SAHARA OCCIDENTAL

ACTUALITES HEBDOMADAIRES

SEMAINE 20

13. - 19.05.2001

07.05.01
Droits humains
L'Association Marocaine des Droits Humains, dans une lettre au Premier ministre, dénonce les graves violations des droits humains qui se sont multipliées ces derniers temps au Maroc. L'AMDH fait notamment référence à la dispersion violente du sit-in pacifique de la section d'El Ayoun de l'Association nationale des diplômés chômeurs, le 3 mai, ayant entraîné des blessures graves, l'arrestation de sept manifestants et leur présentation au tribunal. Elle cite encore l'interdiction de la manifestation du premier mai organisée par l'UMT à El Ayoun, en raison de la participation de Sahraouis du Forum pour la Vérité et la Justice, section Sahara, qui brandissaient des photos de disparus et manifestaient contre l'impunité.
(AMDH)

12.05.01
Slovénie
Le forum de la jeunesse de la liste unie social-démocrate a adopté, lors de son congrès, une
résolution en faveur d'un référendum d'autodétermination au Sahara Occidental. (corr)

13.05.01
Référendum
Dans un entretien accordé à Al-Sharq al-Awsat, en marge des travaux du Forum méditerranéen à Tanger, le ministre des affaires étrangères algérien Abdelaziz Belkhadem a indiqué que son pays «soutient le plan de réglement onusien qui a été décidé par la communauté internationale, y compris le Maroc». Ce plan, a-t-il précisé, «est toujours valable et les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU reconnaissent toujours ce plan auquel nous sommes attachés à l'instar des autres pays, en respect de la légalité internationale». Sur la "troisième voie", le chef de la diplomatie algérienne a déclaré que «nous ne connaissons pas la troisième voie et nous donnerons notre avis à ce sujet quand nous en connaîtrons le contenu».
(SPS)

14.05.01
Référendum
Les femmes sahraouies, qui participent au Forum des ONG sur les pays les moins avancés à Bruxelles du 10 au 20 mai 2001, ont adressé une lettre au Secrétaire général des Nations unies, présent à Bruxelles. Elles demandent à l'ONU de respecter ses engagements envers le Sahara Occidental et de travailler sincèrement pour l'application du référendum négocié entre les deux parties belligérantes. Elles refusent toute solution alternative au droit à l'autodétermination et à l'indépendance nationale. Elles affirment leur détermination comme femmes à continuer à défendre leur droit inaliénable quelqu'en soit le prix.
Le groupe interparlementaire belge «Paix pour le Peuple Sahraoui», après avoir entendu une représentante de la délégation sahraouie, s'est également adressé par écrit à Kofi Annan pour soutenir sa démarche.

15.05.01
Front Polisario
Le Secrétariat National du Front Polisario, composé de 29 membres, s'est réuni en session ordinaire sous la présidence de son secrétaire général Mohamed Abdelaziz. Il a réaffirmé que le conflit du Sahara Occidental ne peut être résolu sans respecter le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination. Il a déploré le manque de fermeté de l'ONU et du Conseil de sécurité face au Maroc et appelé la MINURSO à reprendre dans les plus brefs délais la mise en oeuvre du plan de règlement. Il a exprimé «solennellement le rejet total et sans appel de toute tentative visant à passer outre les droits du peuple sahraoui à l'autodétermination et à l'indépendance». Il a constaté que l'Union européenne, la France en particulier, participent à l'asservissement du peuple sahraoui en aidant financièrement le Maroc et en pillant les richesses sahraouies, et leur demande de contribuer, par l'application totale du plan de réglement onusien, à l'avènement d'une paix juste au Sahara Occidental.
(SPS, Communiqué ministère de l'Information)

16.05.01
Condamnations
Le tribunal correctionnel de Rabat a condamné 36 membres de l'AMDH, du Forum pour la Vérité et la Justice, du Comité de coordination des Sahraouis victimes d'enlèvements forcés et d'arrestations arbitraires, de parents de détenus politiques, etc. à trois mois de prison ferme. Ces militants avaient été placés en garde à vue alors qu'ils s'apprêtaient à se rendre à un sit-in à Rabat le 9 décembre 2000. La manifestation avait été interdite par les autorités . Les prévenus, reconnus coupables de «participation à l'organisation d'une manifestation interdite et attroupement non armé sur la voie publique pouvant menacer l'ordre public», ont en outre été condamnés à 3.000 dirhams (300 euros) d'amende chacun. Ils ont annoncé leur intention d'interjeter appel.
Dans un communiqué, l'AMDH constate que ce procès dévoile une fois de plus le caractère artificiel du discours officiel sur l'Etat de droit et de justice et sur le respect des droits humains par l'Etat marocain. Elle dénonce ces condamnations arbitraires.
L'Observatoire pour la Protection des Défenseurs des Droits de l'Homme, programme commun de la FIDH et de l'OMCT, dans un communiqué intitulé «Maroc: nouveau recul», exprime sa consternation face à cette condamnation, «en contradiction flagrante avec les instruments internationaux de protection des droits de l'Homme auquel le Maroc est partie.»
Amnesty International condamne également ce jugement, déclarant que la liberté d'expression reste sérieusement menacée au Maroc et qu'un tel procès n'aurait pas dû avoir lieu: il est inacceptable que des défenseurs des droits humains soient punis d'emprisonnement pour avoir exercé leur droit à la libre expression.
(AI Index: MDE 29/006/2001)

