SAHARA OCCIDENTAL

ACTUALITES HEBDOMADAIRES

SEMAINE 40

29.09.-05.10.2002

 

TERRITOIRES OCCUPES

Retour aux années de plomb
Après la razzia opérée le 24 septembre à El Ayoun (voir
semaine 39 ) selon des méthodes que l'on croyait définitivement abandonnées, les autorités marocaines d'occupation réutilisent les tortures les plus barbares contre les militants sahraouis enlevés à cette occasion.

Salek Bazaid, après avoir été interrogé et torturé par la brigade de la police judiciaire, a été emmené au PC des Compagnies Mobiles d'Intervention CMI à El Ayoun, geôle secrète tristement connue comme lieu de torture et que l'on croyait définitivement abandonnée. Bazaid a été confronté au commissaire chef des RG Hariz Elaarbi, qui l'a menacé de mort ainsi que d'autres militants des droits humains nommément cités. Bazaid a été ensuite ligoté avec une corde enroulée en spirale sur tout le corps pendant 48 heures. Il a été détaché sur avis médical qui attestait un danger vital.

Le commissaire Hariz Elaarbi est bien connu comme tortionnaire, actif au Sahara Occidental depuis 1976. La plupart des victimes de détention arbitraire et de disparition forcée ont passé entre ses mains. On lui attribue l'enlèvement en 1993 de El Kotb El Hafed et de El Kayrawan Saïd, aujourd'hui toujours disparus, et le décès sous torture d'au moins quatre Sahraouis, dont Khalil Ayach, Karroum, Hani Salama, arrêtés en 1987 lors de la visite d'une commission de l'ONU à El Ayoun. (corr.)

REFERENDUM - ONU

02.-04.10.02
ONU- Assemblée générale: Commission des questions politiques spéciales et de la décolonisation - Quatrième commission
Comme chaque année, la décolonisation du Sahara Occidental est à l'ordre du jour. Tous les intervenants excepté le Maroc et ses quelques rares alliés, ont déploré le manque de progression du plan de paix. (
SPS 01.10.02 - SPS 02.10.02 - ONU-Communiqué de presse CPSD/240)

De très nombreux pétitionnaires ont plaidé la cause sahraouie:
Hilt Teuwen (OXFAM Solidarity), Miguel Mayol i Raynal (Intergroupe Paix pour le peuple sahraoui du Parlement européen), Francisco José Alonso Rodríguez, Président de la Liga Española Pro-Derechos Humanos (
texte complet), Antonio Lopez Ortiz (FEDISSAH), Felipe Briones (IAJUWS), Suzanne Scholte (President Defense Forum Foundation, USA)(full text), Nina May (chairwoman Renaissance Foundation, USA), Dan Stanley (US Western Sahara Foundation Church Liaison office), Gilma Camargo (American Association of Jurists), Juan Soroeta Liceras (professeur de droit public international à l'Université du Pays basque), Cristina Navarro Poblet (Coordinadora Estatal de Asociaciones de Amistad y solidaridad con el Pueblo Saharaui, observatrice lors du procès de 17 Sahraouis à El Ayoun, le 24 avril 2002), Claudia Morales Rodriguez (membre du Sénat espagnol), Frank Ruddy (ancien ambassadeur américain) (full text), Karin Finkler (pour le député US Joseph Pitts), Ahmed Boukhari (représentant sahraoui à l'ONU) (full text). (ONU - Communiqué de presse CPSD/241)

Le projet de résolution (A/C.4/57/L.2), qui sera présenté à l'Assemblée générale, a été adopté sans vote. (ONU - Communiqué de presse CPSD/243)

GEOGRAPHIE POLITIQUE

Saint Dié
Le festival international de géographie de Saint Dié des Vosges (03-06.10.02) a invité cette année le Maroc comme hôte d'honneur. Dans leur présentation de ce pays, les organisateurs intègrent sans le citer le Sahara Occidental dans le territoire marocain, et "oublient" le conflit du Sahara Occidental et la présence des Nations unies.
L'Association française des amis de la RASD a vivement protesté auprès des organisateurs. Dans un communiqué, l'AARASD estime qu'«on aurait pu espérer du festival de Saint Dié plus d'honnêteté et de courage» et lui demande «comment feindre d'ignorer le droit à l'autodétermination du Peuple Sahraoui, comment rayer de la carte du Maghreb la frontière du Sahara Occidental et accepter ainsi une occupation armée pour l'expression d'une réelle souveraineté sur un territoire ?»
Pierre Galand, Président de la Coordination des comités européens de soutien au Peuple sahraoui, s'est adressé au président du festival en regrettant «qu'un important festival de géographie, réunissant des personnalités de grand renom à Saint Dié, ternisse son image universitaire et scientifique en acceptant de gommer une réalité historique et politique au nom de l'hospitalité à l'égard du Maroc, puissance occupante au Sahara Occidental.»

