SAHARA OCCIDENTAL

ACTUALITES HEBDOMADAIRES

SEMAINE 29 + 30

16. - 29.07.2000

[Les prochaines Actualités, semaines 31 / 32, sont prévues pour le 12.08.00]

13.07.00
Répression ordinaire
A El Ayoun, une patrouille militaire marocaine a ouvert le feu contre un groupe de jeunes Sahraouis, blessant deux personnes gravement (Représentation du FP à Madrid). Même scénario à Smara, où un soldat marocain a tiré depuis son véhicule sur un groupe de Sahraouis. Des unités de l'armée marocaine ont détruit des puits à Guelta Zemmour et à Boujdour, puits utilisés pour l'alimentation en eau des troupeaux (
radio nationale sahraouie, 16.07.00).

Rapport du Secrétaire général de l'ONU S/2000/683, 12.07.00 - Réactions

Front Polisario
Dans une lettre au Conseil de sécurité, Ahmed Boukhari, représentant du FP à New York, a rejeté toute autre solution que le référendum. «Toute autre approche, qui consisterait à décider à la place du peuple sahraoui (...), remettrait en cause son droit inaliénable à l'autodétermination». (
SPS, 14.07.00)

Dans une interview au quotidien londonien de langue arabe "Al Hayat", le président sahraoui a vivement critiqué le dernier rapport de Kofi Annan, qui présente le plan de règlement comme impossible et suggère aux parties la recherche d'une solution politique. Ce rapport, a-t-il ajouté, «ne reflète pas d'une manière claire la position du FP» et confond la responsabilité des deux parties. D'autre part, a poursuivi Mohamed Abdelaziz, le FP «rejette catégoriquement n'importe quelle troisième voie». «Dans le cas de l'échec du plan de règlement de l'ONU (...), nous essayerons par tous les moyens possibles d'arriver au but, la liberté et l'indépendance totale». En ce qui concerne les réunions d'experts prévues à Genève, le président sahraoui s'est demandé si l'ONU ne manoeuvre pas pour gagner du temps au profit du Maroc, sur le compte du peuple sahraoui.(SPS, 17.07.00)

«Personne n'a mandaté Kofi Annan pour rechercher une autre solution au conflit qui oppose le peuple sahraoui au régime marocain», a déclaré le ministre sahraoui des Affaires étrangères lors d'une conférence de presse à Alger. Pour M. Ould Salek, Kofi Annan doit veiller à l'application du plan de paix. Ould Salek estime que la «troisième voie» est une «conspiration pour confisquer au peuple sahraoui son droit légitime à l'autodétermination. Cette conspiration vise à confiner le plan de paix dans une impasse mortelle et à lui substituer une solution fabriquée de toutes pièces qui a pour nom "la troisième voie"». Ceux qui poussent à de telles solutions, a-t-il averti, «portent l'entière responsabilité de la reprise des hostilités et de l'instabilité dans la région». (ministère sahraoui de l'Information, 18.07.00)

Maroc
Pour le Maroc, il n'y a qu'une seule voie: le Sahara est marocain et le demeurera (
L'Opinion, 16.07.00). Al Bayane qualifie de «déroutante» la volonté de James Baker de proposer une solution de rechange au référendum. On voit mal, poursuit ce quotidien, comment le Maroc pourrait négocier sa souveraineté.

Dans une lettre adressée au Secrétaire général des Nations unies, le représentant permanent du Maroc à l'ONU a fait savoir que le dernier rapport ne reflète pas le point de vue du Maroc concernant l'identification. Le Maroc demande que 7'000 inscriptions, écartées par la commission lors de la révision, soient considérées comme valables. (presse marocaine, 18.07.00)

Algérie
Le processus de paix engagé au Moyen-Orient et au Sahara Occidental «doit être franchement, loyalement et honnêtement conduit à son terme, conformément aux accords conclus et aux résolutions de l'ONU», a déclaré le président algérien lors d'un dîner offert au président du gouvernement espagnol, en visite officielle en Algérie. «La construction de l'édifice euro-méditerranéen sur des bases solides et durables restera incomplète, voire incertaine, sans l'organisation d'un référendum libre et transparent au Sahara Occidental», a-t-il ajouté. (
aps,17.07.00)

17.07.00
Droits de l'homme
La Fédération internationale des ligues des droits de l'homme FIDH constate, après une mission au Maroc à fin juin, que le nombre des disparus au cours du conflit du Sahara Occidental s'élève à près de 1500 personnes. «Les témoignages recueillis à Laayoun (...) mettent en évidence un phénomène important de disparitions forcées et une violation des droits de l'homme et des libertés fondamentales (...) qui ont touché la population civile». La FIDH reconnaît la persistance d'un processus répressif au Sahara Occidental. Elle regrette d'autre part «vivement» le silence des autorités sahraouies à sa demande de se rendre à Tindouf. (
Communiqué FIDH)

19.07.00
Diplomatie
Le roi du Maroc a envoyé des responsables dans divers pays membres actuels du Conseil de sécurité. Le Premier ministre britanique a reçu le secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères, qui s'est aussi rendu à Paris. Benaïssa, ministre des Affaires étrangères, est allé à Washington, El Yazghi, ministre chargé de l'Aménagement du Territoire à Pékin, tandis que Loulichki, coordinateur avec la MINURSO, se rendait à Moscou (
presse marocaine).

