SAHARA OCCIDENTAL

ACTUALITES

NOVEMBRE, SEMAINES 45-47

02.11. - 24.11. 2003

RASD

30.10.03
Nominations
Mansour Omar (ancien ministre de la santé) a été désigné wali d'El Aaiun, Naama Joumani (ancien ambassadeur au Mozambique) wali d'Aousserd, Bouchraya Bayoun (Premier ministre sortant) wali de Smara et Salem Lebsir (ancien président du parlement) wali de Dakhla.
Abdelwedoud Mohamed Oumar a été nommé secrétaire général au ministère de la justice et Moustapha Mohamed Fadel assume le même poste au ministère de la culture.
Par ailleurs, le Chef de l'Etat a nommé Brahim Moctar, directeur du protocole, Abeida Cheikh, directeur de l'école du 12 octobre, Hameti Rabani, directeur du service du contrôle et de l'inspection et Mohamed M'Barek Rahal, chargé de mission auprès de la commission du référendum.
En ce qui concerne les relations extérieures, Sadafa Bahia a été désigné chef de la mission diplomatique en Afrique du Sud, il est remplacé comme ambassadeur de la RASD en Ethiopie et auprès de l'Union Africaine par Breika Lehbib. Celui-ci est remplacé en Grande-Bretagne par Oubbi Bouchraya. Ali Mahmoud devient représentant aux Pays-Bas et Edda Brahim Ehmeim ambassadeur au Mozambique. Bouhoubeini Yahya dirigera le Croissant Rouge Sahraoui en remplacement de Boullahi Siid, devenu ministre de la santé. (SPS)

29.10.03
Intempéries
Des pluies diluviennes se sont abattues sur la région de Tindouf causant des dégats importants dans les campements de réfugiés. Le Croissant Rouge Sahraoui a signalé "des tentes endommagées, des abris détruits, des magasins de vivres, des écoles, des dispensaires, des centres administratifs partiellement touchés et des vivres entreposés à l'extérieur en partie avariés". Il a lancé un appel à l'aide pour des aliments de base, des couvertures et du matériel de construction. (SPS)

04.11.03
Panama
Une délégation sahraouie a participé aux cérémonies célébrant le centenaire de la République de Panama.

Libération de prisonniers de guerre marocains
06.11.03, Alger
Le président de la République Mohamed Abdelaziz a annoncé lors d'une conférence de presse à Alger, en présence de Seif El Islam El Gueddafi, envoyé spécial et fils aîné du président libyen et président de la fondation El Gueddafi, que le Front Polisario avait décidé la libération de 300 prisonniers de guerre marocains comme geste humanitaire à l'occasion du ramadan et à la demande du colonel Gueddafi.
Le leader sahraoui a souligné le souci permanent de son organisation d'assurer un traitement humain à tous les prisonniers de guerre marocains,"en dépit des conditions difficiles endurées par le peuple sahraoui, du manque de moyens et de l'absence d'une solution rapide, juste et définitive à la question". Il a fait savoir que le Front Polisario "attend un geste similaire du gouvernement marocain, qui détient toujours 150 prisonniers de guerre et plus de 500 civils sahraouis, détenus ou disparus". Il a demandé au président de la fondation El Gueddafi d'intervenir auprès du Maroc pour leur libération, précisant que le gouvernement marocain n'avait pas pris d'initiative dans ce sens depuis la libération en 1996 de 66 prisonniers de guerre sahraouis.
Le président algérien Abdelaziz Bouteflika s'était entretenu auparavant avec le président de la RASD et avait reçu Seif El Islam El Gueddafi, envoyé spécial de Mouamar El Gueddafi. Il a ensuite offert un repas en l'honneur de ses deux hôtes, en présence des présidents du sénat et du parlement, du chef du gouvernement, du ministre de l'intérieur, du ministre des affaires étrangères et du ministre délégué chargé des affaires maghrébines et africaines.
07.11.03, campement de Smara
La population de la wilaya de Smara a réservé un accueil chaleureux au président de la fondation El Gueddafi. Les 300 prisonniers marocains lui ont été remis à l'école militaire Chahid Ammi par le ministre des Affaires étrangères sahraoui Mohamed Salem Ould Salek, en présence d'une délégation du CICR, dont le délégué a salué cette nouvelle initiative et évoqué les 150 prisonniers de guerre sahraouis et les 500 civils portés disparus par le Front Polisario. Le représentant du Croissant rouge sahraoui a souhaité que cette libération ''trouve un écho auprès des autorités marocaines pour faire la lumière sur le sort des disparus sahraouis au Maroc''. Le représentant de la fondation El Gueddafi a exprimé l'espoir que ''cesse ce conflit afin que ce drame humanitaire prenne fin''. Le rapatriement, différé en raison d'un problème de logistique, a eu lieu le lendemain 8.11.03. Les prisonniers ont été rapatriés par avion à Agadir. (
Couverture médiatique très large, voir)

