SAHARA OCCIDENTAL

ACTUALITES HEBDOMADAIRES

SEMAINE 27

30.06.-06.07.2002

 

RASD
TERRITOIRES OCCUPES
REFERENDUM
UNION EUROPEENNE
OUA
MAROC
PROCHAINEMENT
INTERNET
NOUVELLES PUBLICATIONS

 

RASD

27.06.02
Angola
Ahmed Salama Sid-Ahmed a présenté au Président angolais José Eduardo Dos Santos, ses cartes de créances en tant qu'Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiare de la République Arabe Sahraouie Démocratique auprès de la République de l'Angola. Lors de l'audience, Ahmed Salama a informé les autorités angolaises des derniers développement du processus de paix au Sahara Occidental.

28.06.02
Italie
L'histoire du conflit du Sahara Occidental à travers la lutte du peuple sahraoui pour son droit à l'autodétermination et à l'indépendance a constitué le thème central d'un séminaire organisé à Caserta (près de Naples) par plusieurs universités italiennes. Plusieurs professeurs de droit international, des parlementaires et des sénateurs italiens ont participé à cette rencontre, ainsi qu'une délégation sahraouie conduite par Mohamed Sidati, ministre conseiller. L'université "Seconda" de Naples, l'université "Tor Vergata" de Rome, l'université de Pérouse et l'université de Malte "Link campus" sont à l'origine de cette initiative. Deux autres rendez-vous similaires sont prévus, le premier en octobre à Pérouse sur le thème de "la diplomatie des Etats et des peuples pour la solution du conflit du Sahara Occidental". Un deuxième séminaire devrait être organisé par l'université "Tor Vergata" de Rome en décembre, qui traitera du "rôle de l'Italie et de l'Europe pour la solution du conflit du Sahara Occidental".

30.06.-03.06.02
Pays basque
Une délégation du Pays basque, formée d'une soixantaine de personnes et dirigée par le lehendakari Juan José Ibarretxe, a effectué une visite officielle en République sahraouie. Des représentants de toutes les formations politiques, sauf Batasuna et le Parti populaire, de diverses institutions ainsi que des journalistes font partie de la délégation. Celle-ci a visité divers projets financés par le gouvernement basque, dont les installations de la Radio nationale sahraouie. Le séjour de la délégation s'est terminé par une réception officielle offerte par le président sahraoui. Celui-ci a averti que tout réglement qui aurait pour objectif d'imposer des solutions qui ne respectent pas le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination est condamné à l'échec et conduira inévitablement à la guerre et à l'instabilité.
Ibarretxe, reçu comme un chef d'Etat par le président sahraoui, s'est déclaré honoré d'être le premier chef de gouvernement d'une région autonome d'Espagne à visiter le peuple sahraoui. Il a exprimé solennellement son appui à la cause sahraouie. Il a demandé au gouvernement espagnol et aux communautés autonomes de soutenir la cause sahraouie, ajoutant que la mise en oeuvre des résolutions de l'ONU était «fondamentale». Le lehendakari a également rencontré des membres de la MINURSO.
Le ministre des Affaires étrangères espagnol, Josep Piqué, a qualifié "d'irresponsable" le voyage du président du gouvernement basque au Sahara Occidental.

04.07.02
Les 100 prisonniers de guerre marocains, libérés le 18 juin dernier par le Front Polisario à la demande de l'Allemagne, seront rapatriés dimanche 7 juillet par les soins du Comité International de la Croix Rouge (CICR). Les prisonniers seront remis au CICR au cours d'une cérémonie formelle à laquelle assisteront des représentants du Front Polisario, du Croissant-Rouge Sahraoui, de la Croix-Rouge, de la MINURSO ainsi que l'ambassadeur d'Allemagne. (
SPS, avec liste nominative des personnes libérées)

