SAHARA OCCIDENTAL

ACTUALITES HEBDOMADAIRES

SEMAINE 11

11. - 17.03.2001

10.03.01
El Ayoun, Youssoufi
Le premier ministre marocain a évoqué, lors d'une visite à El Ayoun à l'occasion de la Journée internationale de la femme, le projet d'autonomie pour le Sahara, que le Maroc prépare à l'intention de l'ONU. Il a précisé vouloir négocier un statut avec «nos compatriotes de Tindouf», ce qui a fait réagir Aboubakr Jamai dans Le
Journal hebdomadaire: «C'est tout bonnement une redéfinition de la Nation marocaine qui se dessine sans que l'élite politique et intellectuelle du pays ne s'élève contre cette confiscation d'une des prérogatives les plus inaliénables du peuple marocain...».
Sollicité par un groupe de femmes sahraouies, qui voulaient lui soumettre leurs problèmes de chômage et de marginalisation, Youssoufi a refusé toute rencontre.

14-16.03.01
El Ayoun, congrès syndical
La Confédération démocratique du travail, syndicat marocain proche de l'USFP, a tenu son 4ème congrès à El Ayoun. Les partenaires syndicaux étrangers invités ont boycotté la réunion, comme la CGT du Portugal et les CC.OO d'Espagne. Le congrès s'est déroulé, selon un correspondant sur place, sous une impressionnante surveillance policière, des drapeaux du Front Polisario ayant été découverts à proximité. Le gouvernement avait mis à disposition d'importants moyens logistiques, les participants ont été acheminés par avions militaires.
Dans son discours, le secrétaire général Amaoui a vivement critiqué le député-maire d'El Ayoun, Khalihenna ould Rachid, et ses initiatives en faveur d'une autonomie pour le Sahara (voir
semaine 10).
La signification de la tenue à El Ayoun de ce congrès a été soulignée par de nombreux intervenants comme «témoignage de l'attachement des Marocains à leur unité et intégrité territoriale» et la ville d'El Ayoun a été qualifiée de "symbole de l'unité nationale".
Les propos discriminatoires d'Amaoui, qualifiant les Sahraouis de «gardiens de chèvres et de chameaux», ont provoqué de vives réactions parmi les travailleurs sahraouis présents, qui ont quitté le congrès. Les protestations se sont amplifiées et plusieurs pétitions ont circulé parmi les participants au congrès, les notables et la société civile sahraouie. Elles ont recueilli des centaines de signatures qui dénonçaient la provocation et le mépris et demandaient des excuses de la part d'Amaoui et du gouvernement, représenté par le premier ministre Youssoufi. (
corr., SPS)

14.03.01
Exportation d'armes vers le Maroc
La commission parlementaire d'enquête britannique sur l'octroi d'une licence d'exportation d'armes au Maroc destinées au Sahara Occidental, a publié son rapport. Elle constate que le gouvernement a trompé le parlement et aurait dû refuser de livrer des armes dans cette zone de conflit. (
semaine 10, press release WSC UK)
D'autre part, l'agence AVN (Moscou) annonce que le Maroc a passé un contrat d'achat de 48 tanks T-72 avec le Belarus. La France, de son côté et dans le cadre de sa traditionnelle coopération militaire avec le Maroc, vient de donner le feu vert à la livraison au Maroc de son logiciel Janus, simulateur ultramoderne pour l'apprentissage des tactiques de guerre.
Sur le terrain, un responsable militaire sahraoui a déclaré, selon
SPS, que l'armée marocaine entreprend depuis quelques semaines des préparatifs à caractère offensif sur le mur de défense au Sahara Occidental.

14.03.01
Espagne, jumelages
Le gouvernement espagnol a sommé trois municipalités de la région autonome de Madrid d'annuler les accords de jumelage avec des municipalités sahraouies, argumentant que l'Espagne ne reconnaissait pas la RASD.
Plus de 250 cités espagnoles ont conclu depuis des années des pactes de jumelage ou des accords de coopération avec des communes (daïra) des camps de réfugiés.
L'intergroupe du parlement européen "Paix pour le peuple sahraoui" a vivement réagi et exprimé son indignation dans une déclaration envoyée aux médias espagnols. Il a appelé les villes jumelées d'autres pays à signaler leur désapprobation au gouvernement espagnol.
Une députée aux Cortès espagnols a interpellé le ministre de l'Intérieur, et la Ligue espagnole Pro Derechos Humanos a protesté dans un
communiqué.
La Plataforma Pro Referendum Libre en el Sahara Occidental et l'Asociacion Amigos del Pueblo Saharaui de Madrid ont appelé à une manifestation le samedi 17 mars, réclamant la démission du responsable de la décision.
Par ailleurs, les maires de sept communes de la province de Grenade viennent tout juste de ratifier les jumelages de leurs cités avec des communes sahraouies lors d'un séjour dans les campements: Tichla avec Iznalloz, Zoug avec Maracena, La Guera avec Guadix, Chederia avec Salar, Bir Lehlou avec Benalua de la Villas, Gleibat el Foula avec Guadahortuna et Mahbès avec Villanueva.

14.03.01
Maroc, droits humains
Les familles des disparus et des victimes de la disparition forcée ont décidé d'entreprendre une grève de la faim les vendredi 23 et samedi 24 mars au siège de l'O.A.D.P à Casablanca. Leurs principales revendications, la libération des détenus encore en vie et la restitution des dépouilles des morts à leurs familles, n'ont toujours pas été prises en compte.

15.03.01
Territoires occupés, mines
Un homme a trouvé la mort et deux autres ont été gravement blessés après que leur voiture ait sauté sur une mine près de "Erbeib Bellaw" aux environs de Smara. Ces personnes nomadisaient non loin du mur de défense dans une zone qui avait été déclarée sûre par les autorités marocaines. (
SPS)

15.03.01
Grève de la faim
Le citoyen sahraoui Salek Mahmoud Bahaha, qui purge à Marrakech, depuis fin septembre 2000, une peine de quatre ans de prison pour atteinte à la sécurité de l'Etat pour avoir tenté de rejoindre le Front Polisario, (
semaine 40 et semaine 41) observe depuis une semaine une grève de la faim illimitée. Il entend ainsi protester contre ses conditions de détention demander la révision de son procès pour vice de forme et son retour à la prison d'Inzegan, où sont incarcérés ses ses trois compatriotes Najem Laghzal, Khaya Cheikh et El-Arbi Messaoud, condamnés également à 4 ans de prison. Selon SPS son état de santé est précaire. Bahaha avait déjà fait une grève de la faim en novembre dernier. (semaine 46)

INTERNET

PROCHAINEMENT

NOUVELLES PUBLICATIONS
[Il est possible que des liens externes vers des journaux ne soient plus valables après quelques jours]

français

La République sahraouie, Mohamed-Fadel ould Ismaïl ould Es-Sweyih

Ed. L'Harmattan, Paris, février 2001, 227 p., FF 120.-

english

Castellano

Deutsch

Svenska


Cliquez pour vous abonner à sahara-occidental


[Sommaire actualités hebdomadaires] [Western Sahara Homepage]