16.11.03
Le Président Mohamed Abdelaziz a reçu le nouveau Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU, en poste depuis le 5 août dernier, le Péruvien Alvaro de Soto. Porteur d'un message de Kofi Annan au Président sahraoui, M. Alvaro a précisé qu'il est venu «prendre contact avec les parties au conflit ainsi qu'avec les parties concernées, l'Algérie et la Mauritanie». Dans son message, M. Annan s'est déclaré «satisfait» de la coopération de la partie sahraouie avec l'ONU, ajoutant que son organisation n'épargnera aucun effort pour l'avènement de la paix au Sahara Occidental «sur la base du droit du peuple sahraoui à l'autodétermination.» ... «Le Conseil de sécurité et l'ONU attendent la fin du délai de deux mois accordé au Maroc pour donner sa réponse, avant de se prononcer de nouveau sur la question», a-t-il ajouté.

TERRITOIRES OCCUPES

29.10.03
Pétrole
Le Maroc a prolongé d'une année le mandat de reconnaissance pétrolière de la compagnie américaine Kerr McGee, afin d'évaluer les résultats des études sismologiques présentées par la firme norvégienne TGS-NOPEC. (corr.)

10.11.03
Pétrole
La compagnie Fusion Oil and Gas, UK/Australie, a présenté au gouvernement sahraoui les résultats de ses analyses géophysiques concernant les gisements pétroliers au large du Sahara Occidental, qui confirment la présence probable de gisements offshore exploitables. Selon son directeur technique Jonathan Taylor, des investigations plus poussées méritent d'être entreprises. Fusion pourrait solliciter des licences d'exploration, qui pourraient débuter dès le règlement du statut du territoire par l'ONU.

09 et 10.11.03
Smara: Tentatives de fuite
Deux groupes de cinq jeunes gens ont été arrêtés par les Forces Armées Royales dans les environs de Smara alors qu'ils tentaient de rejoindre les campements de réfugiés sahraouis en Algérie. Ces jeunes, âgés de 11 à 13 ans, ont été présentés séparément au tribunal de première instance de Smara. Ils ont été relâchés mais leurs dossiers ont été conservés par le procureur du roi afin de faire pression sur eux et leurs familles.

14.11.03
Intimidation
Mohamed Daddach et Hmad Hammad ont été interpellés dans la nuit alors qu'ils circulaient à bord de la voiture de ce dernier dans la ville d'El Ayoun. La voiture a été minutieusement fouillée, les occupants menacés et insultés. Un autre Sahraoui, qui avait arrêté sa voiture par curiosité, a subi les mêmes traitements. Les policiers ont fait savoir que cette fouille avait été ordonnée par leurs supérieurs pour des raisons sécuritaires.

15.11.03
El Ayoun
Les détenus politiques sahraouis incarcérés à la prison noire d'El Ayoun ont reçu la visite d'une commission du Conseil Consultatif des Droits de l'Homme (CCDH, gouvernemental), qui avait déjà rendu visite à Tamek et Nassiri à Ait Melloul. Les membres de la commission ont écouté leurs revendications et promis de transmettre leurs revendications aux instances concernées.

MAROC

12.11.03
Le Maroc a décidé de mettre en place une commission "équité et réconciliation", chargée de «poursuivre le règlement extra-judiciaire des violations passées des droits de l'homme liées aux disparitions forcées et aux détentions arbitraires et de parachever le processus de réhabilitation juste et équitable des victimes». Celle-ci a exclu de sa mission toute possibilité de recourir à la justice pour punir les auteurs présumés de ces abus.
Les principales associations indépendantes des droits de l'Homme au Maroc revendiquent quant à elles depuis novembre 2002 la création d'une instance "justice et vérité" indépendante des pouvoirs publics. Elle aurait pour objectif d'établir la vérité sur les "années de plomb" de 1956 à 1999, d'identifier et de réhabiliter les victimes et de déterminer les responsabilités individuelles et institutionnelles de chacun. Dans ce but, un comité de suivi, composé de membres de l'AMDH, l'OMDH et le FMVJ, avait vu le jour (avec AFP).
Dans un texte publié par l'hebdomadaire Tel Quel, l'un des avocats les plus connus du royaume, Me Abderrahim Berrada n'y va pas par quatre chemins. Il parle d'un "outrage" infligé aux survivants des crimes d'Etat, d'un "affront" au droit à la justice, "seule capable de permettre à la fois de panser les blessures, de construire la mémoire par une vraie recherche de la vérité et, enfin, de faire le travail de deuil sans lequel aucune réconciliation digne n'est concevable". Et le bouillant avocat de conclure à l'adresse du CCDH, qui veut tourner la page : "N'avez-vous pas honte ?" (
Le Monde)

06.11.03
Discours royal à l'occasion du 28e anniversaire de la Marche verte
«Le Maroc reste disposé à contribuer pleinement à toute solution politique consensuelle, réaliste et définitive, pour autant qu'elle prenne en compte son droit légitime de préserver la souveraineté du Royaume, son unité nationale et son intégrité territoriale, dans le respect et en application des principes démocratiques», a réaffirmé le roi.

