SAHARA OCCIDENTAL

ACTUALITES HEBDOMADAIRES

SEMAINE 31+32

28.07. - 10.08.2002

 

TERRITOIRES OCCUPES
REFERENDUM
MAROC
DROITS HUMAINS
SOLIDARITE
INTERNET
NOUVELLES PUBLICATIONS

 

TERRITOIRES OCCUPES

01.08.02
Les conditions de détention dans la "prison noire" d'El Ayoun sont toujours aussi catastrophiques, voir le récent rapport publié par l'AFAPREDESA (
espagnol).
Une centaine de détenus sahraouis, dont des détenus politiques, ont signé une lettre à l'intention d'amnesty international, pour se plaindre de leurs "dures conditions de détention" et menacent d'entreprendre une grève de la faim illimitée, si les autorités marocaines ne répondent pas positivement à leurs doléances: "libération immédiate et sans conditions de tous les détenus politiques, arrêt des procès iniques et des extorsions d'aveux, envoi d'une mission d'enquête internationale et ouverture du Sahara Occidental aux observateurs et aux médias internationaux". (corr.)

Nasiri Ahmed (Hamadi Mohamed Lamine Jiyed), président du Forum Vérité et Justice de Smara, est actuellement détenu à la "prison noire", en attente de son procès prévu le 18 septembre, accusé d'être un meneur lors des émeutes de Smara en novembre 2001 (semaine 47/01). Défenseur des droits humains, il avait déjà été emprisonné en 1992 et de 1993 à 94 (voir semaine 25). (corr.)

D'autre part, la police judiciaire poursuit ses interrogatoires parmi les jeunes Sahraouis du quartier Maatallah d'El Ayoun, à la recherche des auteurs de l'attentat perpétré contre un commissariat de police le 19 juin. Trois personnes ont déjà été condamnées dans cette affaire (voir semaine 29). (corr.)

06.08.02
Smara
Des dizaines de diplômés sahraouis ont organisé un sit-in devant les locaux de l'administration d'occupation marocaine pour réclamer du travail. Le rassemblement, qui a duré trois heures, a été l'occasion de rappeler que «les emplois sont attribués en priorité aux colons marocains alors que les autochtones sahraouis sont réduits au chômage», a déploré un des participants. (SPS)

REFERENDUM

30.07.02
Résolution du Conseil de sécurité S/RES/1429 (2002) (texte complet:
PDF - HTML)
Le Conseil décide à l'unanimité de proroger le mandat de la MINURSO jusqu'au 31 janvier 2003.
Le Conseil de sécurité a réaffirmé la validité du plan de réglement, il «continue d'appuyer énergiquement les efforts déployés par le Secrétaire général et son Envoyé personnel, pour trouver une solution politique à ce différend de longue date... et se déclare prêt à étudier toute solution assurant l'autodétermination... ».

Réactions

RASD
«La résolution est une victoire pour le peuple sahraoui et pour la légalité internationale», a estimé le Président Mohamed Abdelaziz dans une interview exclusive accordée à SPS. «Tous les membres du Conseil de sécurité ont été unanimes à considérer le conflit (...) comme une question de décolonisation, devant trouver sa solution à travers l'exercice par le peuple sahraoui de son droit à l'autodétermination», a souligné le Président. En réaffirmant «la validité du Plan de règlement onusien» , la communauté internationale a clairement «rejeté le projet d'accord-cadre».(SPS)
Dans une conférence de presse à Alger, le ministre sahraoui des Affaires étrangères Ould Salek a estimé que la résolution contenait deux points essentiels: La solution pacifique et définitive doit passer nécessairement par l'application du principe du droit à l'autodétermination, et le plan de paix de l'ONU et de l'OUA reste toujours valide. Il a ajouté en conclusion que le Conseil reconnaît que la nature du conflit maroco-sahraoui est une question de décolonisation, qui doit se résoudre par un référendum, et qu'il rejette le projet d'"accord cadre", qui vise la légitimation de l'occupation. (
Déclaration Ould Salek) (voir aussi: déclaration M. Khaddad, Press release Polisario Representation to Australia)

Maroc
"Les membres du Conseil de sécurité ont préféré donner un mandat clair et sans entraves à M. Baker pour continuer ses efforts de médiation politique", a fait observer M. Bennouna, l'ambassadeur marocain auprès des NU. "Nous espérons que nous parviendrons à négocier une solution juste et définitive à partir de l'approche qu'il proposera". Un porte-parole du ministère marocain des Affaires étrangères s'est déclaré "satisfait" de la dernière résolution du Conseil de sécurité, estimant qu'elle soutient une "solution politique négociée". (MAP, AFP)

