 'El cazador de estrellas', un libro que cuenta la historia de un muchacho enfermo recluido en una jaima de un campamento de refugiados saharauis. Gracias a las charlas que mantiene con un anciano a través de la lona de su jaima descubre la historia de su pueblo y desvela el sentido de su dolor. (Poemario por un Sahara libre)

04.12.03
10 ans de jumelage
La ville de Gonfreville l'Orcher a célébré le 10ème anniversaire de son jumelage avec la ville de J'Réfia au Sahara Occidental en présence d'une délégation sahraouie d'une vingtaine de personnes conduite par le ministre des territoires occupés Djalil Sid M'Hamed accompagné de la ministre de la culture Mariem Salek et du wali de Dakhla Salem Lebsir.(SPS, Infoceane.com)

05.12.03 29ème EUCOCO
Ouverture à Paris-Nanterre de la 29ème Conférence européenne de solidarité avec le peuple sahraoui, EUCOCO.
>>
Plus d'info

INTERNET

OPINION

NOUVELLES PUBLICATIONS
[Il est possible que des liens externes vers des journaux ne soient plus valables après quelques jours]

Français

English

Castellano

Deutsch

Portugais

Italiano


Vous pouvez vous inscrire sur notre liste de diffusion pour recevoir régulièrement les Actualités hebdomadaires par e-mail


Cliquez sur le logo pour s'inscrire


[Sommaire actualités hebdomadaires] [Western Sahara Homepage]