19.05.01
A propos de la "troisième voie"
Selon le quotidien madrilène El Pais du 16 mai, le Premier ministre marocain a déclaré à Lisbonne que le Maroc a présenté aux Nations unies une nouvelle proposition de solution du conflit du Sahara Occidental. Dans El Periodico du 19 mai Antonio Baquero affirme que James Baker estime ce projet suffisamment important pour servir de base de négociation. Selon le journaliste, le projet marocain prévoit un «transfert substantiel de l'autorité» pendant 10 ans, période transitoire durant laquelle serait étudiée la possibilité d'un référendum d'autodétermination. La gestion du territoire serait confié à un «Conseil des affaires sahariennes», composé d'une part de membres du Front Polisario, d'autre part de Sahraouis vivant depuis 25 ans dans les territoires occupés. Cet organisme disposerait de 20% des revenus de la pêche et des phosphates, et s'occuperait des affaires culturelles, sociales et en partie de la justice. Rabat se réserverait la police, la défense, les affaires étrangères et les communications. Al Ousboua Assiasi, hebdomadaire marocain cité par Baquero, va jusqu'à prétendre que le Front Polisario et l'Algérie seraient entrés en matière. Les spécialistes de la question, consultés par le journaliste espagnol, pensent qu'il s'agit d'une habile manoeuvre du Maroc, qui sait bien que le Polisario refusera cette voie et apparaîtra comme celui qui s'oppose à une solution pacifique.
(El Pais, El Periodico)

SOLIDARITE

16.05.01, UK: A new 15 minute film "Rainbow Rovers 2001" was launched at Staffordshire University at Stoke on Trent in the presence of the Vice-Chancellor, Professor Christine King and members of the university. The university's Department of Film Studies is collecting an archive of films about Western Sahara. The film maker is working with the university's Institute of Genocide Studies and plans to travel with the next convoy in October 2001 to collect video testimony from former Saharawi disappeared. This is a memorial convoy in honour of the late Lord Winchelsea who started the Rainbow Rovers convoys to take humanitarian aid to the Saharawi refugee camps in 1989.
Copies of the video are available in UK, US and Euro VHS formats. Copies of a newspaper promoting the convoy are also available with details of how to take part or send donations. e-mail:
r.laybourne@cableinet.co.uk, Web: http://www.SATLTD.homestead.com

18.05.01, Lausanne, Suisse: Ouverture de l'exposition de photos et dessins d'enfants organisée par le Comité vaudois de soutien au peuple sahraoui. En soirée une conférence-débat avec la participation de Anne-Cathreine Ménétrey, conseillère nationale et Sadafa Bahia, représentant du Front Polisario en France, a réuni une cinquantaine de participants.

PROCHAINEMENT

20.06.01, Sydney, Australia, An Evening in the Sahara, at The Jubilee Room, NSW Parliament House, Macquarie Street, 6.00pm for 6.30pm, on invitation of The Honourable Janelle Saffin MLC, President of the New South Wales Parliamentary Amnesty Group. The night will include cocktails, surprises, and a rare exhibition and auction of photographs taken live at the Saharawi refugee camps. All monies raised will go to help the women and children whose rights continue to be violated in the Western Sahara. Special guest speaker will be Mr. Kamal Fadel, POLISARIO representative in Australia. He will be joined by: Honourable Justice John Dowd AO, Senator Lyn Allison Democrat Senator for Victoria, Mr. David Raper, President of Amnesty International NSW Branch. Tickets - $45.00 Each (Please contact Tracy on the number below if concession is required)
RSVP - Tel: (02) 9230-3306 Tracy Weiss or Margherita Tracanelli by Tuesday June 5, 2001.
Media inquiries only: Margherita Tracanelli 0407-911 429

INTERNET

Colloque des Juristes sur le Sahara Occidental, Paris 28 avril 2001

Opinion

Nouveau site:

Nouveau sur le site de la Asociación Galega de Axuda ó Sáhara:

 

NOUVELLES PUBLICATIONS
[Il est possible que des liens externes vers des journaux ne soient plus valables après quelques jours]

français

castellano

italiano


Cliquez pour vous abonner à sahara-occidental


[Sommaire actualités hebdomadaires] [Western Sahara Homepage]