SAHARA OCCIDENTAL

ACTUALITES HEBDOMADAIRES

SEMAINE 43

22. - 28.10.2000

 

20.10.00
Droits humains
L'OMCT, l'organisation mondiale contre la torture, a lancé un appel urgent à l'occasion de l'arrestation au Sahara Occidental, par l'armée marocaine, de deux enfants qui faisaient partie d'un groupe de huit jeunes gens (voir
semaine 41). L'OMCT demande de s'adresser aux autorités marocaines afin qu'elles prennent «toutes les mesures nécessaires afin de garantir l'intégrité physique et psychologique des deux mineurs (...)», qu'elles ordonnent «une enquête impartiale et exhaustive sur les présumés arrestation arbitraire, torture et mauvais traitements» et qu'elles garantissent «le respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales dans tout le pays (...).»

21.10.00
RASD
Le parlement sahraoui (Conseil national, CN) a ouvert sa session d'automne. Il doit débattre en sous-commissions du bilan de chaque ministère et examiner le programme gouvernemental pour 2001. Le premier ministre a indiqué que son équipe avait réalisé «une grande partie du programme d'action nationale tracé par le 10ème congrès du Front Polisario en août 1999.» Le président du CN a souligné, dans son discours d'ouverture, «la détermination du peuple sahraoui à jouir pleinement de son droit inaliénable à la liberté et à l'indépendance». «Le statu quo ne peut pas continuer, a-t-il ajouté, le fait accompli colonial ne peut durer davantage et nous ne resterons pas les bras croisés.» (
SPS)

23.10.00
Etat espagnol
Trois membres du gouvernement autonome des Baléares, en visite dans les campements de réfugiés, ont exprimé «à titre personnel» leur soutien au peuple sahraoui et à sa lutte pour son autodétermination et son indépendance. Ils faisaient partie d'un groupe de 140 personnes, dont 47 responsables politiques, qui se sont rendus à Tindouf du 19 au 23 octobre. Le premier ministre sahraoui leur a confié que l'armée sahraouie s'entraînait depuis six mois en vue de la reprise de la lutte armée, qui pourrait intervenir à l'issue de la prochaine résolution du Conseil de sécurité.

23-24.10.00
Inde
Le ministre indien des Affaires étrangères, en visite officielle en Algérie, a indiqué que son pays soutenait toujours les résolutions pertinentes de l'ONU au sujet du Sahara Occidental. «Il n'y a donc pas, dans ce contexte, de changement de politique», a-t-il précisé. (
El Moujahid, 25.10.00)

25.10.00
Rapport du Secrétaire général
S/2000/1029
Kofi Annan propose au Conseil de sécurité de proroger le mandat de la MINURSO de quatre mois. Il fait le bilan des réunions de Genève et de Berlin: aucun progrès en vue de résoudre les problèmes principaux, sinon que le Maroc reconnaît pour la première fois détenir 207 prisonniers politiques sahraouis. Les mesures de confiance (contacts entre familles des deux côtés du mur) sont gelées en raison du refus du Maroc, qui s'est aussi opposé à toute discussion sur le problème des recours. Le Front Polisario a maintenu sa position de fidélité au plan de paix.
En réponse à l'exhortation du Conseil de sécurité, qui demandait le 26 juillet aux parties d'«essayer de se mettre d'accord sur une solution politique mutuellement acceptable», le Maroc avait proposé à Berlin un «dialogue sincère et franc» «dans le cadre du respect de la souveraineté nationale et de l'intégrité territoriale du Maroc.»
Kofi Annan exige maintenant du Maroc de prouver qu'il est prêt «à proposer ou à accepter de déléguer une partie de ses pouvoirs pour tous les habitants et anciens habitants du [Sahara Occidental], délégation qui soit véritable, importante et conforme aux normes internationales.» Dans le cas contraire, il poursuivra le processus référendaire et la MINURSO «devrait commencer à examiner les recours (...) selon une procédure accélérée».

26.10.00
Droits humains
13 étudiants sahraouis, arrêtés à Rabat le 18 mai lors d'une manifestation de solidarité avec les étudiants sahraouis de Marrakech (voir
semaine 20 et 21), ont comparu devant une cour d'appel à Rabat. Ils ont été soumis selon l'AFAPREDESA à des tortures, à des mauvais traitements et gardés au secret pendant 15 jours. Ils sont accusés de manifestation non autorisée, de rébellion,.d'atteinte à l'ordre public et de destruction de biens publics. La séance a duré six heures. Le verdict est attendu pour le 7 novembre. Les avocats des accusés, mandatés par l'AMDH, ont demandé la mise en liberté provisoire des accusés, ce que la cour a refusé. Il s'agit de:

1. Zain Said

Nº dossier 60.860

2. Masli Mohamed

Nº dossier 60.861

3. Haidra Fadli

Nº dossier 60.862

4. Boutaleb Abdelmajid

Nº dossier 60.863

5. Abba Mohamed

Nº dossier 60.864

6. Boutimit Boujemaâ

Nº dossier 60.865

7. Bouih El Houssein

Nº dossier 60.866

8. Sabti Mohamed Ali

Nº dossier 60.867

9. Hnan Mansour

Nº dossier 60.868

10. Aouba Moulay Salek

Nº dossier 60.869

11. Tarrouzi Moulay

Nº dossier 60.870

12. Taib Mohamed Fadel

Nº dossier 60.871

13. Adnan Brahim

Nº dossier 60.872

26.10.00
Algérie
Le comité algérien de solidarité avec le peuple sahraoui a organisé une réunion à Annaba en présence d'une délégation espagnole composée de Carmelo Ramirez, président de la fédération espagnole des institutions solidaires du Sahara (FEDISSAH), de Nieves Castelles, représentante de la plate forme nationale des associations de soutien au peuple sahraoui et de Carlos Cristobal, député du PSOE au parlement de Navarre et représentant des 17 intergroupes espagnols "Pro-référendum au Sahara Occidental", ainsi que de l'ambassadeur de la RASD et de représentants du Front Polisario à Alger. (
aps)

VUELO CHARTER

Alicante - Tindouf, 5 -10 de diciembre de 2000. Contactar el Delegado en Alicante del FP, Sidahmed: Tel-Fax: 965130731, tel-movil: 619955233

NOUVELLES PUBLICATIONS
[Il est possible que des liens externes vers des journaux ne soient plus valables après quelques jours]

Français

Castellano

English


Cliquez pour vous abonner à sahara-occidental


[Sommaire actualités hebdomadaires] [Western Sahara Homepage]