TERRITOIRES OCCUPES

30.06.02
Arrestations
Après l'incendie intentionnel d'un poste de police à El Ayoun (voir
semaine 26), la police a procédé à de nombreuses interpellations, avant tout de jeunes Sahraouis, dont trois sont détenus. Selon des informations dignes de foi, Salem Mouloud, Salek Hazaña (El Alawi), Duih Mohamed-Fadel se trouvent dans un état grave suite aux tortures et mauvais traitements qu'ils ont subi. Les trois jeunes gens ont été présentés au procureur du roi, qui a ordonné leur emprisonnement. Ils comparaîtront prochainement devant le tribunal. Plusieurs autres jeunes sont recherchés et d'autres ont été interrogés avec brutalité et fouillés d'une manière humiliante. De nombreuses perquisitions au domicile de familles sahraouies ont également eu lieu, souvent de manière humiliante. A El Ayoun des patrouilles de police et de militaires parcourent rues et ruelles de la cité. Smara est sous couvre-feu dès 22 heures.
D'autre part, le personnel de la Sûreté nationale, le directeur de la police judiciaire, les deux procureurs du roi auprès du tribunal de première instance et du tribunal pénal, ainsi que la majorité des juges ont été remplacés. (corr., AFAPREDESA,
communiqué, rapport en arabe )

01.07.02
Intimidation
Au moment où une importante délégation d'Amnesty international visite les zones occupées du Sahara Occidental, les autorités multiplient intimidations et représailles contre les défenseurs des droits de l'homme et les parents de disparus sahraouis.
Le 28 juin 2002, Barca, fille du disparu Farayi Mohamed-Salem Beih, a été convoquée et menacée de représailles si elle recevait la délégation d'Amnesty international à son domicile. Par la suite le caïd du district a convoqué l'épouse du disparu Farayi pour la menacer au cas où elle recevrait la délégation. C'est chez elle qu'une rencontre avec les délégué-e-s d'Amnesty international était prévue. (
communiqué AFAPREDESA)

REFERENDUM

28-30.06.02
Alger: Séminaire international de solidarité avec le peuple sahraoui
Organisé par le Comité national algérien de solidarité avec le peuple sahraoui (CNAPS), cette conférence a réuni à l'hôtel El Djazair des parlementaires, des personnalités politiques et universitaires, des juristes, des représentants d'ONG et d'associations de soutien au peuple sahraoui de 13 pays européens, ainsi qu'une importante délégation sahraouie conduite par le président de l'assemblée nationale (parlement), Salem Lebsir. La délégation algérienne comprenait des représentants de la société civile, du parlement algérien et des Algériens vivant en France.
Les participant-e-s ont entendu divers exposés sur la situation actuelle et se sont penchés, dans trois ateliers, sur les aspects politiques, juridiques et économiques de la question du Sahara Occidental. Dans une déclaration finale, les participant-e-s se déclarent prêts à unir leurs efforts en faveur de la cause sahraouie. Ils demandent "d'observer une plus grande vigilance face aux multiples tentatives et manœuvres de mise en cause du plan de paix de l'ONU visant à spolier le peuple sahraoui de ses droits fondamentaux". Ils condamnent les violations des droits humains dans les territoires occupés et dénoncent la politique marocaine de colonisation du Sahara Occidental et d'exploitation illégale de ses richesses. Ils décident de saisir officiellement le secrétaire général des Nations unies, le Conseil de sécurité, les présidents du Conseil, de la Commission et du Parlement européen, ainsi que celui de l'Organisation de l'Unité Africaine, pour leur demander d'agir en faveur du respect strict des résolutions des Nations unies, de l'arrêt immédiat des atteintes aux droits humains au Sahara Occidental occupé et de l'exploitation illégale de ses richesses naturelles.
En marge de la réunion, le président de l'Assemblée populaire algérienne, M. Karim Younès, a reçu le président du Conseil national sahraoui (parlement), M. Salem Lebsir, en présence du président du comité algérien de soutien au peuple sahraoui et des participants à la conférence. La rencontre a été marquée par l'annonce de la création du groupe parlementaire d'amitié et de fraternité algéro-sahraoui. (
Discours prononcé par Marianne Eriksson, députée au Parlement européen, Suède, Membre de l'Intergroupe Paix pour le peuple sahraoui)(Final declaration english)