19.11.03
USA-Maroc
Les Etats-Unis ne cherchent pas à "imposer une solution" au Sahara Occidental, assure George Bush dans une lettre adressée au roi du Maroc publiée à Rabat. Prudent, le président américain ne s'engage pas plus avant. Il indique avoir pris note des "préoccupations" marocaines.

DROITS HUMAINS

10.11.03
Arrestations
L'étudiant sahraoui Timglite Swaydi a été appréhendé par la police marocaine et transféré le soir même à la prison d'Inezgane près d'Agadir. Il a été présenté au procureur général du roi auprès de la cour d'appel le lendemain et accusé de propagande en faveur du Front Polisario, d'incitation à la violence et d'atteinte à la sûreté de l'Etat marocain. Le 20 novembre, le tribunal de première instance d'Agadir l'a condamné à 3 ans de prison ferme et 5000 dirhams d'amende.
Swaydi est connu pour son engagement en faveur des droits humains, il avait participé l'année dernière à l'université d'Agadir à l'organisation de la
caravane dévoilant les violations des droits de l'homme au Sahara Occidental.
Un autre étudiant sahraoui, Hassane Lahbib El Houcine, connu sous le pseudonyme de El Guarouj, a été brièvement arrêté le 12 novembre.

A Assa, des citoyens et citoyennes, des étudiants et des chômeurs s'étaient rassemblés le 12 novembre pour un sit-in de solidarité avec Swaydi, originaire de cette ville. Les forces de l'ordre sont intervenues brutalement pour disperser la foule. On a dénombré de nombreux blessés parmi les manifestants et les forces de l'ordre. Un jeune manifestant appelé Daday a été sauvagement tabassé par les policiers. On signale aussi des mises à feu de pneus et de bâtiments officiels.

Des étudiants sahraouis ont organisé des sit-in et des marches pacifiques à l'intérieur des campus de Rabat, Marrakech et Agadir pour obtenir la libération de l'étudiant et la levée de l'encerclement de la cité universitaire d'Agadir, où s'étaient réfugiés douze étudiants sahraouis également recherchés par la police. Le 17 novembre, plus d'une vingtaine d'étudiants sahraouis de l'université d'Agadir, en grève de la faim de 48 heures, ont été emmenés au commissariat central d'Agadir de triste réputation (d'où pendant les années de plomb de nombreux Sahraouis ont été transférés dans les bagnes secrets de Agdz ou de Kalaat M'Gouna).

16.11.03
Expulsées pour délit de solidarité

Michèle Decaster et Michelle Bérard, militantes de l'AFASPA (Association française d'amitié et de solidarité avec les peuples d'Afrique) ont été refoulées du Maroc à leur arrivée à l'aéroport d'Agadir. Elles avaient l'intention de rendre visite aux prisonniers politiques Ahmed Naciri et Alisalem Tamek incarcérés à la prison d'Ait Melloul, et de rencontrer les étudiants en sit-in et grève de la faim en protestation contre l'arrestation de leur camarade Timglite Swaydi. Elles avaient aussi l'intention de se rendre au Sahara Occidental occupé et à Assa, pour rencontrer des familles de disparus sahraouis. Appréhendées dès leur arrivée elles n'ont pas pu quitter la zone internationale de l'aéroport et ont été renvoyées en France par le premier avion du lendemain. (Voir >> communiqué du Comité d'action pour la libération de TAMEK Ali Salem et tous les détenus politiques sahraouis , >>  communiqué BIRDHSO 19.11.03 , >> communiqué AFASPA, >> communiqué AARASD.)

