SAHARA OCCIDENTAL

ACTUALITES HEBDOMADAIRES

SEMAINE 08

20. - 26.02.2000

 

Référendum - Rapport Annan (S/2000/131)

Réactions sahraouies

Le président de la RASD dans son allocution d'ouverture du 4ème congrès de l'UGTSARIO a déclaré: «Si le référendum n'est plus possible l'ONU doit déclarer son incapacité de l'organiser et déterminer le responsable de son échec». Dans ce cas le peuple sahraoui«assumera les responsabilités qui sont les siennes et prendra la position adéquate».(SPS)

Le représentant du Front Polisario auprès de l'ONU estime que le problème des recours «n'est ni de nature ni d'envergure insurmontable». C'est un problème qui peut et doit être résolu. Il a regretté que le secrétaire général de l'ONU n'ait pas proposé d'idées pratiques pour la solution de ce problème et présenté «un bilan pessimiste» et un «cadre obscur», qui rend difficile l'organisation du référendum. Il a accueilli avec satisfaction l'implication de James Baker et insisté sur le fait que le plan de règlement demeure la meilleure et la seule voie pacifique à même de trouver une solution au conflit. (APS)

Dans une dépêche, l'agence de presse SPS relève l'inexactitude des conclusions du rapport, qui ne correspond pas à la ligne adoptée précédemment, que Kofi Annan fait abstraction des importants progrès réalisés jusqu'ici et omet la question des recours. Pour SPS ce rapport est une tentative de préparer l'opinion à l'idée d'une solution autre que le référendum, alors qu'un mandat clair a été donné au secrétaire général, celui d'organiser un référendum d'autodétermination. SPS rappelle finalement que le mandat de James Baker doit s'inscrire dans le cadre du plan de règlement, ce que le rapport de Kofi Annan ne précise pas (SPS).

L'ambassadeur sahraoui auprès de l'OUA, Fadel Ismaïl:«Au moment où la Communauté internationale constate, après l'établissement de la liste des électeurs, que le référendum confirmerait sans doute l'indépendance du Sahara, une conspiration à grande échelle, en vue d'abandonner la voie du référendum, est fomentée contre le peuple sahraoui. L'objectif inavoué de cette tentative est de préparer le terrain pour une autre solution, alors que l'on est plus proche que jamais du référendum et du règlement définitif du problème de décolonisation du Sahara Occidental. (...) Rien, vraiment rien, ne peut remplacer le référendum pour résoudre définitivement le conflit, si ce n'est la reconnaissance de la République sahraouie par le Maroc. Toute autre solution est vouée d'avance à l'échec.»

Le ministre marocain de l'Intérieur
Ahmed El Midaoui, dans un entretien au quotidien Le Parisien, a déclaré: «Pour nous, la question du Sahara est résolue : le Maroc est chez lui et restera chez lui. Un référendum ne peut avoir lieu que si tous les Sahraouis y prennent part. C'est la seule condition que nous posons à l'ONU. Mais si l'on veut nous imposer que seule une partie des Sahraouis puisse voter, nous n'accepterons pas».

Medias (quelques extraits et titres)
Le
Quotidien du Maroc (21.02.00): «James Baker aura beaucoup à faire pour sortir le processus de l'impasse actuelle, à l'heure où d'aucuns ont déjà commencé à parler d'une troisième voie. C'est dans ce sens que la mission de Baker est très attendue».
Al-Ittihad al Ichtiraki (Maroc): «Kofi Annan estime que le Maroc et les séparatistes font chacun le lien entre la constitution du corps électoral et le résultat du référendum. Voilà une conclusion erronée, car si elle peut s'appliquer au Polisario, elle n'est pas valable pour le Maroc. Nous nous trouvons face à une nouvelle logique de l'ONU, une logique incompréhensible, car l'ONU doit veiller à l'application des dispositions du plan référendaire et à la participation de tous les Sahraouis».
Maroc Hebdo International titre: «Abandon par l'ONU du référendum au Sahara marocain», «L'ONU annule le référendum au Sahara», «Que faire du Polisario ?».
La Tribune, Alger, 24.02.00: «Les signes militent plutôt pour l'optimisme. Les contacts multipliés entre responsables algériens et marocains ces derniers jours parleraient en faveur d'une normalisation entre Alger et Rabat avant le règlement définitif du dossier du Sahara Occidental.» El Watan, Alger: «Les atermoiements du Maroc et les dérobades successives de Kofi Annan sont en train de rouvrir la voie à une reprise des hostilités militaires.»
El Pais, Madrid, titre «Mirage saharien» et estime que la Realpolitik a des règles qui désavantagent le plus faible. Ni les USA, ni la France ne vont dynamiter leurs relations particulières avec le Maroc. L'ONU elle-même suggère la recherche d'une solution alternative. L'éditorialiste conclut en écrivant que ce qui s'est passé à Timor pèse lourd sur les pouvoirs planétaires.
Financial Times, Londres: «Les espoirs d'un vote au Sahara Occidental s'éteignent»