26.06.02
Early Day Motion, EDM 1517
Une motion a été déposée au parlement britannique par le député Jeremy Corbyn. Elle soutient le droit à l'autodétermination du peuple sahraoui et appelle le Conseil de sécurité à organiser un référendum. Cette motion qui n'est pas soumise à débat, a été signée actuellement par 28 parlementaires.

UNION EUROPEENNE

04.07.02
La délégation ad hoc du Parlement européen a approuvé le texte définitif de son rapport, dans lequel elle apporte son soutien à la mise en oeuvre du référendum d'autodétermination. Elle reconnaît que ce n'est pas la mission de la délégation de se déterminer pour une solution ou une autre, puisque ce sont les Nations unies seules qui sont légitimées pour le faire. La délégation estime que l'idée référendaire ne doit pas être abandonnée, bien que, au vu des circonstances, il est probable que le référendum ne puisse être organisé. Les eurodéputés estiment cependant que la formule d'autonomie doit être prise en compte et peut constituer une base de négociation non exclusive entre les parties. Le rôle de l'UE doit être d'encourager et de faciliter le dialogue et la poursuite des négociations, en jouant le rôle de médiateur. La délégation demande au Conseil et à la Commission de jouer un rôle plus actif et d'assumer leur responsabilité dans un conflit qui a trop duré. Elle propose que le Parlement européen organise des réunions avec des représentants des deux parties, continue d'apporter son aide humanitaire aux réfugiés et au développement de la région. Le rapport, de 38 pages, sera soumis à la Commission des affaires étrangères.

OUA

04.-10.07.02
Sommet de l'OUA à Durban
Dans son rapport annuel présenté devant la 76ème session ordinaire du Conseil des ministres de l'OUA, le Secrétaire Général, M. Amara Essy, a exprimé son soutien à la mise en oeuvre du Plan de règlement accepté par le Maroc et le Front Polisario et approuvé par le Conseil de sécurité en tant que mécanisme de règlement du conflit du Sahara Occidental. L'OUA en sa qualité de co-responsable avec les Nations Unies, de la recherche d'une solution mutuellement acceptable, continuera à soutenir les efforts de l'ONU pour un règlement pacifique du conflit. La délégation de la RASD présente à la session est conduite par le ministre des Affaires étrangères Mohamed Salem Ould Salek, accompagné des ambassadeurs en Afrique du Sud, Ethiopie et Angola.
Le 8 juillet le sommet des chefs d'état de l'OUA décidera, lors de sa 38ème session, de la transformation de l'OUA en Union africaine. La nouvelle organisation, UA, tiendra alors sa première session du 9 au 10 juillet. (SPS, OUA)

MAROC

02.07.02
Les autorités des Iles Canaries ont reconnu qu'elles soutiennent la démarche d'armateurs privés canariens, qui ont l'intention de conclure des accords avec le Maroc, afin de pouvoir pêcher dans les eaux territoriales marocaines malgré le non-renouvellement de l'accord de pêche entre l'UE et le Maroc. (
CANARIAS7)

PROCHAINEMENT

16.07.02 Visite Mohamed Abdelaziz aux USA

INTERNET

 

 

OPINION

 

NOUVELLES PUBLICATIONS
[Il est possible que des liens externes vers des journaux ne soient plus valables après quelques jours]

Français

English

Castellano


Vous pouvez vous inscrire sur notre liste de diffusion pour recevoir régulièrement les Actualités hebdomadaires par e-mail


Cliquez sur le logo pour s'inscrire


[Sommaire actualités hebdomadaires] [Western Sahara Homepage]