Francophonie
L'Association nippone d'amitié avec le peuple sahraoui a écrit au secrétaire général de l'Organisation Internationale de la Francophonie OIF, M. Boutros-Ghali, pour lui faire remarquer que, dans la carte de la francophonie, le Sahara Occidental faisait partie du Maroc, ce qui ne correspond pas au plan de paix des Nations unies. Dans sa réponse, l'OIF a reconnu que sa carte du Maroc n'était pas conforme aux décisions de l'ONU.

ITALIE

01.10.02
Sénat italien-Commission des Affaires étrangères
Dans sa présentation de deux propositions de résolution concernant le conflit du Sahara Occidental, le président de la commission confirme l'intérêt de l'Italie à promouvoir une reprise des efforts de négociations entre le Maroc et le Front Polisario. Les deux propositions de résolution ont été acceptées par la commission. La résolution finale demande au gouvernement de soutenir toute initiative de l'ONU en faveur du référendum ainsi que toute solution ayant obtenu l'accord des parties et conforme au droit international. La résolution demande également au gouvernement d'augmenter son aide humanitaire aux réfugiés, de surveiller le respect des droits humains dans les territoires contestés du Sahara Occidental et d'intervenir auprès du Maroc et du Polisario en faveur de la libération des prisonniers de guerre, conformément au plan de paix.
Le 31 octobre prochain, le bureau de la présidence de la Commission des Affaires étrangères du Sénat, élargi aux représentants des groupes parlementaires, rencontrera le Président Abdelaziz, Secrétaire général du Front Polisario. (
Procès-verbal en italien)

AIDE HUMANITAIRE

01.10.02
UNHCR-PAM
L'aide humanitaire aux réfugiés sahraouis n'est pas détournée, mais elle est insuffisante, ont affirmé à Genève le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) et le Programme alimentaire mondial (PAM), s'inscrivant en faux contre les accusations marocaines à ce propos lors de la réunion du Comité exécutif du HCR.
Pour la porte-parole du PAM à Genève, Christiane Berthiaume, la nourriture aux réfugiés sahraouis n'est pas l'objet de détournements. "Si les gens ont faim aujourd'hui, si effectivement on a des cas de malnutrition importants, ce n'est pas parce que les vivres sont détournés, c'est parce que nous n'avons pas suffisamment de quoi leur donner à manger".
Le HCR n'a reçu que 1,5 million de dollars sur les 4,6 millions demandés pour 2002 pour ces mêmes réfugiés. "Le problème, ce n'est pas du tout le détournement de l'aide humanitaire, mais bien le fait que les bailleurs de fonds ne donnent pas suffisamment d'aide humanitaire pour ces réfugiés", a renchéri Peter Kessler, porte-parole du HCR.
Le représentant permanent du Maroc auprès des Nations unies avait dénoncé, comme chaque année, "le détournement systématique" de l'aide alimentaire destinée aux réfugiés sahraouis. (
AFP - UNHCR news )

SOLIDARITE

Caravane de ayuda humanitaria del País Vasco para el pueblo saharaui refugiado en Tinduf (Argelia): Salida el domingo 29 de Septiembre.

PROCHAINEMENT

Italia
12.10.02, Scandicci, Prov. di Firenze, Dibattito: Saharawi una Repubblica in esilio. Ore 17, sala Consiglio communale.

INTERNET

OPINION

 

NOUVELLES PUBLICATIONS
[Il est possible que des liens externes vers des journaux ne soient plus valables après quelques jours]

Français

 

English

Castellano

 

Deutsch


Vous pouvez vous inscrire sur notre liste de diffusion pour recevoir régulièrement les Actualités hebdomadaires par e-mail


Cliquez sur le logo pour s'inscrire


[Sommaire actualités hebdomadaires] [Western Sahara Homepage]