ONG
Les associations espagnoles de soutien au peuple sahraoui, réunies à Barcelone, déclarent dans un communiqué que «le rapport Annan constitue une provocation inacceptable pour un peuple qui a passé 25 ans en exil et une insulte aux consciences solidaires. Aucun argument technique ou politique ne permet à l'ONU, à son secrétaire général ou au Conseil de sécurité de ne pas remplir leur mandat.»

17.02.00
Grande Bretagne
Répondant aux Communes à une question de la députée Julia Drown sur les mesures que compte prendre le gouvernement britannique pour faire en sorte que les procédures de recours soient respectées par les deux parties, Peter Hain, responsable pour l'Afrique au Foreign Office, a répondu que la Grande-Bretagne demandait aux deux parties de rester fidèles au plan de paix des Nations unies, qui s'engage pour un référendum.

18.02.00
Recours
La juriste Susan Marks, spécialiste en droit international, Fellow and Director of Studies in Law à l'Emmanuel College de Cambridge, a élaboré un avis de droit concernant la procédure de recours prévue par le plan de paix. Le texte en anglais est disponible.

22.02.00
Grève de la faim
Les trois détenus sahraouis incarcérés à Inezgane ont entamé une grève de la faim illimitée. Ils réclament leur libération ou l'accélération de la procédure ainsi que la présentation à la justice de ceux qui les ont torturés. Le juge d'instruction qui les a interrogés le 14 février a décidé leur maintien en détention jusqu'au 14 avril, sans fixer de date pour leur procès. L'Association marocaine de de défense des droits humains AMDH a adressé une lettre au premier ministre et au ministre de la Justice demandant leur intervention immédiate (
AFP, SPS).

24.02.00
sps-240200.html
Conseil de sécurité
Après avoir été orienté sur la situation actuelle par Bernard Miyet, secrétaire général adjoint reponsable des opérations de maintien de la paix, le Conseil étudie un projet de résolution et statuera lundi 28 février sur la prolongation du mandat de la MINURSO.

25.02.00
New Delhi
L'Association des Africanistes indiens a organisé un séminaire international sur «Le plan de paix de l'ONU au Sahara Occidental, problèmes et perspectives d'avenir». Des universitaires et des journalistes se sont exprimés en présence de parlementaires et de politiciens indiens ainsi que de plusieurs ambassadeurs.

24-26.02.00
4ème Congrès de l'UGTSARIO
L'Union générale des travailleurs de Sagiat el-Hamra et Rio de Oro a tenu son congrès sous le slogan «mobilisation, fidélité et continuité», en présence de plus de 700 délégués et d'une centaine d'invités membres de délégations étrangères. La centrale syndicale sahraouie a élu un nouveau secrétaire général, le Conseil national et le Bureau exécutif. Le dernier jour a été consacré à une conférence de solidarité avec le peuple sahraoui. L'UGTSARIO a tenu son premier congrès le 20 octobre 1975, une année après que ses premiers militants aient saboté le tapis roulant de Bou-Craa (
SPS).

25.02.00
Libération
Le CICR a pris en charge et rapatrié 186 prisonniers de guerre marocains, libérés en novembre dernier par le Front Polisario en geste de bonne volonté.