20-21.07.00
Réunion technique de Genève
Les discussions indirectes ont eu lieu pendant deux jours à Genève, sous la présidence de William Eagleton, représentant spécial pour le Sahara, entouré de John Bolton, adjoint de James Baker, et d'E. Vetere, président de la commission d'identification. Les délégations sahraouie et marocaine étaient conduites par les coordinateurs respectifs avec la MINURSO, Mhamed Khaddad et Mohamed Loulichki.
Les questions du rapatriement des réfugiés et des mesures de confiance, ainsi que celles des prisonniers de guerre et des détenus politiques, ont été étudiées en présence de représentants du HCR et du CICR. L'organisation d'une expérience pilote de visites entre les campements de réfugiés et les territoires occupés durant le mois d'août a été acceptée par le FP, alors que la délégation marocaine attendait des instructions de Rabat pour répondre. Le Maroc doit prendre position jusqu'au 28 juillet.
La deuxième journée devait être consacrée aux appels et aux recours. La délégation marocaine a refusé d'entrer dans la salle, déclarant n'être pas habilitée à traiter de ce sujet, bien que l'ordre du jour avait été communiqué aux parties à l'avance. La réunion a démontré, selon Mhamed Khaddad, «le manque de coopération et de sérieux du Maroc, (..) qui renoue avec la politique de la chaise vide.» (
agences)

20.07.00
Réunion américano-sahraouie
Le secrétaire d'Etat adjoint Ronald Neumann, chargé de la section Afrique du Nord et Moyen-Orient au Département d'Etat, a rencontré à Alger le ministre sahraoui des Affaires étrangères et l'ambassadeur de la RASD en Algérie pendant près de deux heures. Dans une interview au quotidien algérien
Le Matin, l'ambassadeur sahraoui en Algérie a déclaré: « Nous lui avons fait part de notre mécontentement au sujet de ces tentatives de dévoyer le plan de paix, sur toutes les spéculations en cours sur un revirement de la position américaine. Selon lui [Neumann], les Etats-Unis demeurent attachés au plan de paix ONU-OUA et à l'organisation d'un référendum. Il a dit aussi que personne ne peut imposer au Front Polisario ce qu'il refuse.»

21.07.00
Diplomatie
Le Nicaragua a décidé de geler sa reconnaissance de la RASD «tant qu'on ne dispose pas des résultats définitifs du référendum au Sahara», a annoncé à Rabat le vice-président nicaraguayen, Enrique Bolanos Geyer, arrivé la veille au Maroc pour une visite officielle (
presse marocaine).

21.07.00
Diplomatie
Une délégation du FP, conduite par M. Ould Salek, ministre des Affaires étrangères, a pris part aux travaux du 35ème congrès du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) à Madrid. Elle a reçu un accueil chaleureux de la part des participants au moment où elle faisait son entrée dans la salle du congrès (
SPS).

25.07.00
Résolution du Conseil de sécurité
S/RES/1309 (2000)
Dans une résolution adoptée à l'unanimité, le Conseil de sécurité décide de prolonger le mandat de la MINURSO jusqu'au 31 octobre. Réaffirmant son plein appui aux efforts poursuivis par la MINURSO "afin de faire appliquer le Plan de règlement", le Conseil "compte que les parties se rencontreront pour des pourparlers directs pour tenter de résoudre les multiples problèmes auxquels se heurte l'application du Plan de règlement et pour essayer de se mettre d'accord sur un règlement politique mutuellement acceptable de leur différend au sujet du Sahara occidental".

25.07.00
Diplomatie
Le Paraguay a confirmé sa décision de geler ses relations avec la RASD, qu'Asunción avait reconnue le 9 février dernier, a déclaré le ministre paraguayen des Relations extérieures, M. Juan Esteban Aguirre, en visite officielle au Maroc (
presse marocaine).

NOUVEAU SUR INTERNET

Söhne und Töchter der Wolken - Hijos e Hijas de las Nubes - Sons and daughters of the clouds
Site consacré aux enfants sahraouis en vacances en Europe avec un Forum de discussion pour échanger des messages entre les différents pays d'accueil (allemand, anglais et espagnol).

NOUVELLES PUBLICATIONS
[Il est possible que des liens externes vers des journaux ne soient plus valables après quelques jours]

Français

Castellano

Deutsch

English


Cliquez pour vous abonner à sahara-occidental


[Sommaire actualités hebdomadaires] [Western Sahara Homepage]