SAHARA OCCIDENTAL

ACTUALITES HEBDOMADAIRES

SEMAINE 47

19. - 25.11.2000

17-19.11.00
Nouvelle Zélande
Lors de sa conférence annuelle à Wellington, le parti travailliste a déclaré, dans une résolution, qu'il soutient le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination et regrette les retards qui ont empêché jusqu'ici la tenue du référendum. Le parti demande à l'ONU et à la communauté internationale de faire pression sur le Maroc; au gouvernement néo-zélandais d'apporter tout le soutien nécessaire à l'ONU dans ses efforts pour organiser le référendum et d'ouvrir un dialogue avec le Front Polisario.

18.11.00
Slovénie
Le parti slovène des Verts condamne dans une résolution les atteintes aux droits humains dans les territoires occupés par le Maroc, réaffirme son soutien à un référendum d'autodétermination du peuple du Sahara Occidental et exprime son intention de tout faire pour sauver le plan de paix. Il demande au gouvernement slovène d'assister l'ONU dans ses efforts pour organiser le référendum et à l'ONU de faire pression sur le Maroc.

19.11.00
CICR
Jacob Kellenberger, président du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), en visite de trois jours en Algérie à l'invitation du Croissant-rouge algérien, s'est rendu à Tindouf, où il a été reçu par Mohamed Abdelaziz, président de la RASD. C'est la première fois qu'un président du CICR se rendait dans les camps de réfugiés sahraouis. Il semble qu'il espérait obtenir une libération anticipée des 1685 prisonniers de guerre marocains. Le Front Polisario, qui par trois fois a libéré des prisonniers en signe de bonne volonté, s'en tient au calendrier prévu par le plan de paix, qui prévoit la libération de tous les prisonniers au moment de la période de transition. A son retour, M. Kellenberger a exprimé sa déception. De son côté l'AFAPREDESA a demandé au CICR de faire respecter les droits humains au Sahara Occidental occupé et de rendre accessible le territoire aux observateurs et médias internationaux.

20.11.00
Manoeuvres militaires
L'armée de libération sahraouie a procédé près de Douguej, au sud-est du Sahara Occidental, à des manoeuvres militaires, auxquelles ont participé des bataillons d'infanterie motorisée, de l'artillerie lourde et de la DCA. Il s'agit des sixièmes manoeuvres depuis le début de l'année, organisées, selon le ministère sahraoui de la défense, dans la perspective d'un éventuel retour à la guerre.
La présence de membres du gouvernement
a été l'occasion d'une conférence avec la communauté sahraouie de Mauritanie et des nomades de la région.

21.11.00
Territoires occupés
90 jeunes Sahraouis ont entamé à El Ayoun une action de protestation contre la politique de répression des autorités marocaines. Ils font état d'instructions données par le ministère de l'intérieur marocain, visant à les "exiler" vers l'intérieur du Maroc, loin de leurs familles. Ils dénoncent cette "stratégie qui vise à vider la zone sahraouie occupée de ses forces vives." (
correspondance du Sahara Occidental occupé)

22.11.00
Décès de Théodore Monod
Ce grand humaniste, spécialiste du Sahara occidental dans son acception géographique, avait visité en mars 1998 les camps de réfugiés sahraouis autour de Tindouf, avant de se rendre dans les territoires libérés de la RASD pour une mission scientifique. (
reportage)

24, 25, 26.11.00
EUCOCO 2000
26ème Conférence européenne de coordination du soutien au peuple sahraoui
La réunion annuelle du mouvement de solidarité avec le peuple sahraoui, qui s'est tenue à Bruxelles et dans les Ardennes, a connu une très grande affluence. 325 délégués, en provenance de presque tous les pays européens, d'Afrique, d'Amérique latine et d'Australie, se sont retrouvés pour trois jours de travail et d'échanges intenses.
Dans son
discours d'ouverture, le président sahraoui a déclaré que la situation au Sahara Occidental s'était péjorée depuis l'arrivée au pouvoir du nouveau roi du Maroc. Mohamed Abdelaziz a ajouté qu'il était venu à Bruxelles pour attirer l'attention de l'Europe sur le sort du peuple sahraoui et pour demander un accroissement de l'aide aux réfugiés. Il a accusé le Maroc de faire obstacle à l'organisation du référendum et rappelé fermement son refus de toute "troisième voie".
Sont également intervenus: la bourgmestre de Bruxelles, Mme Marion Lemesre, le représentant du ministre belge de la coopération au développement, M. Stef Breesch, la présidente du comité algérien de solidarité avec le peuple sahraoui, Mme Saida Benabyles, la vice-présidente de l'intergroupe parlementaire européen "Paix pour le peuple sahraoui", Mme Laura Gonzales, la présidente de l'intergroupe parlementaire belge, Mme Marie Nagy, l'ambassadeur du Nigéria en Belgique et le politologue marocain Ahmed Benani. Les ambassadeurs accrédités en Belgique et auprès de l'Union européenne d'Algérie, du Nigeria, du Lésotho, de la Mauritanie et du Togo ont assisté à cette séance.
La conférence a adopté une
résolution finale et différents textes qui seront publiés progressivement sur la page spéciale EUCOCO

24-25.11.00
Addis-Abeba
Une délégation parlementaire, conduite par le président du Conseil Consultatif Sahraoui et vice-président du Conseil National Sahraoui, Mohamed-Ali Sid el-Bachir, a participé en qualité d'observateur à la 23ème session ordinaire de l'Union Parlementaire Africaine.

PROSSIMAMENTE
Roma, 01.12.00, ore 9.00-18.00, Palazzo Valentini, Via 4 novembre 119/a: "Donne nei conflitti: soggetti di pace e di ricostruzione". Introducono: Marisa Rodano, Segretoria Nazionale ANSPS, Mamma Sidi, Unione Donne Sahrawi. Organizzano: Regione Lazio, Provincia di Roma, Comune di Roma, Unione Donne Sahrawi, ANSPS. Per informazioni: 066 76 62 355, e-mail:
vpresvic@provincia.roma.it

NOUVELLES PUBLICATIONS
[Il est possible que des liens externes vers des journaux ne soient plus valables après quelques jours]

Français

English

Castellano

Italiano


Cliquez pour vous abonner à sahara-occidental


[Sommaire actualités hebdomadaires] [Western Sahara Homepage]