Algérie
Dans un communiqué, le ministère algérien des Affaires étrangères écrit que "cette résolution exprime parfaitement le souci de la communauté internationale de promouvoir une solution juste et définitive de ce conflit, sur la base de la légalité internationale et de la doctrine des Nations unies en matière de décolonisation". (APS)

Espagne
Le vice-président et porte-parole du gouvernement, Mariano Rajoy, a répété la position de l'Espagne en faveur d'un accord entre les parties, parce que, «quand il y a accord, la situation devient plus stable et ne génère pas de conflit... Pour l'instant, le seul accord existant, c'est le référendum», a-t-il ajouté.

France
«La France, qui a joué un rôle actif dans la recherche du consensus au sein du Conseil, en liaison avec les parties, se félicite de l'adoption de cette résolution, qu'elle considère comme un résultat satisfaisant.» (
MAE France)
[Comme l'a pertinemment écrit un de nos correspondants: "Le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères continue de manier le langage diplomatique version langue de bois en chêne massif et frilosité hivernale sibérienne".]

Russie
Le ministère russe des Affaires étrangères souligne que, «grâce à la participation active de la Russie», la résolution met en évidence l'importance du plan de règlement et veut appporter une aide politique supplémentaire pour la recherche d'une solution politique, qui prenne en compte les intérêts légitimes du Maroc et du Front Polisario, ainsi que le droit à l'autodétermination du peuple sahraoui. (
press release)

Associations de solidarité

Le président de la Coordination européenne du soutien au peuple sahraoui, dans une lettre au président Abdelaziz, se réjouit de «la décision unanime du Conseil de Sécurité des Nations unies de confirmer le Plan de règlement du conflit dans le respect des principes et du droit du Peuple sahraoui à l'autodétermination. Cette clarification met fin aux atermoiements et hésitations du Conseil et aux tentatives du Maroc de dévoyer l'institution internationale de son obligation de mener à son terme le processus de décolonisation du Sahara Occidental.» (corr.)

La Fédération des Institutions Solidaires Espagnoles avec le peuple Sahraoui (FEDISSAH) a exprimé sa ''satisfaction'' pour l'adoption de la résolution qui constitue "une défaite cuisante" pour les thèses et les prétentions marocaines et "enterre pour toujours le Projet d'Accord-cadre". (SPS)

Le Comité national algérien de solidarité avec le peuple sahraoui (CNASPS) «se félicite des résultats et conclusions de l'ONU, qui établissent sans équivoque que la question du Sahara Occidental est une question de décolonisation.» (SPS)

Le comité français pour le Sahara Occidental écrit que, «si l'on peut être satisfait du rappel du principe de «l'autodétermination du peuple du Sahara Occidental», la résolution 1429 n'entraîne qu'une satisfaction mitigée. Trop d'indices révélateurs de l'inclination de l'ONU en faveur du Maroc et annonciateurs de pressions sur les dirigeants sahraouis, font douter de la sincérité des intentions de l'organisation internationale.» (texte complet)

MAROC

30.07.02
Discours du trône
A l'occasion de la Fête du trône, le roi Mohammed VI a répété sa "volonté inébranlable de protéger notre intégrité territoriale et de ne pas renoncer à un seul pouce de notre territoire". Il a souligné «avec force le rejet catégorique de toute thèse partitionniste» et réaffirmé la souveraineté marocaine sur l'îlot Toura (Leila/Perejil). Il a demandé à l'Espagne "une définition claire" des relations qu'elle entend établir avec le Maroc.

Réaction
Le Président de la République sahraouie a «déploré» que Mohamed VI ait versé dans «la fuite en avant et l'intransigeance dans le fait accompli colonial». Il a relevé «la falsification» de vérités cinglantes et des «mystifications», tendant à détourner l'attention de l'opinion publique des problèmes politico-socio-économiques dans lesquelles le Maroc se débat. Le roi du Maroc a attaqué l'Algérie de front en lui reprochant «ses propres maux», a relevé le Président, dénonçant cette politique «contraire aux principes de fraternité et de bon voisinage». Le Maroc s'est attaqué à l'Espagne, a indiqué M. Abdelaziz, qui est «un partenaire privilégié des pays et des peuples du Maghreb arabe», affirmant que «la provocation, le chantage et l'agressivité contre ce pays ami de nos peuples et de l'Afrique, est contraire aux intérêts des peuples de la région». (SPS)

06.08.02
Les élections à la Chambre des représentants (parlement) se dérouleront le 27 septembre au scrutin proportionnel.