Pour se faire une idée de la situation de la population sahraouie au sud du Maroc et dans les territoires sous contrôle marocains lire l'hebdomadaire TEL QUEL No 100, 09.11.03 et son dossier spécial intitulé: Autonomie, Référendum... Ce que les Sahraouis en pensent.(voir sous PUBLICATIONS)

11.11.03
Mission Amnesty au Maroc et au Sahara Occidental
Une délégation d'Amnesty International revient d'une mission de recherche au Maroc / Sahara Occidental du 13 au 22 octobre, où elle a rencontré des victimes de tortures, des familles de victimes, des défenseurs des droits humains et des avocats. La délégation relève une hausse importante du nombre de cas de tortures ou de mauvais traitements durant les deux dernières années, se rapportant à des islamistes présumés et à des Sahraouis arrêtés en raison de leur soutien à l'indépendance du Sahara Occidental. La délégation a remis ses observations au Comité de l'ONU contre la torture. (Amnesty International: >>
Les délégués d'Amnesty International doivent prendre la parole au sujet de la recrudescence importante de la torture au Maroc, 11.11.03 , >> Maroc / Sahara Occidental, Observations au Comité contre la torture (novembre 2003) Index AI : MDE 29/011/2003)

Les 12, 13 et 20 novembre 2003, le Comité contre la torture a examiné le cas du Maroc et adopté des conclusions et recommandations. >> voir document CAT/C/CR/31/2 .

21.11.03
Création d'un comité de soutien aux fonctionnaires mutés abusivement
Des représentant de formations politiques, syndicales et de la société civile ont créé un comité de solidarité avec les militants de la section Sahara du FVJ, de l'AMDH (défense des droits humains), de la CDT, UMT, du GSU (syndicats), PADS, NAHJ-DIMOCRATI (partis politiques) et de l'association ADL WA AL IHSSANE (islamistes), en majorité des enseignants, transférés abusivement loin de chez eux et de leurs proches dans le but de vider la région du Sahara de toute voix contestataire. (voir actualités
36-39 et 40-44)

SOLIDARITE

27.10.03
L'organisation norvégienne Norwegian Students' and Academics' International Assistance Fund (SAIH) a renouvelé lors de son assemblée générale son soutien à la lutte du peuple sahraoui pour son indépendance.

12-15.11.03
Forum social européen
Le Sahara Occidental au programme d'une plénière du Forum (Droit des peuples et pluralisme culturel : la question du Sahara occidental) avec des interventions de Mohamed Sidati, Pierre Galand, des juristes, un représentant de l'AFAPREDESA, etc ainsi qu'un atelier «Le Sahara Occidental, un problème de décolonisation. Quels sont les enjeux aujourd'hui ?», organisé par l'Association des Amis de la RASD.(SPS)

05-11.11.03
Vittoria
Une délégation de l'Union Nationale des Femmes Sahraouies a participé à Vittoria au pays basque à une rencontre internationale avec des femmes d'Espagne et d'Amérique latine consacrée au rôle des femmes dans la construction de leur pays.

Nueva asociación:
Asociación :  "TADAMUN "  Txingudi Sahararerekin Elkertea
Telf 666501350
C/ Infanta Eulalia, nº 37
20301 - IRUN .

PROCHAINEMENT

>> Agenda

22.11. - 02.12.03
Elections du Conseil national, le Parlement sahraoui.

03.12.03
Session inaugurale du Parlement à Tifariti.

02-03.12.03
Le secrétaire d'Etat américain Colin Powell effectuera une tournée au Maghreb (Tunisie, Maroc, Algérie).

Fin décembre
Le Conseil de présidence réunissant les chefs d'Etat de l'Union du Maghreb Arabe se tiendra fin décembre à Alger, a annoncé le ministre algérien des Affaires étrangères Abdelaziz Belkhadem.

La Asociación Provincial de Amistad con el Pueblo Saharaui de Sevilla lanza su campaña de huchas solidarias "Un euro para alimentos" con el fin de adquirir y enviar alimentos a los casi 200.000 refugiados saharauis que viven en la Hammada de Tindouf . Info: Tel. 954 282 205-954 274 104. Fax: 954 282 046. E mail: comunicación@saharasevilla.org

29ème Conférence européenne de solidarité avec le peuple sahraoui
5, 6 et 7 décembre 2003
, Nanterre- Paris - Vitry sur Seine
Info, contact:
bur.aarasd@wanadoo.fr
>>
Dépliants, programme et fiche de pré-inscription en PDF.

CONFERENCE
PARIS SORBONNE/ AMPHI GEORGES LEFEBVRE / (accès cour d'honneur métro St Michel)
Samedi 6 Décembre 2003: 14 H 30 / 17 H 00
PROGRAMME

 
Org.: Association des Amis de la RASD / EUCOCO 2003
BP 251 75227 Paris CEDEX 05 / bur.aarasd@wanadoo.fr

INTERNET

OPINION

NOUVELLES PUBLICATIONS
[Il est possible que des liens externes vers des journaux ne soient plus valables après quelques jours]

Français

English

Castellano

Portugais


Vous pouvez vous inscrire sur notre liste de diffusion pour recevoir régulièrement les Actualités hebdomadaires par e-mail


Cliquez sur le logo pour s'inscrire


[Sommaire actualités hebdomadaires] [Western Sahara Homepage]