SOLIDARITE

Barcelone, El Masnou: 19-20.02.00, l'Associació Catalana d'Amics del Poble Sahrauí et la délégation en Catalogne du Front Polisario ont organisé les premières Journées officielles «Vacances en paix», en collaboration avec le secrétariat général de la jeunesse de la Généralité de Catalogne. Les représentants des associations et comités de soutien au peuple sahraoui des différentes communautés de l'Etat espagnol ont approuvé, après discussion avec les représentants sahraouis, une série de mesures qui devraient permettre l'amélioration de l'accueil des enfants sahraouis en Espagne pendant l'été.

DIPLOMATIE

14-16.02.00
Estrémadure
Le représentant du Front Polisario en Espagne, Brahim Ghali, a effectué une visite officielle en Extrémadure, où il a rencontré des membres du gouvernement autonome, des parlementaires et les représentants des associations de soutien au peuple sahraoui.

24.02.00
Lors de sa visite officielle en Asturie, Brahim Ghali s'est entretenu avec le président de cette région autonome. Il a assuré, dans une déclaration, que le Front Polisario pourrait avoir recours aux armes si le Maroc persistait dans ses manoeuvres dilatoires.

21-24.02.00
Inde-Maroc
Première visite en Inde d'un premier ministre marocain, accompagné d'une importante délégation. Malgré d'importants accords économiques et des pressions politiques, l'Inde n'a pas cédé aux avances marocaines. Son premier ministre Atal Bihari Vajpayee a réitéré le soutien de son pays au plan de règlement de l'ONU pour le Sahara Occidental et réaffirmé sa reconnaissance de la République sahraouie. L'Inde a reconnu la RASD en 1985, celle-ci est représentée à New Dehli par un chargé d'affaires Mohamed Salem Hadj Embarek.

26.02.00
RASD - Afrique
Le ministre sahraoui des Affaires étrangères s'est rendu au Nigéria et au Tchad, dont les gouvernements ont réaffirmé leur soutien à une application rigoureuse du plan onusien de règlement. Le gouvernement tchadien a donné son agrément à la nomination de Malaïnine Sadik comme ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la RASD auprès de la République du Tchad.

CULTURE

L'ouvrage «Sàhara Occidental. Pasado y presente de un pueblo», des archéologues Narcís Soler, Carles Serra, Joan Escolà et Jordi Ungé, a été présenté à la presse à l'Université de Girone. Le livre décrit le milieu naturel, l'histoire et la culture du peuple sahraoui, il est le fruit de la collaboration entre le ministère de la Culture sahraoui et l'université de Girone, qui s'est fixé comme but de faire connaître le peuple sahraoui, en mettant sur pied un Museo Nacional del Pueblo Saharaui ainsi qu'un site web: (http://biblioteca.udg.es/fl/sahara/index1.htm)
L'équipe d'archéologues, qui travaille depuis plusieurs années dans la région de Rekeiz et de Slugilla Lawaj, au nord-est du Sahara Occidental, a demandé à cette occasion à l'UNESCO que l'art rupestre découvert dans cette zone soit déclaré patrimoine de l'humanité. Le site se situe à 120 km des camps de réfugiés sahraouis, les gravures couvrent une zone de 30 km de long sur 300 mètres de large.

PROCHAINEMENT

United Kingdom: University of Sussex, Brighton, 01.03.00, from 6:00 to7:30 pm: War and Refugees in Western Sahara: a UN Failure? David Styan (LSE), Diana Montero Melis (Euro). Chair: Alex Colas (Afras). Meeting House, organized by AFRICA FORUM. For more info: email Africa-forum@excite.com

NOUVEAU SUR INTERNET

A. Raffaele Ciriello, photojournaliste indépendant qui couvre exclusivement guerres et lieux de conflit de par le monde, présente un photoreportage sur le Sahara Occidental:

http://www.ciriello.com/49saharawi1.html
http://www.ciriello.com/49saharawi2.html

NOUVELLES PUBLICATIONS
[Il est possible que des liens externes vers des journaux ne soient plus valables après quelques jours]


Cliquez pour vous abonner à sahara-occidental


[Sommaire actualités hebdomadaires] [Western Sahara Homepage]