07.08.02
Achats d'armes
Selon le quotidien madrilène La Razon, le Maroc vient d'acheter à la Biélorussie 50 chars de combat T-72, dans le cadre d'un programme d'achats d'armes réalisés auprès d'autres pays que son fournisseur habituel, les USA. L'objectif est d'éviter, selon le journal, un veto américain à l'utilisation de ces armes en cas d'un éventuel conflit avec l'Espagne. Le Maroc a récemment acheté en France des batteries d'artillerie F-3 autopropulsées de 155 mm d'une portée de 30 km. Le Maroc négocie auprès des Saoudiens l'achat de 20 chasseurs F-16, achetés par l'Arabie saoudite aux USA, qui viennent d'arriver sur des bases saoudiennes. (
semaine 10). La Razon prétend qu'une vingtaine de pilotes marocains devraient recevoir une formation sur F-16 en Belgique, ce qui avait été démenti par le ministre belge de la Défense dans une lettre en mars dernier à Pierre Galand, président de l'EUCOCO.

DROITS HUMAINS

29.07.-16.08.02
54ème session de la Sous-Commission de la promotion et de la protection des droits de l'homme
La Ligue internationale pour les droits et la libération des peuples (LIDLIP) a déclaré: «Depuis quelques mois, nous recevons des informations sur des cas de violations graves des droits de l'homme dans l'ex-colonie espagnole, le Sahara Occidental. Les militants et défenseurs des droits de l'homme vivent un véritable calvaire dans ce pays: menaces, persécutions, tentatives d'arrestations, arrestations arbitraires et licenciement des défenseurs des droits humains. Le Sahara Occidental doit-il rester à la merci des violations quotidiennes des normes internationales des droits de l'homme ? La LIDLIP lance un appel à la Communauté internationale afin qu'elle exerce davantage de pression sur le Maroc pour que soit mis à exécution l'application immédiate des accords de règlement pour sortir ce pays de l'exceptionalité. Le droit à l'autodétermination du peuple sahraoui, réaffirmé une fois de plus par la dernière résolution du Conseil de sécurité de l'ONU, doit être respecté conformément à la légalité internationale contemporaine.»

SOLIDARITE

03.08.02
11e festival des Nuits Atypiques de Langon, Gironde, France.
Un groupe musical sahraoui s'est produit sur la scène des arcades, le samedi 3 août devant un public de plus de 500 personnes. La journée avait démarré par une conférence débat, "les enjeux de la question sahraouie", animée par Patrick Lavaud, Directeur du Festival, en présence du Maire adjoint de Langon et de plusieurs élus du conseil général de Gironde. Sont intervenus, Danielle Mitterrand, Présidente de la Fondation France Libertés, Khadija Hamdi, Parlementaire sahraouie, Régine Villemont, Secrétaire générale de l'association des Amis de la RASD, et Sid Ahmed Daha, Représentant Adjoint du Front Polisario en France. Ces deux rencontres ont obtenu un très vif succès, un public nombreux, enthousiaste, s'est passionné pour la question sahraouie. Le stand de l'Association des Amis de la RASD ne désemplit pas. Cette fête a démarré avec l'arrivée d'un groupe d'enfants sahraouis accueillis par le centre de loisirs de la ville de Verdelais. Au cour de ce séjour les enfants ont été reçus par plusieurs comités d'entreprise de Gironde.

INTERNET

Informe sobre la situación de los presos políticos saharauis en la Cárcel Negra de El Aaiún: Hacinamientos, Enfermedades, Falta de alimentación, Violaciones Sexuales y Cohecho de las autoridades, AFAPREDESA, 11.07.02.

OPINION

PROCHAINEMENT

28ème Conférence européenne du soutien au peuple sahraoui, EUCOCO 20002
Paix et autodétermination pour le peuple sahraoui
Modène (Italie) 25-27 octobre 2002
Contact:
ansps@libero.it ; roversi@arci.tin.it

NOUVELLES PUBLICATIONS
[Il est possible que des liens externes vers des journaux ne soient plus valables après quelques jours]

Français

English

castellano

portugais

deutsch

arabe

néerlandais

Svenska

 


Vous pouvez vous inscrire sur notre liste de diffusion pour recevoir régulièrement les Actualités hebdomadaires par e-mail


Cliquez sur le logo pour s'inscrire


[Sommaire actualités hebdomadaires] [Western Sahara Homepage]