SAHARA OCCIDENTAL

ACTUALITES HEBDOMADAIRES

SEMAINE 52

22.-29.12.2001

 

10.12.01
Smara
Les étudiants sahraouis du lycée de Smara se sont mis en grève à l'occasion de la journée internationale des droits de l'homme. Dans un communiqué ils réclament «la libération inconditionnelle de tous les détenus politiques sahraouis, le dédommagement moral et matériel des personnes persécutées au cours des événements sanglants du 17 novembre et la fin de l'état de siège imposé à Smara». Le texte demande la mise en jugement des responsables et aux forces marocaines de sécurité de «mettre fin aux harcèlements des filles de la ville». (SPS)

10.12.01
Goulimine
Les veuves sahraouies de Goulimine et les jeunes filles au chômage se sont organisées depuis le 10 décembre en sit-in devant les locaux administratifs de la ville pour réclamer une prise en charge de leurs doléances sociales mais aussi pour «exprimer leur solidarité avec leurs compatriotes arrêtés arbitrairement à Smara, El Aaiun et Assa». (SPS)

12.12.01
Arrestation
Abdelfatah L'kbir L'fater (âgé de 20 ans) a été enlevé par les autorités marocaines à Smara. Il faisait partie d'un groupe de jeunes sahraouis ayant participé au soulèvement de la ville le 17 novembre dernier. Il a été incarcéré à la prison de El Ayoun après avoir été torturé (
BERDHSO, SPS)

14.12.01
Intimidations
A El Ayoun, le permis de conduire et la voiture de Smaili Brahim, qui mettait sa voiture à la disposition de Mohamed Daddach pour ses déplacements, ont été confisqués. Le magasin d'un autre citoyen sahraoui, Massaoud Boushab Elbaz, qui avait reproduit les cassettes vidéo de l'accueil de M. Daddach à El Ayoun et Smara, a été perquisitionné et les cassettes confisquées. D'après la loi, le matériel video relève des Centres cinématographiques marocains, la police ne peut intervenir que dans les cas de pornographie. Cette mesure est donc clairement de caractère politique. (
BERDHSO)

20.12.01
Jugements
Les huit jeunes Sahraouis arrêtés par les autorités marocaines les 1er et 2 décembre dernier à El Ayoun, ont été jugés par le Tribunal de première instance de cette ville. Le verdict n'a pas été prononcé en séance publique, les détenus en ont été informés à l'intérieur de la prison civile. Ils étaient accusés d'avoir participé à des manifestations. Ahl Mayara Âalati et Samoudi Elmokhtar ont été acquittés. Sbaâi Mohamed et Elâayachi Mohamed ont été condamnés à un an de prison ferme, Laghzal Essahel, Ezzayâar Elhassan, Sghir Âaziz et Elkhaldi Saîd à un an et demi de prison ferme.(
BERDHSO )

21.12.01
Total-Dakar
Le gouvernement sahraoui a autorisé le passage du rallye Total-Dakar à travers son territoire. Le chargé des relations extérieures de TSO, la société qui organise l'épreuve, Roger Kalmanovitz, a rencontré dans les camps de réfugiés sahraouis le ministre de la Défense Mohamed Lamine Bouhali. L'étape Tan-Tan -Zouérate, qui traverse le Sahara Occidental, le 4 janvier, sera remplacée par une simple liaison de nuit sans interruptions. (
SPS + autres agences)
Au départ à Arras une manifestation de protestation a été organisée par le collectif "Ras l' Dak Total", sous le thème : Contre le "Total Dakar", pour un Dakar-Arras de la solidarité. L'AFASPA a demandé au gouvernement français de se démarquer de cette "entreprise politico-marchande". Des manifestations sont prévues à Madrid ville étape les 30 et 31 décembre.

27.12.01
Arrestation
Mohamed ould Selma ould Rabani, né en 1983, a été enlevé par la police à Smara, qui continue de pourchasser les participants présumés des manifestations du 17 novembre, semant la panique parmi les jeunes Sahraouis. En conséquence, plusieurs jeunes se cachent ou s'enfuient, huit personnes sont arrivées il y a quelques jours dans les campements de réfugiés près de Tindouf, d'autres cherchent à atteindre les Iles Canaries.

28.12.01
El Ayoun - grève de la faim
A peine 6 semaines après la libération des prisonniers politiques sahraouis et de Mohamed Daddach, on compte actuellement de nouveau 23 prisonniers politiques incarcérés à Agadir et El Ayoun, suite aux manifestations d'El Ayoun (7.11.) et de Smara (17.11.). (
liste provisoire).
Ceux-ci ont entamé le 25 décembre une grève de la faim à la prison d'El Ayoun, à laquelle se sont joints des détenus de droit commun. 131 personnes participent au mouvement. Sept personnes ont été transférées à l'hôpital Hassan ben el Mehdi d'El Ayoun. Les grévistes ont dénoncé dans un communiqué les enlèvements, les disparitions, les jugements sommaires dont ils ont été victimes et exigé leur libération immédiate. En outre, les détenus de droits commun ont demandé la révision de leurs jugements, dénonçant une inégalité de traitement entre Sahraouis et Marocains: un même délit entraînerait une peine de trois mois de prison à Casablanca contre douze mois au Sahara Occidental. Tous dénoncent les conditions d'emprisonnement. La prison d'El Ayoun, prévue pour 200 personnes, héberge actuellement plus de 700 détenus.(corr.) (voir aussi
compléments d'information du 29.12.01)

NOUVELLES PUBLICATIONS
[Il est possible que des liens externes vers des journaux ne soient plus valables après quelques jours]

français

english

castellano

Portugais

 Deutsch


Vous pouvez vous inscrire sur notre liste de diffusion pour recevoir régulièrement les Actualités hebdomadaires par e-mail


Cliquez sur le logo pour s'inscrire


[Sommaire actualités hebdomadaires] [Western Sahara Homepage]