SAHARA OCCIDENTAL

ACTUALITES HEBDOMADAIRES

SEMAINE 45

05. - 11.11.2000

16-20.10.2000
Juristes
Une délégation de l'Association des Juristes Sahraouis a participé au 15ème Congrès de l'Association internationale des Juristes démocrates, qui s'est déroulé conjointement avec la 12ème conférence continentale de l'Asociación Americana de Juristas à La Havane. Le congrès, dans une déclaration, apppuie le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination et à l'indépendance et exhorte la communauté internationale et tous les juristes du monde à sauver le plan de paix pour le Sahara Occidental.

03.11.00
Interview
Le président de la RASD, Mohamed Abdelaziz, dans un entretien publié par le quotidien français
Le Monde, constate que, depuis l'avènement du nouveau roi du Maroc, Mohamed VI, «pour ce qui est du Sahara Occidental, rien n'a changé. (...) Si nouveauté il y a, c'est bien le blocage de la mise en application du plan de paix. () Le dirigeant sahraoui est disposé à continuer les négociations avec le Maroc, «sous l'égide de l'envoyé spécial personnel du secrétaire général de l'ONU, dans le cadre du plan de règlement». «Nous continuerons à accepter le cessez-le-feu», affirme-t-il, mais le Polisario n'acceptera «en aucun cas» que la présence des casques bleus «serve uniquement le maintien du statu quo ou encore de paravent à une solution qui passe outre le strict respect du choix librement exprimé par le peuple sahraoui».

03.11.00
Union européenne
Trois eurodéputés du groupe socialiste du Parlement européen ont visité les camps de réfugiés sahraouis. Questionné par
SPS, Carlos Carnero a déclaré que l'Espagne doit demander à l'UE de s'engager pour la paix au Sahara Occidental et de faire appliquer le plan de règlement. Il était accompagné des eurodéputées Francisca Sauquillo, qui préside le Movimento por la Paz, el Desarme y la Libertad (MPDL) et de Maria Del Carmen Cerdeira, présidente de Solidaridad Internacional. (SPS)

05.11.00
Afrique du Sud
Le Congrès des syndicats sud-africains, COSATU, a réitéré son total soutien «aux efforts du Front Polisario et de l'Union générale des travailleurs sahraouis» dans leur lutte pour l'indépendance nationale. Elle demande au gouvernement de reconnaître la RASD et déplore la «lourdeur préoccupante» de l'ONU dans la mise en oeuvre du plan de paix. (
SPS)

05.11.00
Costa-Rica
Un groupe parlementaire d'amitié avec la RASD, formée de cinq députés et d'un secrétariat permanent, a vu le jour au Costa-Rica. (
SPS)

06.11.75-06.11.00
Marche Verte
Dans son discours à l'occasion du 25ème anniversaire de la Marche verte, le souverain marocain a répété, en ce qui concerne le conflit du Sahara Occidental, que «toute solution ne pourra se faire que dans le cadre de l'unanimité, de la souveraineté nationale et de la légalité internationale.» Mohamed VI a rappelé que le Maroc avait proposé «une solution politique dans le cadre de la souveraineté marocaine et de l'unité nationale et territoriale (..) avec la promotion d'une décentralisation élargie et de la régionalisation». Il a appelé à «davantage de mobilisation nationale globale» afin d'obtenir« gain de cause dans le conflit artificiel autour de cette question», sans toutefois préciser les modalités de la solution envisagée.

06.11.00
Nigéria
Le président nigérian a adressé un message au président sahraoui, dans lequel il souligne que son pays «continuera à soutenir le droit légitime du peuple du Sahara Occidental à l'autodétermination.» M. Obasanjo s'est déclaré «bouleversé» par le retard dans l'application du plan onusien et a déploré que des ressources énormes aient été investies jusqu'ici sans résultat. Il a appelé à «une décolonisation rapide» du Sahara Occidental, se déclarant convaincu que le Maghreb ne peut parvenir à une paix durable qu'en respectant la volonté du peuple sahraoui. (
SPS)

07.11.00
Verdict
La cour d'appel de Rabat a acquitté, faute de preuves, 14 étudiants sahraouis accusés de violence sur des agents de la force publique et d'occupation illégale de la voie publique (voir
semaine 43). Ils étaient passibles d'une peine de 20 ans de réclusion. Au cours du procès il est apparu que les 14 accusés avaient été raflés sans discernement par les forces de police. Le procureur a reconnu que «des violences ont été commises mais nous ne pouvons dire avec certitude qui les a commises».
Dans un compte-rendu du procès, le rédacteur en chef de l'hebdomadaire marocain
Demain a relevé que l'état d'esprit des 14 accusés «(..) dénote la désaffection et la méfiance de la population des provinces du sud envers tout ce que représente le nord. (...) Les populations du nord du Maroc voient d'un mauvais oeil les sahraouis. Et ces derniers se plaignent, à tort ou à raison, d'être les victimes d'un racisme latent. C'est le cercle vicieux.» (Demain, cité par la revue de presse de l'ambassade de France à Rabat).

07.11.00
Droits humains
La commission marocaine d'indemnisation des anciens détenus politiques aurait versé des indemnisations aux détenus de Tazmamart ainsi qu' à 15 autres personnes dont des Sahraouis (
As-Sabah, cité par la revue de presse de l'ambassade de France à Rabat).

07.11.00
Affrontements
La police a dispersé une manifestation de diplomés chômeurs sahraouis à Tan-Tan, qui réclamaient du travail. Lors des affrontements qui ont suivi, 25 ou 27 manifestants (selon les sources) ont été blessés, dont trois grièvement.(
As-Sabah, cité par la revue de presse de l'ambassade de France à Rabat, SPS)

PROCHAINEMENT

Espagne

NOUVELLES PUBLICATIONS
[Il est possible que des liens externes vers des journaux ne soient plus valables après quelques jours]

français

english

Castellano


Cliquez pour vous abonner à sahara-occidental


[Sommaire actualités hebdomadaires] [Western Sahara Homepage]